Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Destinations
Réflexions - Petites aventures en France 9
(partager)
posté le 30 juil. 2011

Lerkis
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 20/07/11

Message privé
Bonjour à tous,
Je ne suis pas sur que mon message ait sa place au sein de ce forum mais je ne trouve pas d’autre endroit où le poster. Si vous connaissez un meilleur site ou forum pour celui-ci n’hésitez pas a me les indiquer.

Ces derniers années, j’ai eu l’occasion de faire de la randonnée (ou des sorties) dans des pays encore sauvages. J’ai pu apprécier un coté que je ne connaissais pas, une liberté qui crée un sentiment d’aventure (sans que ce soit très engagé).
Aujourd’hui, je réfléchis à essayer de ressentir cela en France et je m’interroge sur la manière d’y arriver. J’essaie donc d’imaginer différentes manière de randonnée ou de recréer une sorte d’ « aventure» (je ne sais pas comment appeler ca exactement). J’ai fait pas mal de recherches sur internet sans rien trouver, c’est pourquoi je viens ici pour vous parler de mes réflexions et pour connaitre vos idées, vos avis, vos « aventures », etc…

Je n’ai encore rien réalisé et cela n’est qu’à l’état de réflexion. Voilà ce que j’imagine aujourd’hui. Par exemple créer des itinéraires qui feraient :
- Randonner sans suivre de chemin (en forêt par exemple), en orientation, en se donnant des points de repère/objectifs sur une carte (éventuellement avec bivouac)
- Randonner sur des anciennes voies de chemin de fer (à trouver)
- Descendre des rivières moyennes en « bateau » gonflable (éventuellement avec bivouac)
- …

D’autres idées ?
L’idée est de se créer un parcours qui n’existerait pas réellement.
Je lisais sur un forum que pour que ce type d’ « aventures » existent il faut nécessairement que celles-ci ne soient pas diffusées (sinon il y a augmentation de la fréquentation et le coté « sauvage » disparait), c’est pourquoi j’ai choisi d’ouvrir une réflexion sur le type d’ « aventure » que l’on peut imaginer. A chacun ensuite de trouver des itinéraires…
Peut etre peut il aussi y avoir des réflexions sur les choses à savoir ou a faire attention (par exemple pour la navigation sur rivière, attention aux barrages, etc,…).

Voila, je suis ouvert à toutes remarques,

Christophe
posté le 30 juil. 2011

Olivier
Caribou
(1642 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Il suffit de se créer un objectif bien à soi, qui n'a pas de sens pour les autres pour être sûr d'être seul.
Dans les projets débiles que nous avons (que nous avions)
C'était le "Latitude Manise", le principe, partir de la maison et faire une ligne droite (dans un couloir de 1km de large) jusqu'à chez David Manise dans le Diois (avant qu'il ne déménage)
Cela faisait passer dans des zones bien sauvages et hors de tout sentier en général. Cela créé des difficultés que nous aurions naturellement évitées, etc. C'est complètement débile, mais ça peut être bien marrant, moyennant de croire dans le projet.
Sinon des itinéraires en crêtes, en alpinisme, là il y a une logique naturelle, suivre une démarcation naturelle, et en montagne il y a vraiment une dimension technique et aventureuse de part le milieu de progression en terrain peu parcouru. Dans ce goût là, Lionel Daudet avait parcouru l'arête haut-alpine, ou la skyline, des itinéraires construits selon une logique personnelle, il était en France, mais seul dans des terrains très engagés.
Un peu d'imagination et croire en son projet, tout débile qu'il puisse paraitre à autrui, va t'engager forcément sur le chemin de l'aventure.
Et pourquoi pas ?
posté le 23 août 2011 mis à jour le 23 août 2011

toumtoum
Martinet
(37 messages)
Inscription : 11/09/08

Message privé
C'est aussi des questions que je me pose parfois, sur cette idée d'aventure.
Et j'ai l'impression que l'aventure réside moins dans la prise de risque que dans l'originalité de la démarche, l'insolite, la nouveauté, le changement, la découverte.
Sortir des sentiers battus au sens propre comme au sens figuré. A la boussole, ou même sans, parcourir des plateaux enneigés comme sur le Vercors par exemple.
A chacun son degré d'aventure. Parfois "il suffit" de changer de mode de déplacement, de milieu (air, eau).
L'aventure peut consister aussi à établir un lien avec des populations dans les coins reculés, qui voient passer peu ou pas de voyageurs.
Elle peut aussi consister à emmener avec soi une ou des personnes à mobilité réduite.
Ou alors d'aller dans des contrées ou les animaux sauvages sont très présents (Colombie britannique, Kamtchatka etc.)

Un jour, pour prolonger les idées "débiles", je m'étais dit alors que je roulais en VTT sur de petites routes et chemins d'Ardèche que je connaissais un peu mais pas dans le détail, "pas de demi-tour". Alors me voilà obligé de franchir des rivières, de faire des portages sur des sentiers escarpés, et de franchir un portail de 2m, etc. j'ai trouvé ça marrant.
a+
posté le 02 sept. 2011

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut,

Lerkis :
- Randonner sans suivre de chemin (en forêt par exemple), en orientation, en se donnant des points de repère/objectifs sur une carte (éventuellement avec bivouac)

j'ai fait cela quelques fois en France; je précise tout de suite c'est parfait pour s'orienter et s’entraîner..
mais faut pas compter faire cela plusieurs jours , tu risques de trouver cela barbant.
C'est parfait pour acquérir les techniques d'orientation de base , s'orienter et progresser à la boussole...
quand tu fais de la progression "hors-piste" c'est très contraignant de progresser dans la végétation et tu risques de dégrader l'environnement en faisant cela.

Mais ça constitue un excellent entrainement surtout si tu veux aller en pleine jungle en Guyane ( à ne pas trop conseiller tout de même)

La Sologne se prête parfaitement bien pour ça
La France possède suffisamment de très beaux paysages pour faire de vraies randonnées complètes

Lerkis :
Randonner sur des anciennes voies de chemin de fer (à trouver)

à ma connaissance pas d'anciennes voies de chemin de fer en France ou alors très peu.
Une bonne carte IGN t'indiquera ces voies de chemin de fer...
Et puis il y a suffisamment de sentiers en France.
La France c'est peut-être le pays qui compte le plus de sentiers de randonnée au monde
Lerkis :
- Descendre des rivières moyennes en « bateau » gonflable (éventuellement avec bivouac)

c'est une autre optique que la randonnée à pied pure et dure.
Il faut avoir un peu l'expérience des rivières et puis un cours d'eau c'est très linéaire...

Lerkis :
L’idée est de se créer un parcours qui n’existerait pas réellement.
Je lisais sur un forum que pour que ce type d’ « aventures » existent il faut nécessairement que celles-ci ne soient pas diffusées (sinon il y a augmentation de la fréquentation et le coté « sauvage » disparait)

oui mais si tu évites les chemins tout tracés tu n'avances pas beaucoup....
en marchant dans la végétation d'une forêt Française faut compter avancer d'à peine 1km sinon moins en une heure...
dans la forêt amazonienne tu avances à peine de quelques kilomètres en une journée donc je me répète c'est bon pour l'entrainement
posté le 02 sept. 2011

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
toumtoum :
A la boussole, ou même sans, parcourir des plateaux enneigés comme sur le Vercors par exemple.

sur les plateaux du Vercors on perd facilement le chemin donc c'est un bon entrainement pour s'orienter avec une boussole ou GPS.
Pour faire cela en hiver il vaut mieux un entrainement minimum...
posté le 02 sept. 2011 mis à jour le 02 sept. 2011

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Lerkis :
J’essaie donc d’imaginer différentes manière de randonnée ou de recréer une sorte d’ « aventure» (je ne sais pas comment appeler ca exactement).

en France tu peux trouver quelques "thématiques" d'aventure.

*Il y a dans les Alpes le long de la ligne frontalière des tas de forts abandonnés dans le Queyras et près de Briançon.

Donc tu peux aller les explorer,jamais personne n'y passe.
Je connais des tas de fortifications dans les Alpes...

*Sinon une autre thématique c'est de rechercher des gouffres ou grottes à travers la France sans pour cela faire de la spéléo...
Dans la forêt d'Orléans je sais qu'il y en a...

*Autre possibilité c'est de parcourir le pays Cathare dans le sud-ouest.

*Ou bien tu peux longer la frontière de l'Est là où se situe l'ancienne ligne Maginot..

*autre idée : suivre les anciennes voies romaines, se documenter là dessus.
Eh oui en France il y a des tas de voies romaines anciennes ça permet de découvrir le patrimoine..
posté le 02 sept. 2011

Cyril59
Martinet
(45 messages)
Inscription : 21/06/08
Lieu : Marcq en Baroeul

Message privé
Bonjour,

toumtoum :
Et j'ai l'impression que l'aventure réside moins dans la prise de risque que dans l'originalité de la démarche, l'insolite, la nouveauté, le changement, la découverte.
Sortir des sentiers battus au sens propre comme au sens figuré.
A chacun son degré d'aventure. Parfois "il suffit" de changer de mode de déplacement, de milieu (air, eau).
a+

Je me souviens être allé une fois en formation sur Paris, mon Tgv arrivait tôt et cela me laissait du temps.

Plutôt que de prendre le métro ou un taxi , j'ai rejoins la place de la Nation depuis la gare du Nord à pied...

Le fait de voir un endroit sous un autre angle, inhabituel peut constituer une "aventure" en soi. Et malgré la présence des voitures, des pietons et de la pollution urbaine autour, on déconnecte, on n'est plus un simple piéton qui va du point A au point B pour bosser, on est un randonneur, le fait de se sentir différent, de ne pas avoir le même but que les autres permet de déconnecter du monde réel.
J'ai déjà fait la même chose en traversant Lille à pied, ou en allant au travail à pied.

A essayer, si vous habitez à côté d'une grande ville, l'avez-vous déjà simplement traversée à pied, ca change la vision des choses.

L'aventure est coin de la rue comme dirait l'autre...
Nautiraid 460 Expé Alu, Nautiraid 390, Speed-Sail et Rando à la journée. Dans les régions Nord, Picardie, Normandie et Champagne et +.
posté le 04 sept. 2011

Chris O
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/09/11

Message privé
Voilà pourquoi je pratique la "mobilité douce", l'accès en train, à vélo et à pied. Ca te fait découvrir les franges des villes, des villages, les vieux chemins inutilisés (car il y a maintenant une route) et ça a autant le goût d'aventure que de faire du vélo sur le plateau tibétain.
posté le 06 sept. 2011

Lerkis
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 20/07/11

Message privé
Merci, pour tous vos messages et pour toutes ces idées.
Vos remarques permettent de nourrir mes réflexions et je suis content de voir que d’autres se posent ces questions. Je note que les réponses ne sont pas simples mais elles sont riches, multiples, personnelles et il est encore possible d’en inventer d’autres.

Je partage totalement l’idée décrite par toumtoum que « l'aventure réside moins dans la prise de risque que dans l'originalité de la démarche, l'insolite, la nouveauté, le changement, la découverte. ». Il s’agit également pour moi d’aller vers l’inconnu, de relever des défis (qui ne le seraient pas forcément pour d’autres) ou encore de rechercher la tranquillité.

De mon coté, j’ai tenté une petite expérience de balade en me créant une partie de mon itinéraire. J’ai fait une balade d’une demi journée, moitié hors sentier, moitié sentier. J’ai évolué hors sentier dans la forêt puis dans le lit d’un ruisseau. Ensuite j’ai rejoint, en orientation, un sentier indiqué sur carte afin de retourner à mon point de départ.

L’évolution dans le lit du ruisseau est une expérience qui m’a bien plu. Ce n’est pas une marche facile mais cela m’a fait accéder à des petits coins remarquables insoupçonnés (une petite cascade en tobogan, des zones encaissées, des tapis de mousse verdoyants…).
D’une manière générale cette petite randonnée improvisée était bien sympathique et pleine de nouveautés, alors que c’est à 2 pas de chez moi.

Vivement les prochaines expériences. : )
posté le 07 sept. 2011

toumtoum
Martinet
(37 messages)
Inscription : 11/09/08

Message privé
Ho la la !
ça me rappelle une fin de rando complètement improvisée dans les Rocheuses canadiennes, où on avait descendu le cours d'une rivière dans le parc national de Yoho (une merveille) sur une vingtaine de kms, moi avec de bonnes sandales, et mon pote avec des tongs (ça c'est l'aventure!), ça avait pris une aprem + une matinée avec nuit au bord de la rivière dans un coin encaissé. Parfois, les rivières réservent de sacrées surprises (surtout si la carte n'est pas précise), avec des petites gorges et rapides infranchissables à pied, il faut escalader les rives, couper pour redescendre derrière le coude suivant. C'est un merveilleux souvenir. La Kiwetinock river !!
Et puis, les rivières, l'eau, ça rajoute un élément fondamental à la rando, ça décuple le plaisir de balader, sans compter que parfois, le long d'une berge là-bas, on peut voir une trace de loup ou d'ours...
a+
(partager)
Remonter