1 membre et 39 invités en ligne
Accueil des forums
Destinations 5

Frontière Mongolie/Sibérie en kayak par l'Egiin Gol

page614 - 03 nov. 2010
La préparation de notre prochain voyage a commencé.
Le "où" est arrêté, le "comment" se développe, et le "pourquoi" ... on le sait tous.

Pour résumé, départ de Oulan Bator (Mongolie), direction le lac Khövsgöl en VTT.
Objectif suivant, rejoindre le lac Baïkal en kayak et plus précisément Irkutsk (Sibérie) via l'Egiin Gol.
Pour ensuite prendre le transsibérien jusque Moscou.

J'aurai très certainement quantités de questions à poser prochainement sur les aspects matériels, ... mais ma question aujourd'hui est la traversée de la frontière.
Tout d'abord est-ce possible ?
Si oui, est-ce facile ? Y-a-t-il des démarches particulières à faire ?

Page

Olivier - 04 nov. 2010
Très bonne idée ce trip. Eh oui, le souci c'est certainement ce passage de frontière par la rivière...
Pas d'info là dessus, cependant la rivière passe pas loin du poste frontière sur la carte... Ca doit être jouable d'y aller à pied...

Syte - 18 janv. 2011
Ce projet m'évoque de magnifiques souvenirs.
Je n'ai malheureusement pas ton info, car je ne suis pas allé aussi loin. Je me suis arrêté à la confluence avec le Selenge.

En théorie, tu es supposé avoir en ta possession un document qui te permet d'être à la frontière russo-mongole, bien avant d'arriver en Russie (je suis supposé avoir le document qq part dans mes archives...).
En pratique, je n'ai rencontré que des gens particulièrement accueillants, enthousiastes et heureux de notre rencontre.

Je peux t'écrire ce que je sais de la navigation.
En août (mon cas), le risque est probablement un niveau trop bas sur la première partie de la rivière qui vous obligerait à vous mouiller les pieds.
Attention aussi aux températures potentiellement en dessous de 0 en cette saison.
Si je peux en croire ce que j'ai vu en en 2007, les niveaux de la crue printannière doivent être impressionnants.
Il n'y a pas d'obstacles le long du parcours et aucun rapide dangereux. La progression est rapide malgré les multiples méandres.
Les embâcles et les arbres tombés au travers de la rivière sont les principaux risques, surtout avant la confluence avec l'Uur (multiples et petits bras de rivière).
Si vous prévoyez de la randonnée, la partie supérieure de la rivière est la plus forestière (et sauvage).
L'eau est très claire et permet de voir facilement taïmen, lenok et ombre arctique sur la partie avant l'Uur.
Elle devient de couleur carrément chocolat (moins invitante à boire!) à sa confluence avec le Selenge.
Le paysage est alors celui de la vallée d'un fleuve.

Je peux aussi te fournir d'autres infos sur la nourriture le long du parcours.
je ne sais pas trop quoi écrire pour le matériel, mais ça me ferait plaisir de répondre à tes questions.

Olivier - 18 janv. 2011
Très bonnes informations pour une région sauvage et peu parcourue, merci Syte, ça donne envier

page614 - 05 févr. 2011
Meri Syte pour ces infos.
Nous travaillions sur ce projet depuis novembre, mais les choses ont un peu changé.

Mon amie part en septembre pour un an à Montréal (études).
Prendre le risque de ne pas profiter pleinement de ce voyage (temps de voyage réduit, finances, ....) a fait que nous l'avons reporté à octobre 2012.

Nous ne resterons pas inactif cet été, j'ai la chance d'avoir un métier qui me permet de voyager. Et nous serons donc au Gabon afin d'y réaliser un documentaire. (Plus d'infos bientôt).

J'ai tout de même des questions.
Armé de nombreux guides sur la Mongolie, j'ai l'impression que ce report de voyage est peut-être une chance puisqu'il nous permettra de réaliser celui-ci en octobre, qui semble être une période plus adaptée. Tu confirmes ?

Pour ce qui est de toutes les autres questions que je pourrai être amené à te poser, je vais attendre l'automne, moment où reprendront les préparatifs de ce voyage.

Merci à toi en tous cas pour cette intervention.
Je ne manquerai pas de revenir vers toi, que ce soit pour ce projet, où une éventuelle expédition en terres Canadiennes où tu sembles vivre.

Bonne journée à vous.

Page

manigoldo38 - 23 mars 2012
Bonjour,

J'ai suivi avec attention votre conversation, car j'ai également l'objectif de couvrir la distance entre le lac Baïkal et le lac Khövsgöl en 2013 mais en vélo.

Et ma question se portes également sur le passage de la frontière russo-mongole qui semble réservé aux autochtones ...

Page 614 avez vous pût la franchir ? Si oui quelles sont les formalités à effectuer ?

Sinon l'itinéraire qui devrait prendre 6mois et que j'espère pouvant être effectué tout en vélo est : Tour du Baïkal - Irkutsk - lac de Khövsgöl - Région de l'altaï - Désert de Gobi - Karakurum - Ulan Baator

Bonne soirée et merci par avance !

Fabien

Remonter