Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à vélo
Trucs en vrac; Vélo, voyages, amputés et tagine à la plage.
(partager)
posté le 22 oct. 2009

clémençon
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 20/10/09

Message privé
Il y a 10 ans j'ai voulu tenter un truc en vélo: 10 000 km de montagne en un mois avec 120 km de dénivelé positif et 200 cols. A mon retour j'ai voulu en faire un bouquin. Avec l'argent gagné avec le bouquin j'ai organisé un raid en VTT dans le Moyen Atlas marocain pour 15 personnes amputées de jambe ou de cuisse, polio ou non voyant. La moitié venaient de France et l'autre moitié de Casablanca, la plupart de condition modeste, voire très pauvre. A mon retour j'ai voulu écrire un autre livre et avec l'argent j'ai organisé un autre raid VTT franco-marocain en France, sous le parainage de Julien Absalon qui nous a accompagné le dernier jour en tandem, pour conduire un mal voyant.

Ensuite, comme c'est mon métier j'ai fabriqué pour Mohamed Naji une prothèse de course à pied et il est devenu le premier amputé d'afrique du Nord ainsi équipé.

Pour lui et aussi pour Mohamed Lahna mon associassion a également financé deux vélo de course et Mohamed Lahna qui n'avait jamais fait de vélo avant de me rencontrer est devenu champion d'afrique de triathlon handisport.

Mes deux bouquins sont devenu le moteur financier de mon association. Si certains sont interressés, je vends les deux pour 20 euros (plus 3,50 de frais d'envoi). En juin 2010 je repars seul en montagne pour tenter de franchir sans assistance les 105 plus hauts cols des Alpes en 15 jours (soient 5050 km) et en 2011 j'espère à nouveau organiser un périple avec une nouvelle équipe de personnes amputées (y a de la demande).

Je sais pas si ça se fait se faire de la pub, comme ça, je suis nouveau. Et comme il est souvent question de Maroc dans mes expériences, voilà un petit coup d'oeil sur une petite plage de Mohamédia, près de Casablanca.


Au fil de l'aventure, sous les étoiles.

Mohamédia. La plage. La petite ferme d’un pêcheur sur un terrain vague en face de la raffinerie. Un sentier de sable pour relier tout ça. Il y a du vent, quelques vaches, deux ânes et deux drôles de silhouettes boiteuses.

Mohamed Bréza est trempé. Il s'accroche au coup de Mohamed Naji. A coté d'eux Mohamed Lahna pousse son VTT.

Retour d'une partie de foot dans la flotte : La prothèse fémorale de Bréza n'a pas tenu, le genou s'est carrément arraché de la coque en fibre de verre, et Naji aussi trempé que lui l’a pris sur son dos. Le pied de la prothèse de Naji se remplit de sable à chaque pas, l’autre ne peut de temps à autre éviter un chardon.

Lahna les accompagne jusque devant la maison avant de se diriger vers la raffinerie pour rejoindre la route de Casablanca. Il est venu nous rejoindre à la plage après sa journée de travail commencée douze heure plus tôt.
Dommage qu’il n’ait pas eu le temps de passer chez lui prendre la prothèse de vélo fabriquée par Patrice… Enfin, au moins son genou mécanique ne fléchit pas au moindre faux pas.

Je suis avec Mostapha, l’oncle de Naji, en train de vider le poisson tiré le matin des filets de pêche.

Ils nous rejoignent devant la maison. Naji m’expose la situation :
« La prothèse…cassée… »
Puis il rajoute : « Il faut réparer. »

Bréza attend tranquillement, un peu embêté quand même. Le bloc de bois de l’emboîture est décelé du support de genou. Mostapha fouille pour moi son atelier à la recherche de grosses vis et d’une perceuse.

« Réparer, réparer…Tu parles d’une blague… »

Mostapha revient.

« J’ai trouvé trois vis, et la perceuse aussi, mais je n’ai qu’un foret et elle est toute rouillée, je crois qu’elle fonctionne, je ne bricole pas beaucoup »

Il repars aider sa femme à la cuisine.

«- Bon Momo, ça tiendra ce que ça tiendra. Faut quand même pas que tu fasses des cabrioles dessus. T’as intérêt d’aller voir Patrice lundi matin.
-Oui, je vais le voir, pas de problème »

Mostapha apporte le tagine de poissons.

Lahna décide de rester et de repartir de nuit.

Bréza a continué d’arpenter Casablanca durant deux semaines puis il a fallu changer la prothèse irréparable.

Naji a dû faire changer son pied dont l’âme avait été tourmentée par les portages répétés.

Dernière nuit à Mohamédia. Le tagine est délicieux. L’air est humide et doux. Une petite flamme danse au dessus de la raffinerie. Les ânes montent la garde, la lune aussi.
(partager)
Remonter