Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à vélo
De la charrette au VTT 26 pouces, itinéraire d’un enfant gâté 3
(partager)
posté le 14 août 2011

tjeandel
Martinet
(15 messages)
Inscription : 12/08/11

Message privé
A l'attention des "desperate bikers new parents", retour d’expérience d’une petite dizaine d’années sur le voyage à vélos avec des enfants...

Cet été 2003, notre Victor n’a pas encore trois ans mais on a des fourmis dans les jambes, avant son arrivée on avait pris l’habitude de voyager beaucoup skis aux pieds l’hiver, sac au dos l’été mais on ne voit pas trop comment on pourrait partir 8 ou 10 jours à pied en autonomie en portant à la fois le petiot et nos affaires de bivouac…

La solution viendra d’une visite dans une grande surface spécialisée dans le sport où une remorque pour enfant est exposée : la voilà notre solution ! Nous n’avons pratiquement aucune expérience du voyage à vélo à part quelques itinérances de gîtes en gîtes dans le proche massif des Vosges mais nous voilà donc partis pour la traversée du Jura suisse – pas forcément la plus facile pour une première expérience – de Bâle à Nyon au bord du lac de Genêve.

Comme nous n’avons aucune idée du nombre de kilomètres qu’on va être capable de faire, nous jouons l’autonomie en embarquant avec nous tente, duvet, réchaud et gamelles, tout ça répartis dans une remorque monoroue pour madame et la fameuse carriole pour monsieur.

Ce premier voyage durera un peu plus d’une semaine et malgré la canicule de cet été 2003 et le relief très accidenté du Jura nous donnera envie de recommencer. Victor passe ses journées dans la carriole où il joue, dort, discute, commente les paysages et semble avoir compris ce que l’itinérance veut dire car assez vite chaque matin il donne un coup de main pour démonter la tente.

Le récit complet de ce périple est ici : La Suisse à vélo

L’année suivante, on remettra ça avec – beaucoup plus facile – la descente le long du Danube de sa source en forêt noire jusqu’au nord de la Bavière à Ingolstadt, un voyage de 10 jours tout en douceur.

En 2006, nous faisons la rencontre de Nicolas Poulouin, grand voyageur à vélo et qui organise chaque année des randonnées « militantes » avec rencontre avec la presse et les élus pour faire avancer les projets de voies vertes dans la région, il est devenu depuis président de l’AF3V (Association Française des Véloroutes Voies Vertes). Repartir en itinérant nous tente bien mais un petit Sacha est venu agrandir le cercle familial et notre Victor allant sur ses 6 ans commence à rouler un peu en vélo et …a forcément pris un peu de poids !

Comment faire pour que le gamin puisse de temps en temps rouler sur son petit 18 pouces et lorsqu’il est fatigué puisse se reposer tranquillement dans sa charette. Ne trouvant aucune solution dans le commerce, on teste différentes solutions « maison » de tractage de vélos derrière la charrette jusqu’à trouver LA solution, enfin notre solution : une simple pièce d’acier en U percée de deux trous pour pouvoir fixer la fourche du petit vélo, la roue avant démontée est accrochée à l’ensemble. C’est simple, efficace, et la mise en œuvre ne prend que 2 minutes.



Nous voilà donc partis pour une semaine avec deux charrettes dont une qui tracte un petit vélo, succès garanti lors des haltes et preuve s’il en est qu’on peut voyager avec vélo avec deux petiots dont un qui commence à rouler. Tous les matins Victor roule et l’après midi il se repose dans la charrette avec son vélo attaché derrière, attention « Long Vehicle ! »

Le récit complet de ce périple est ici : http://www.association-oxygene.eu/La-Meuse-a-velo.html

C’est donc tout naturellement qu’en 2007, on « rempile » pour une nouvelle rando militante, la descente de la Moselle de sa source jusque Trêves en Allemagne. Mais cette fois comme notre Sacha commence lui aussi, du haut de ses 5 ans à vouloir rouler de temps en temps, c’est donc sur un 18 pouces tout neuf qu’il s’élance du col de Bussang dans les Vosges sauf que la pente est bien raide et qu’il n’a pas encore la force suffisante pour freiner de façon efficace, émotion, émotion…Ce jour là il tracera 10 bornes sans s’arrêter pour finalement s’écrouler dans sa charrette pendant qu’on rattachait son vélo à celle-ci. Nos deux charrettes équipées chacune de notre petit système d’attache permettent une adaptation quasi parfaite au rythme des gamins, il faut juste accepter que de temps en temps les charrettes deviennent un peu plus lourdes… « Vous ne voulez pas rouler encore un peu les garçons ? »

L’année suivante nous verra encore sur les voies vertes lorraines pour une traversée ouest-est le long du canal de la Marne au Rhin de Bar le Duc à Strasbourg, les gamins roulent de plus en plus longtemps..heureusement car ils commencent à peser leur poids et on a toujours d’affaires à transporter si ce n’est plus !

Le récit complet de ce périple est ici : http://www.association-oxygene.eu/Descente-de-la-Moselle-en-voies.html

En 2009, c’est la réalisation d’un vieux rêve, gravir le sommet du Mont Blanc en partant en vélo de la maison et quand on habite au fin fond de la Lorraine ça fait du chemin. Par prudence on part encore avec des charrettes et leur système d’attache, qu’on a dupliqué pour installer sur la charrette d’un autre couple qui nous accompagne avec un enfant de 7 ans également. Les deux nôtres sont passé sur du 24 pouces. Ce voyage sera une réussite totale, les gamins rouleront tout le temps, aucun n’ira dans les charrettes qui du coup se transforment en remorque à bagage.

Comme prévu, les gamins s’arrêteront au Léman, laissant les « grands » terminer les étapes de montagne jusqu’au pied du Mont Blanc où ils échangeront les vélos pour du matériel de montagne pour se retrouver sur le toit de l’Europe 15 jours exactement après avoir faire la porte de la maison.

Le récit complet de cette belle aventure est ici : http://www.association-oxygene.eu/La-recette-du-Saulxures-Mont-Blanc.html et le film qui en a été tiré est là : http://www.association-oxygene.eu/Saulxures-Mont-Blanc-Express-le.html

En 2011, on achète donc de vraies remorques à bagages et nous relions Munich à Venise en traversant les Alpes par la Fernpass et le Timmelsjoch (2500 m.), 15 jours de voyage, en autonomie et en camping comme on en a désormais l’habitude. On fait maintenant des étapes de 50 à 70 km avec des dénivelés conséquents sur des voies vertes, des petites routes mais aussi des sentiers –ce que préfèrent les gamins !- et ils sont bien souvent devant nous !

Cette semaine Victor qui fête ses 11 ans va recevoir son premier 26 pouces, il parle de tracter une remorque lors de notre prochain voyage, dans le garage traine encore la charrette dans laquelle il a passé sa première semaine d’itinérance 8 ans plus tôt…
posté le 14 août 2011

Beaufortain
Martinet
(23 messages)
Inscription : 13/05/09

Message privé
Merci pour ce témoignage :) nous qui venons d'attaquer nos premiers tours de roues ce weekend avec la p'tite dans sa chariote :roll:
posté le 16 août 2011

Rowel
Sterne arctique
(193 messages)
Inscription : 06/08/07
Lieu : Bessières / Tarn (31-FR)

Message privé
Merci ! vous qques années d'avance sur nous aussi...
mais je ne sais pas si l'on passera par l'étape petit vélo attaché à la carriole. Pas trop galère ou lourd à tirer ?

En tout cas ça montre qu'avec un peu de volonté et d'imagination on est pas obligé de rester scotcher dans un bungalow au bord de la plage ;)
Allons-y ! A VTT, à ski ou à pieds mais allons-y :)
posté le 17 août 2011

tjeandel
Martinet
(15 messages)
Inscription : 12/08/11

Message privé
Rowel :
Merci ! vous qques années d'avance sur nous aussi...
mais je ne sais pas si l'on passera par l'étape petit vélo attaché à la carriole. Pas trop galère ou lourd à tirer ?

Non le vélo roule, donc on ne le sent pratiquement pas, il faut juste faire un peu gaffe dans les virages car la longueur commence à être importante !
Bonnes virées !

Thierry
(partager)
Remonter