Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Installation d'une ligne de vie sur un pliant 54
(partager)
posté le 22 juil. 2011 mis à jour le 22 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Bonjour, je me permet de re-poster ici le sujet que j'avais au préalable ouvert dans la rubrique bricolage, ceci dans l'espoir de cibler davantage les personnes susceptibles de me répondre. Libre aux modérateurs de décider lequel des deux doit partir.

Je souhaite équiper mon kayak pliable d'une ligne de vie. j'ai déjà plus qu'une idée de la façon dont je vais procéder mais je préfère m'enquérir de l'avis des connaisseurs avant d'entreprendre toute modification.

Je vais m'inspirer de ce montage et coller le long de la toile inférieur ce genre de pièces :




A priori il s'agit d'un collage PVC souple sur PVC souple ce qui requière une colle PVC souple type colle à rustine (?). Est ce qu'un collage de ce genre suffira ? ( je me vois mal coudre par dessus étant donné que je me retrouverai avec des trous dans la coque...)


Voici une simulation en papier de mon montage :



Afin de faire tenir les anneaux en métal sur les pièces de PVC je songe à replier sur elles-mêmes les bandelettes prévues à cet effet tout en les collant afin de former des boucles. Devrais-je également coudre par dessus pour une meilleur tenue ? Puis-je coudre alors avec une simple machine ou faut-il utiliser un outil spécial ?

Merci de me signaler si je fais n'importe quoi...et si jamais certains ont des idées d'amélioration du système je suis évidemment preneur !

Quentin
posté le 24 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
J'étais jusqu'à présent persuadé que ma toile inférieure était faite en PVC (c'est ce qui est indiqué partout pour mon kayak). J'ai lu qu'on pouvait vérifier la présence de PVC en brûlant ce dernier qui doit produire une flamme verte. J'ai donc décidé de faire cette vérification facile juste au cas où et voilà t'y pas que je j'obtiens une flamme ORANGE !!

Du coup j'ai un gros doute, surtout que ça change la donne pour ce qui est du collage !

Quelqu'un peu m'éclairer là ?
posté le 24 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Salut Plécoptère,
Pour ma part, je trouve ta solution inadaptée.
Sans vouloir jouer dans l'artistique ;) je crois que cela sera vraiment inesthétique voir même peu efficace. Je peux me tromper mais c'est ce que je pense.
Je crois que j'irais vers la couture pour résoudre ce souci. Soit en cousant à travers la toile en y mettant un renfort en dessous, soit en décousant partiellement la jonction entre la coque et la toile pour faire passer un aller et retour en sangle prenant l'anneau, futur point d'arrimage de la ligne de vie.
C'est moins facile certainement mais qui a peut être d'autres mérites. A toi de voir.
Bonnes cogitations. Bien à toi
posté le 24 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Bonsoir Grégoire, merci d'avoir donné ton avis je commençais à désespérer là :). L'idée de coudre sur la toile supérieure me plait bien. Ne serait-ce que parce que ça évite cette histoire de collage.

Pour faire mon montage je me référait en fait au type de montage que propose de faire installer un magazin en Allemagne (où ils s'occupent des kayak de la marque Pouch ) Ils demandent beaucoup pour le peu que ça représente, d'où mon entreprise.

Le problème principale qui s'ajoute à tout ça c'est que je part début Août avec le kayak et qu'il me faut cette ligne de vie ne serait-ce que pour pouvoir caser le chariot de transport sur le kayak durant le périple. Le minimum pour moi serait d'installer un élastique à l'arrière. Oui je sais ça sent le montage "vite fait mal fait"...

A la limite je pourrais coudre quelques pièces à l'arrière juste pour placer cet élastique, provisoirement avant d'avoir une idée plus propre et réfléchie. Une couture sur la toile supérieure est réversible non ? est ce que ça l'abîmerait ? L'autre question que je me pose c'est : avec quoi coudre ? Une machine à coudre classique n'est sans doute pas assez puissante pour ça... (à la main sinon ?)


Merci en tout cas !
posté le 25 juil. 2011 mis à jour le 25 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Oyé, je pense a un truc mais il va falloir que je le dessine :/
L'idée est que la couture n'est pas des plus facile à réaliser donc je pense aux rivets.
Pour éviter que celui ci n'arrache la toile, il lui faut un renfort fixe en dessous de la toile.
Et la, je pense aux colles très résistantes qui pourrait coller un tissus de renfort pour être solidaire à la toile.
- Donc, ont fait une boucle... (un aller et retour en sangle) pour prendre un anneau inox de bonne qualité.
- Sur cette double épaisseur de sangle, tu l'as perce au fer à souder en deux points pour faire passer les futurs rivets.
- en lieu et place de ces boucles, tu colles à l'intérieur de la toile, le pendant en empiècement.
- Tu perces à nouveau au fer à souder toile et empiècement correspondant aux boucles.
- Tu appliques la boucle sur l'emplacement de la toile
- Tu y passes les rivets étanches en y mettant une rondelle par l'intérieur. Soit le rivet traverse deux épaisseurs de sangle -> La toile->l 'empiècement collé à la toile-> la rondelle
- Tu actionnes la pince :D

Cela par deux fois par système d'arrimage, je crois que la sauce devrait être bonne.
Qu'en pensez vous les amis ? :ange:
posté le 26 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Pfffffff :roll:
En y repensant, pourquoi mettre un anneau couteux alors que la boucle en sangle laissera passer très facilement la ligne de vie !
Non mais, quelle quiche je suis ! :snif::snif::snif:
posté le 26 juil. 2011

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
J'aime bien l'idée de la boucle en sangle rivetée sur la toile.
Je pense qu'un seul rivet par boucle suffit si la rondelle est de taille adaptée.
J'aime bien aussi la couture de chaque boucle à la main.
Avec un poinçon pour prépercer les trous de façon régulière sur la ligne tracée au préalable
Une joulie couture avec du jouli fil pour avoir un jouli bateau que l'on connaît ainsi sous toutes ses coutures.;)
Tu nous tiens au jus ?
posté le 26 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
ça a l'air ingénieux mais j'ai un peu de mal à m'imaginer ce bricolage comme ça j'avoue ! A quel type de rivets pensez vous ? Je suis allé chercher ce genre de pièces dans un magasin de bricolage et on m'a montré des sortes de vis à planter dans un mur...Autant dire que j'y étais pas trop ! :D J'ai alors précisé que je parlais de quelque chose à utiliser sur une bâche et je suis donc rentré chez moi avec une boite d'oeillets à bâche. Je ne suis pas très avancé là :-s
posté le 26 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Bonsoir Plécoptère,
Comme le suggère Grégoire, il te faut utiliser des rivets INOX étanche
Voci une petite vidéo ici
N'oublie pas la rondelle INOX
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Je crois que je commence à comprendre. Mais le système sera-t-il assez résistant en cas de traction forte ? Les rivets étant des points d'attache relativement étroits (enfin c'est l'impression que donne la vidéo de Nomade en mer) j'ai peur qu'une forte contrainte dessus ne déchire la toile. j'imagine que c'est là qu'intervient le renfort collé sous la toile ?

Ou alors l'idée de H3 semble encore moins traumatisante pour la toile: une boucle de sangle cousue, tout simplement. Peut être avec un renfort tout de même en dessous ?

D'ailleurs qu'entends tu Grégoire par un "aller retour de sangle". Personnellement quand tu dis ça j'imagine un morceau de sangle long de quelques centimètres avec lequel tu forme un petit cercle. C'est ça ?

En tout cas merci beaucoup pour toute ces suggestions, ça me fait plaisir !

Quentin
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Imagine en coupe partant de l'intérieur de la peau...

Rondelle en inox diam 2 cm (but augmenter la surface d'arrachage)
Rondelle en toile collée ou non diam 3 cm ( but répartir sur une plus grande surface que la rondelle et protéger la peau )
la peau du kayak
la patte avec ou sans l'anneau
Rondelle en inox 1 cm

Le rivet inox étanche au travers de l'ensemble

Je suis certain que se sera très très costaud et rapide à mettre en oeuvre ;)
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
...Je suis absourdi par la simplicité de la chose. J'en connais un qui va courir dans un magazin de bricolage tout à l'heure ! (ça se trouve n'importe ou des rivets inox étanche ?) Dès que j'ai tout ça je fais un test sur un échantillon de toile.

Donc visiblement je peux faire un trou dans la toile avec un fer à souder. J'ai un fer à pyrograver ça fera l'affaire je pense (?)


Quand vous parlez de la boucle de sangle vous voyez quelque chose comme ça ?




Une dernière question ( après je me calme promis ) combien de point d'ancrage mettriez vous ? et avec quelle répartition ? Mon kayak est un biplace et ressemble aux aerius klepper. Je pense en mettre 8 à l'arrière, 6 à l'avant et 4 sur les flans.
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Pour ce qui est de la boucle de sangle… c’est effectivement cela…
Tu devrais trouver des rivets inox étanches dans un bon magasin de bricolage ou quincaillerie.
Les trous peuvent se faire au poinçon (en chauffant la pointe)… Pas à la foreuse… risque d’enrouler le tout autour de la mèche.
Choisi un rivet dont la distance L est suffisante pour englober les différentes épaisseurs (Rondelle, renfort, peau, sangle et rondelle.
Le trou des rondelles doit lui être légèrement plus grand que D1 .
Adapte le diamètre de la rondelle extérieure en fonction de D2 du rivet choisi.
http://giraud.ray.free.fr/rivet-%C3%A9tanche.html dans caractéristique du rivet.
Concernant la répartition cela me paraît bien…
Bon boulot à toi et bonne nav. en Norvège...
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 27 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Comme je doute du côté inoxydable du rivet en eau de mer…:siffle:
Pour le fun, je rajouterai un peu de vernis marin de part et d’autre de l’animal avant et après sont placement, question d’éviter au maximum les futures coulées de rouille sur la peau… :p

Je serai heureux de lire ton retour d’expérience et récit du grand nord…
Tu sais déjà quand tu comptes partir ? :)
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Oyé
Donc je voyais plutot la boucle, l'aller / retour comme la sangle bleue.
La sangle jaune représentant la toile du kayak
Le dernier bout de sangle bleu étant le renfort collé du dessous.

Avec un fer à soudé, si tu forme ta boucle et la coupe, tu auras l'avantage que les bouts de la boucle seront soudé (plus propre ;)) Ensuite, avec un profil en pointe de ton fer... tu fais les trous.


Je suis parti dans ma cave pour te photographier l'attache Klepper. C'est juste un A/R cousu en Carré avec un X a l'intérieur.

Voici pour le rivet étanche

Contrairement a celui la dont on voit la tête du "clou" qui presse le rivet... et qui peut partir avec le temps, ou tout de suite :snif:
posté le 27 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Ca y est je reviens armé jusqu'aux dents ! Alors les rivets sont en alu mais la partie centrale est en acier (celle qui normalement part je crois ?). Ce sont bel et bien des rivets étanches. Si la partie en acier est effectivement sencée disparaître la pièce restante sera entièrement en Alu et donc inoxydable. Dans le cas contraire, oui, je mettrai du coup un peu de vernis Marin. Merci pour le tuyau.

Pour le renfort de toile interne je compte utiliser des morceaux de toile PVC composant ma toile inférieure ( histoire de recycler les 20 pièces que j'avais prédécoupé en prévision de mon précédent bricolage...:boulet: )

J'ai pris des rondelles à bord large histoire de bien répartir la contrainte. Je pense mettre deux rivets par sangle. Je vais bientôt m'y mettre et les photos suivront naturellement

Concernant l'expé en Norvège l'écriture d'un récit et les photos sont au programme, je vous le ferai évidemment partager à mon retour. J'espère seulement que tout se passera comme prévu (mais pas trop non plus),car il y a tellement d'aléas possibles ! Ne serait-ce parce qu'on y va en TRAIN !
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Deux rivets me semble bien et nescessaire. Ne serait ce pour éviter que cela tourne ! :canon:
Je crois aussi qu'il très, très important de coller le renfort pour qu'il soit solidaire. Si il glisse à la traction en cisaillement , il ne servira à rien :/
A bientot pour les photos, on t'attend :D
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
D'accord je vois du coup ce que tu voulais dire Grégoire. Du coup maintenant je ne sais plus quoi choisir entre mon système "tunnel" et ton système "boucle". Va falloir peser le pour et le contre. Un tunnel est plus dicret (rivets à l'intérieur) mais pour la même raison il est aussi un tout petit peu plus fastidieux à fixer.

Grégoire a dit :

Deux rivets me semble bien et nescessaire. Ne serait ce pour éviter que cela tourne !

effectivement :D
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Personnellement, vu le senns de l'effort, je crois qu'il est préférable de ne rien inventer, juste copier. Klepper, Nautiraid, Puch le font ainsi. Faits en de même ;)
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
A propos... question bête : le sens de l'effort se fait vers le haut ou le bas ? Vers le bas quand on tombe à l'eau et vers le haut pour ce qui est du compas de navigation. Dans quel sens c'est chez Klepper ?

Ah et puis temps que tu y es Grégoire, ( vous me dites si j'abuse hein :D ) quel est la répartition des points d'ancrage sur un Klepper biplace ? (combien à l'avant à l'arrière et sur les flancs ? )
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Patte en Bas... donc boucle vers le haut. En réalité, la ligne de vie ne sert que pour accrocher tes affaires.
Et si demain tu es trop faible pour remonter à bord, tu t'y accrochera pour que l'on retrouve ton corps :O

C'est plus une ligne à corps morts :mdr:
posté le 27 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Ok donc boucle vers le haut. Quel serait l'interêt de coller le renfort interne à la toile en fait ? Est ce que ça solidariserait davantage l'ensemble ou non ?

J'ai fait un essai à blanc. J'ai tiré comme un boeuf dessus avec deux pinces pour tester la solidité :ça a craqué quand j'ai atteint la limite de résistance de la toile. Ca m'a l'air solide sinon.
posté le 27 juil. 2011 mis à jour le 27 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Hello,

Pour moi, le choix de la boucle et le collage du renfort n'à que peu d'importance... celle que tu proposes à l'avantage de caché le rivet
Un seul rivet avec rondelle, en rapport au choix du rivet, suffit...
Une fois que la ligne de vie sera installée, aucune patte ne tournera... :)



Je pense que le choix t'appartient :)
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 28 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Pour ma part, sans vouloir être lourd :boulet:
Je crois qu'un seul rivet avec le système de boucle qui le cache... aura lors de l'arrimage d'affaires, une tension qui se fera au cisaillement et à l'arrachement. C'est justement la tension à l'arrachement qui m'inquiète. Je crains que cela ne déforme la toile et que cela soit inesthetique à cours terme, voir fragilisant.
Maintenant, sans faire d'essai, il est vrai que ce ne sont que des hypothèses de ma part :fouet:

Et comme le dits très justement Nomade en mer :ange::
Nomade en mer :
Je pense que le choix t'appartient :)
posté le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Par flemme j'aurai tendance à choisir l'option 1 seul rivet. Je pense que la flemme est mauvaise conseillère sur ce coup là. Est ce que par hasard vous auriez des idées pour renforcer le trou que je fais dans la toile ? Instinctivement j'aurai envie d'y mettre une sorte de micro oeillet mais là ça commencerait à faire trop pour la longueur du rivet. Peut-être mettre de la colle forte autour ? Mais là ça me paraît trop dérisoire

J'abandonne de toute façon le système tunnel: impossible d'y fixer le rivet convenablement
posté le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
En y réfléchissant plus je crois que c'est justement dans le cas des forces latérales de cisaillement qu'intervient le collage du renfort interne. Sans collage la force ne s'applique que sur un coté du trou fait dans la toile. Avec collage, le renfort interne subit lui aussi la force et la distribue sur toute la surface de toile qu'il concerne. Donc collage du renfort interne MAIS avec quelle colle ? J'ai entendu dire que la cyano n'avait pas une formidable résistance à l'eau de mer, vrai ? (sachant que la toile est souvent bien mouillée... Bon au pire même si la colle lâche ça ne peut qu'être mieux que rien du tout !
posté le 28 juil. 2011 mis à jour le 28 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Dits moi, tu as un fer à souder ? As tu différents embouts pour ton fer ?
Car tu pourrais parfaitement trouver le moyen de maintenir un bout de sangle à l'intérieur,
puis appliquer la boucle coté exterieur,
et tout percer au fer chaud d'un coup ce qui solidariserait les couches.....
Je continue de réfléchir....
posté le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
J'ai un fer à pyrograver que j'utilise pour percer les différentes couches...

Le pb est qu'en appliquant des forces latérales au montage, le seul élément qui les encaisse est la toile (puisque c'est le seul élément qui est fixé ailleurs.
posté le 28 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Le mieux et je crois qu'il faut coller la pièce de renfort. J'en avais parlé en bretagne pour un autre truc et il me parlait de colle marine....très connu parait il et se trouve par tout, qu'il me disait.
posté le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Bon je vais encore faire un tour dans un magazin de bricolage. A défaut de trouver une valeur sûre ce sera la cyano. Je me méfie des autres "super colle résiste à tout etc..."
posté le 28 juil. 2011 mis à jour le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Désillusion:

La colle cyano ne tient rien. Du moins pas à moins d'en imprégner la toile ce qui donnerait à l'extérieur une tâche disgracieuse se révélant avec l'eau.

Dans ce cas Les rivets constituent effectivement des ancrages trop ponctuels et trop susceptible de déchirer et de déformer la toile.

Je crois que la seule solution viable pour fixer des aller/retour de sangle sur la toile supérieure est la couture. Cela dit je vois vraiment pas comment coudre les pièces qui se trouveront loin à l'avant ou à l'arrière sans faire des heures de contorsionnisme ou découdre partiellement la toile sup de la toile inf.

J'en reviens à mon idée de départ qui elle ne risque pas d'endommager aussi sérieusement la toile. Au pire ça se décolle ( mais vu la résistance lors des test ça m'étonnerait et je peux toujours mettre quelque chose par dessus pour masquer ). Je me contenterai seulement d'installer un élastique à l'arrière. Ce qui est pour moi le minimum indispensable au moins pour pouvoir partir en Norvège (sinon je n'ai pas assez de place dans le kayak pour le transport de tout le matériel).

Voilà je vous envoi d'ici quelques minutes des photos des pièces que j'avais préparé histoire que vous me dites un peu ce que vous en pensez d'un point de vue esthétique...
posté le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Voilà les pièces en question :

posté le 28 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Salut Grégoire,
Pas de soucis de lourdeur…
Notre démarche n’est autre que de tenter d’aider ;)

Par contre, je me rends compte de la difficulté de l’exercice tant il y des paramètres dont nous ne parlons pas dans nos explications à plécoptère…

Mais je m’étonne un peu…
Plécoptère, lors de ton essai à blanc, tu disais avoir du forcer comme un bœuf pour arracher le système…
Compte tu attaché un bœuf (même mort) sur ton pliant ? :D

Si c’est le cas… je vais tenter d’être plus complet dans ma tentative d’explication…

En préambule, la patte cousue que propose Grégoire est utilisée sur tout type de kayak.
Pour moi, c’est logique, la couture reste le meilleur mode d’assemblage entre deux toiles, d’autant que les pattes sont cousues en bordure de toile (avant l’assemblage avec la partie marine) et que la patte est bien plus facile à coudre que la boucle…

Dans notre cas, comme tout est assemblé, pour moi le système du rivet s’impose, et je pense qu’aucune colle ne tiendra sur toile (du pont).

Pour ce qui est de la toile immergée, j’y reviendrai par la suite…

Pour éviter au maximum la déformation de la toile, il est impératif que la patte, ou la boucle soit fixée le plus près possible de la couture d’assemblage (pont coque).

L’idéal, lors de la réalisation du trou est de le cautériser (cela évitera qu’il ne s’agrandisse en se déchirant), d’où l’emploi d’une pointe de fer à souder…

Pour ma part, le renfort sert à protéger la peau de la rondelle, pour ce qui est du cisaillement, le collage de celle-ci rentre en ligne de compte, mais je doute de résistance mécanique du collage de toile en milieu marin.

Dans le cas du transport de bœuf (vivant ou mort) ! :D:D:D
Mais incompatible avec le côté flemmard de Plécoptère… :siffle:

Sérieusement…
Idée?
Entre peau et rondelle je placerai en plus une patte en velcro qui puisse être fixée à l’armature (bois ou alu) du kayak pour solidariser le tout…
Placement de patte velcro uniquement là où il sera possible de les fixer (hiloire).
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 28 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
En ce qui concerne le collage toile immergée qui est ton idée de départ et comme tu le proposes sur la photo…
Ne connaissant pas la matière à coller, je me garderai donc de donné un avis…
Tout au plus quelques réflexions…
Je pense que mécaniquement, il doit être possible de coller, mais je crains un mauvais vieillissement de la peau + colle…
Que l’ensemble ne devienne cassant, perso je ne prendrai pas le risque
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 28 juil. 2011 mis à jour le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Nomade en mer a dit :

Pour éviter au maximum la déformation de la toile, il est impératif que la patte, ou la boucle soit fixée le plus près possible de la couture d’assemblage (pont coque).

Le problème est que cette couture d'assemblag fait en fait face aux pièces en bois à l'intérieur du kayak. La tension entre le bois et la toile est forte. Le rivet dépassant de quelques millimètres à l'intérieur ça ne sera pas possible.

Nomade en mer a dit :

L’idéal, lors de la réalisation du trou est de le cautériser (cela évitera qu’il ne s’agrandisse en se déchirant), d’où l’emploi d’une pointe de fer à souder…

Effectivement si la toile avait été en matière synthétique mais c'est du coton (ne fond pas à la chaleur) !! Du coup il n'y a rien a cautériser. Le trou est un départ de déchirure.


Nomade en mer a dit :

Plécoptère, lors de ton essai à blanc, tu disais avoir du forcer comme un bœuf pour arracher le système…
Compte tu attaché un bœuf (même mort) sur ton pliant ?

J'ai peut-être manqué d'objectivité sous le coup de l'enthousiasme. J'ai refait un test et la toile c'est déchiré un peu trop vite à mon goût. Ce que je crains plus qu'un déchirement brutal suite à une mise sous tension c'est le déchirement, à la longue, de la toile.

:s
posté le 28 juil. 2011 mis à jour le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Concernant le collage de la toile imprégnée:

J'avais étudié la question avant: Il s'agit d'une soudure à froid PVC sur PVC. On utilise pour ce faire de la colle a rustine qui a priori a déjà fait ses preuves : excellente résistance à l'eau et résistance aux déformations. Pour ce qui est du viellissement : qui vivra verra...

J'ai laissé tremper un collage de ce type dans de l'eau salée pendant 48 h. Quand (à l'aide de deux pinces) j'ai voulu décoller le tout c'est même pas la colle qui a laché mais le PVC qui s'est désolidarisé de la toile mère...

Pour l'instant c'est ce qui m'offre le plus d'assurance.
posté le 28 juil. 2011 mis à jour le 28 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Plécopère :
J'ai laissé tremper un collage de ce type dans de l'eau salée pendant 48 h. Quand (à l'aide de deux pinces) j'ai voulu décoller le tout c'est même pas la colle qui a laché mais le PVC qui s'est désolidarisé de la toile mère...

Comme tu as réalisés les deux tests... La résistance soudure à froid PVC sur PVC est supérieur au système rivet?

Si oui, je pense que tu tiens la solution...

Bonne Nav
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 28 juil. 2011 mis à jour le 28 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Oui Le test de résistance était meilleur pour la soudure à froid. Mais surtout, si ma soudure part avec le temps ça ne fiche pas en l'air la toile... Tout au pire ça me laisse une trace que je pourrai toujours m'arranger à masquer.

C'est vraiment dommage parce que l'idée des rivets était vraiment prometteuse. Elle est sans doute applicable aux kayaks possédant une toile supérieure en matériaux synthétiques. ( si ça existe ? )

Merci beaucoup à toi et Grégoire pour votre aide, j'ai appris plein de choses, et ça, ce n'est jamais perdu !

J'éditerai un bilan sur le premier post, histoire que tout ça puisse servir de base à de futurs idées et innovations. Il y a notamment l'idée du Velcro qui est a explorer, mais la date de mon départ s'approchant à grand pas il est temps que je commence à avancer dans les préparatifs. Je m'y remettrai plus tard sans doutes.
posté le 28 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Je te (vous) souhaite de bien belles rencontres et aventures... j’ai hâte d’y être aussi :p
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 28 juil. 2011

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,
Un des principal défaut des "bricoleurs" c'est de vouloir construire plus costaud que nécessaire. D'où les lourdeurs de construction ou les redondances de fixations. Il convient aussi de se méfier de la facilité, dans ton cas, percer un petit trou paraît plus facile que de passer de longues heures à coudre. Pense tout de même que la réparation d'une longue déchirure sur ta toile nécessitera des efforts encore plus grands.
Avant de faire ton choix, regarde comment sont montées les lignes de vies des kayacks de qualité. Trouverais tu raisonnable de trouver, sur ce type d'embarquation, des boucles de ligne de vie fixées avec deux rivets? Si tu as un doute sur la solidité du rivetage, il ne sert à rien d'en multiplier le nombre "au cas où". Soit c'est suffisamment solide, soit ça ne l'est pas. Dans ce dernier cas, la couture semblera plus appropriée.

Mais c'est ton bateau, c'est donc ton choix.
posté le 28 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
MichMich :
Avant de faire ton choix, regarde comment sont montées les lignes de vies des kayacks de qualité. Trouverais tu raisonnable de trouver, sur ce type d'embarquation, des boucles de ligne de vie fixées avec deux rivets?

Des rivets.... des rivets ! N'importe quoi :mdr:

Je comprend maintenant pourquoi les marques telle que Klepper, Wayland sont peu connue chez les Fromageolles.C'est parce qu'il y a du rivet plein leurs kayaks. Ces attardés d'allemand en sont encore à l'age du marteau !

Nous, Les Français... ont connait le tournevis, c'est mieux, c'est moderne, c'est technique :mdr: On perce car cela fait sérieux, c'est cool :canon:

Il n'empêche que contrairement au toile en PVC, les toiles coton peuvent se percer délicatement avec un poinçon pour en écarter les fibres. :siffle:

Et oui, on ne vous dit pas tout :p
posté le 28 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Au début de ma réflexion, je me disais que le plus simple était d'insérer un aller et retour en sangle entre la toile de coque et de pont. Une fois décousue et placées, il suffisait d'aller voir un cordonnier digne de ce nom pour recoudre en un temps trois mouvement les endroits.

Aujourd'hui, je crois que je suis trop germanique d'esprit car je prendrai la solution du rivet. On ne se refait pas ;)
posté le 28 juil. 2011

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonsoir,

"Des rivets.... des rivets ! N'importe quoi "

Merci Grégoire pour ton humour.
Dans ma phrase que tu railles avec talent, :D je ne mettais pas en doute l'usage "de rivets" mais "de deux rivets"pour la même boucle. Je ne me permettrais pas de mettre en cause la technologie "Germanique" tu penses bien:roll:.
posté le 28 juil. 2011

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
MichMich :
Bonsoir,

"Des rivets.... des rivets ! N'importe quoi "

Merci Grégoire pour ton humour.
Dans ma phrase que tu railles avec talent, :D je ne mettais pas en doute l'usage "de rivets" mais "de deux rivets"pour la même boucle. Je ne me permettrais pas de mettre en cause la technologie "Germanique" tu penses bien:roll:.

Bien vue mon ami ;) C'est bien de l'humour !
posté le 29 juil. 2011 mis à jour le 29 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
A mon avis cette histoire de coudre des boucles de sangle sur la toile supérieure ne nécessiterait même pas de découdre la toile sup de la toile inf. J'ai vu que mon cordonnier m'a fait une couture de ce type tout à l'avant du kayak la dernière fois...

Fin du suspens cette après midi, je vais lui poser la question. Si ça se trouve j'aurai juste eu à lui donner la toile et les boucles de sangle. ça aurait été fait en deux temps trois mouvements.
posté le 31 juil. 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Tu m’intrigues, avant d’intervenir sur ton fil, j’avais pris soin de poser la question au cordonnier de ma rue… (La couture étant pour moi le meilleur système)

Réponse c’est impossible , donc j’ai opté moi aussi pour l’idée du rivet !

J’avoue ne rien connaître en matière de machine à coudre, mais cela me paraissait logique (vu la distance entre l’hiloire et la pointe du kayak).

Plécopère :
A mon avis cette histoire de coudre des boucles de sangle sur la toile supérieure ne nécessiterait même pas de découdre la toile sup de la toile inf. J'ai vu que mon cordonnier m'a fait une couture de ce type tout à l'avant du kayak la dernière fois...

Fin du suspens cette après midi, je vais lui poser la question. Si ça se trouve j'aurai juste eu à lui donner la toile et les boucles de sangle. ça aurait été fait en deux temps trois mouvements.

Ton dernier post m'intrigue donc... :huh:
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 31 juil. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Effectivement c'est curieux, pourtant je n'ai pas rêvé il m'a bel et bien fait une couture sur la toile supérieur à son extrémité antérieure. L'endroit le plus inaccessible de tous donc (avec l'extrémité postérieure ). Ceci pour me remttre un anneau qui était déjà là et qui s'était détaché.
Je n'ai pas pu lui poser la question car il est parti en vacance. Par contre le deuxième cordonnier de ma ville revient Lundi, j'irai le voir à ce moment là.
Sinon mon collage a tenu j'ai testé sur le terrain hier, ça m'à l'air d'être du solide. Mais comme dit, je n'ai fait que l'arrière. Je préférerai des coutures pour faire toute la ligne de vie.
posté le 02 août 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Je suis donc allé voir le deuxième cordonnier qui a examiné ma toile et m'a dit qu'il pouvait le faire. Je lui ai donc laissé tout ce qu'il faut, je n'ai plus qu'à attendre le résultat.

PS : Nomade en mer, j'aime bien ta signature, je m'y reconnais bien :)
posté le 02 août 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Plécoptère :
PS : Nomade en mer, j'aime bien ta signature, je m'y reconnais bien :)

J'en suis assez content... et c'est tout un programme...!

PS: Je vais me chercher un autre cordonnier.... :siffle:
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 02 août 2011 mis à jour le 02 août 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Nomade en mer a dit :

PS: Je vais me chercher un autre cordonnier....

Je ne pense pas. A mon avis, soit vous vous êtes mal compris soit il ne possède pas la machine adéquate. J'ai vu que mon cordonnier avait une machine à coudre dont le module inférieure ( situé en dessous de l'objet à coudre) était allongé par un bras métallique permettant effectivement d'accéder suffisamment loin sous la toile avant ou arrière du kayak.
posté le 03 août 2011

pagaillobricoleur
Martinet
(22 messages)
Inscription : 16/08/07

Message privé
tu peux aller voir sur cette page du forum (en bas de la page)

/voyage/viewtopic.php?id=123&p=6



j'ai utilisé du tapis avec poil en genre synthétique dessus et pvc non tissé dessous (tapis salle de bains ou tapis d'entrée avec bandes grises et noires) 7 euros le tapis d'un mètre sur 30 cm sinon au détail au rayon moquette du brico truc du coin.

le poil ,une fois fondu ,colle dans la toile coton tissé (si c'est sur le pvc il faut coller pvc sur pvc)
un rond de chaque coté et une cordelette qui passe à travers pour faire la boucle
dessous un noeud SIMPLE (celui qu'on fait aec un lacet de chaussure avabt de faire la boucle) et les brins bien en croix tout effilochés collé à chaud - ça à l'air fragile mais collé à chaud c'est super costaud.

la cordelette : cordelette d'escalade en 7mm.

bien coller (avec un pistolet à air chaud) les rondelles coté poil fondu et non pas coté PVC sur ta toile de kayak - applatir avec une roulette tapissier

tu peux mettre une paire de gant de bricolage pour appuyer un peu sans te bruler

la bonne température c'est quand la rondelle commence à "transpirer"

fait qq essai sur les drap de Mme tape dur, tu vas voir que ça colle dur dur

j'ai fait les poignées de portage avec ce systeme et je suis surpris de la solidité.

la boucle doit pouvoir laisser passer 2 brins de ta ligne de vie au minimum (ligne de vie = drisse de 9mm - plus petit ça coupe les doigts)

mode d'emploi:

tu découpe les rondelles aux ciseaux, tu les présentes sur ta toile tous les 40 ou 50 cm
avec un pistolet à air chaud tu les colles coté poil sur ta toile, face extérieure et intérieur de la peau du kayak
tu fais deux trous pas trop rapprochés pour passer la boucle (au faire à souder) ( ne pas faire les trous vant tu n'arrivera jamais à les mettre en face)

tu prends ta ligne de vie pliée en deux tu la mets dans la boucle
tu passes la boucles dans les trous de la rondelle en pvc collé sur ta toile
tu tires à l'intérieur de la peau du kayak ,
tu fais ton noeud simple ,
tu coupe les brins qui dépasse du cercle PVC ,
tu mets les brins en croix et fer à souder pour solidariser les brins avec la rondelle pvc

j'avais réfléchi aussi avec les rivets ou vis ou autre... mais mon truc est super simple, pas cher, souple , (le jeu c'est l'âme de la mécanique) et si tu veux que ta toile soit sollicitée correctement il ne faut pas de point dur, c'est avec la surface d'adhésion importante que tu vas créer un assemblage souple et solide. le point dur c'est la création du déchirement!
posté le 24 août 2011

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,

@Plecoptere

Finalement ça donne quoi? Ne nous fais pas languir, allez, une petite photo!
posté le 24 août 2011

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
@MichMich,

Aux dernières nouvelles, Plécoptère a opté pour la couture des pattes (via son cordonnier), et je pense qu’il est actuellement toujours en Norvège…
Pour ma part, j’attends avec impatience son retour pour savourer images et récit. :p
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 29 août 2011 mis à jour le 29 août 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Oui excuse moi MichMich, je suis parti en Norvège entre temps d'où l'urgence dans laquelle je me trouvais.

Voilà le montage pour lequel j'ai finalement opté. Exactement comme l'a dit Nomade en mer. J'ajouterai seulement qu'il y a également à l'arrière les pièces en pvc collées sur la toile imprégnée.



Je posterai bientôt un retour d'expérience sur le site pour ce qui est de l'expé. En tout cas cette escapade a attesté la solidité du montage : non seulement des pattes cousues mais aussi des pièces de PVC collées à l'arrière qui maintenaient l'élastique "porte bagage". Ce dernier a été soumis à rude épreuve mais rien n'a bougé d'un poil. Il est très tard (ou tôt ?), je ne sais pas si les phrases que je fais ont encore un sens, pardonnez moi. A très bientôt en tout cas !
posté le 29 août 2011 mis à jour le 29 août 2011

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,

Y'avais pas urgence à ce point. Reposes toi bien et merci pour la réponse.
(partager)
Remonter