Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Bricolages, techniques, astuces et bidouilles
Déguiser un BDU en pantalon de ville ordinaire, juste rustique... 2
(partager)
posté le 19 oct. 2010 mis à jour le 19 oct. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
Le BDU, la jeunesse ne connaît probablement pas, c'est le pantalon d'uniforme U.S., celui que les armées de Vichy qui avaient encore des bandes molletières, ont découvert lors du débarquement d'Afrique du Nord.
Comparé à un bloudjinne que les grandes surfaces vous vendent, il a les avantages suivant :
- Souvent moins cher.
- Au pire 65% de coton, au mieux 35 % de coton, le reste en polyester (choisir son fournisseur).
- En tissu plus mince et plus serré, il est nettement plus résistant.
- Il sèche bien plus vite.
- Si on choisit bien son fournisseur, les genoux et les fonds sont doublés.
- Il a six poches : les poches de hanche en biais classiques, deux poches revolver avec rabat à deux boutons, vastes poches de cuisses avec rabat à deux boutons.
- Pas de zip de braguette, mais des boutons. C'est moins rapide à manipuler, mais ça se recoud sur le terrain, il suffit d'avoir apporté sa petite trousse de couture.
- Les passants de ceinture sont très larges, acceptent des ceintures de 50 mm, au confort guère comparable aux ceintures étroites.
- La couleur est solide, ne bave pas sur les autres affaires lavées avec . Mais laver à température modérée.

Toutefois, et c'est surtout sensible en ville chez les visages pâles, il a l'inconvénient certain de se lacer en bas. L'idée était d'avoir une fermeture anti-bestioles autour des tiges des rangers.
En ville, ça passe mal. Et le narcissisme de nos charmantes compagnes apprécie très peu.

Deux solutions :
- La radicale est de couper à la longueur juste pour le transformer en pantalon droit urbain ordinaire, faire l'ourlet, et basta.
- La furtive, qui est de ne faire que la couture correspondant à un ruban de renfort intérieur pour ourlet normal, à environ 12 mm du bas droit souhaité. Vous ajoutez le ruban de renfort ou non, selon que vous l'avez approvisionné. Vous pourrez le poser un peu plus tard.

Le bas lacé, hé bien personne ou presque ne le verra, il sera caché sous le bas droit urbain. Et vous conservez la possibilité de fermer peu (juste assez pour planquer le lacet), ou de fermer serré, étanche aux insectes, voire au froid dans des conditions dures.

Le BDU qui m'a convaincu, je l'ai payé 5 euros, plus le port, dans un surplus qui liquidait des stocks. Il a toutes les qualités susdites plus une : couleur grise, totalement neutre. Il m'a déjà fait deux hivers rallongés. Très faible usure.

Pour un usage strictement en plein air, et surtout pour les planques photo, on peut choisir des couleurs camouflées, dont certaines conviennent très bien à certains milieux. Le style "Urban metro" blanc-gris-noir ne convient, et mal, qu'à la neige, et doit être évité partout ailleurs.

Toujours pour un usage plein air, le siliconage des jambes jusqu'aux renforts de genoux inclusivement, est une mesure efficace pour limiter la prise d'eau dans les hautes herbes mouillées ou sous la pluie, sans compromettre trop la ventilation des zones les plus sensibles et transpirantes.

On trouve même des combis pantalon-short en BDU, et des shorts. Dans le cas d'un combi, ne siliconer que la partie amovible basse, et personne ne remarquera la très légère différence de couleur.

Comparé à ce qu'on trouve à D4, le rapport qualité/prix mérite qu'on y regarde.
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 20 oct. 2010 mis à jour le 20 oct. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
Jacques_L :
... (choisir son fournisseur).
...
- Si on choisit bien son fournisseur, ...

Enfin quoi ! Fin des mystères ! Dites nous le bon fournisseur !

Bonne question. Merci de l'avoir posée...
Le gris, et les deux identiques que j'ai saisis avant la fin du stock n'ont pas de marque, juste un numéro de stock OTAN, une taille aux normes OTAN et une composition, des conseils de lavage sur étiquettes vertes. Je crois me souvenir avoir vu une marque à deux lettres, du genre "BM" ?
Chez les imitateurs à présent :
Un Mac Allister a les renforts, mais pas le polyester dominant. Renforcer préventivement tous les boutons de braguette.
Des Mil-Tec ont le tissu à polyester dominant, beau, épais et serré, mais pas les renforts.
Et il y en a sans marque, sans étiquette mili, avec renforts et polyester dominant. Juste l'inconvénient d'être prévus pour des jambes du temps où la jeunesse a été bien nourrie, et les renforts de genoux tombent bien bas pour moi.

Des D4 de chasse n'ont jamais les renforts (il faudra les poser vous-mêmes), mais peuvent avoir les poches, ou une seule poche de cuisse... Il arrive qu'on les trouve soldés à 3 euros.
Le rayon chasse est le seul où l'on trouve des répartitions intelligentes du tissu imper et du tissu perméable dans les pantalons, adaptées à la progression dans les hautes herbes mouillées. A la bonne date des soldes, on en trouve à prix abordables. Je ne chasse pas, mais en raquettes ou en ski nordique, ils conviennent très bien. Penser à coudre un zip sur les poches de hanches avant que la neige soit entrée par là.
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 03 janv. 2011

cypher69
Martinet
(18 messages)
Inscription : 25/09/10

Message privé
. Et le narcissisme de nos charmantes compagnes apprécie très peu.
ca ma fait rire tellement c'est vrai!(enfin sauf exception!):D:D
(partager)
Remonter