Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Remonter la Loire 11
(partager)
posté le 30 juil. 2009

Diadrome
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 30/07/09

Message privé
Salut à vous les expérimentés de la pagaie,

Ce forum me plaît beaucoup, les avis sont passionnés et les récits d'aventures toujours très détaillés. Nombres d'heures j'ai pu passer à lire les écrits des uns et des autres. Alors, à mon tour aujourd'hui de vous présenter mon projet.

L'itinéraire en est le suivant: je vais remonter la Loire depuis Nantes, ma ville natale, jusqu'aux sources du grand fleuve. Ensuite, j'irai à pied sur le bassin versant voisin, goûter les eaux frémissantes du Lot et me glisser dans son lit. Cette dévalaison me mènera vers eaux turbides de la Garonne. Puis, l'océan je rejoindrai via les ondes tournantes de l'estuaire. Enfin, je longerai le littoral Atlantique afin de regagner le pays de mes vertes années, Nantes, mon port d'attache.

La méthode utilisée pour mener à bien cette ballade n'est pas encore bien définie, les seules choses certaines sont que j'utiliserai un canoë ou un kayak pour me mouvoir sur l'eau, et que ce dernier doit être pliable ou gonflable afin de pouvoir rallier à pied les eaux ligériennes aux eaux de la Garonne.

Voilà, j'attends avec impatience vos critiques et conseils, spécialement ceux concernant le matos à employer.

Merci
posté le 30 juil. 2009

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
ton projet me parait particulièrement éprouvant physiquement , voir même impossible avec un gonflable ou même un pliant

En effet as tu déjà essayé de remonter une rivière avec une embarcation a la force de tes pagaies ?
Pour l'anecdote, au moi de juin j'ai descendu l'Allier avec un KG sur +-250km (vitesse moyenne journalière 30km )
.
Après vichy , j'ai eu la malchance d'avoir un vent soutenu de 3/4 face , si j'arrêtai de pagayer je remontait le courant pourtant fort (vitesse moyenne 15km/jours)pendant 3 jours,
j'ai arrête mon périple a Moulins complètement épuisé avec des épaules qui avaient doublés de volume (j'ai perdu 4kg sur se périple)

C'est sensiblement le même effort lors d'une remonté de rivière mais de façon constante
Je te conseille de faire un bout d'essais ,en louant le bateau si nécessaire ,tu comprendra tout le sens de ma réponse.

Mais que cela ne te décourage pas , il y a tant de plaisir a être sur l'eau même en profitant du courant.

Je serait sur la Loire début septembre pour finir ma descente de l'Allier de Moulins à Briare
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 30 juil. 2009

DBL
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 23/06/09

Message privé
Salut Diadrome,

Bernard Ollivier l'a fait dans l'autre sens (les sources à pieds, le reste en canoë). Son récit est très intéressant et je recommande ce livre. Comme le dit jak91, il lui est arrivé de devoir pagayer de toutes ses forces pour contrer le vent de face, même en étant dans le sens du courant.

Bonne lecture.
posté le 30 juil. 2009

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
DBL :
Salut Diadrome,

Bernard Ollivier l'a fait dans l'autre sens (les sources à pieds, le reste en canoë). Son récit est très intéressant et je recommande ce livre. Comme le dit jak91, il lui est arrivé de devoir pagayer de toutes ses forces pour contrer le vent de face, même en étant dans le sens du courant.

Bonne lecture.

Merci pour l'info , je ne connaissait pas ce bouquin et la Loire, au plus près de sa source jusqu'à Decize est un de mes projets 2010 .
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 30 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut Diadrom je n'ai jamais fait de kayak sur la Loire mais comme le suggèrent mes prédecesseurs tu risques d'en chi... si tu veux aller à contre-courant.
Peut-être qu'à la fin de l'été quand le niveau de l'eau est bas c'est faisable..
je dis bien peut-être.
Je me souviens qu'en 2003 pendant la canicule à Orléans on voyait pas mal de bancs de sables et le niveau était bas de l'eau.
posté le 31 juil. 2009 mis à jour le 31 juil. 2009

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
sylvain cordeau a remonté la loire en 62 jours :
http://laloireacontrecourant.blogspot.com/
oublies le gonflable et le pliable ( çà va racler pas mal ) il te faut un rigide en polyéthylène et pour changer de cours d'eau tu le tracteras à pied avec son chariot ( bon courage ) .
faut bien compter 4 mois pour ton nantes-nantes .
posté le 31 juil. 2009

Rowel
Sterne arctique
(193 messages)
Inscription : 06/08/07
Lieu : Bessières / Tarn (31-FR)

Message privé
rubis :
sylvain cordeau a remonté la loire en 62 jours :
http://laloireacontrecourant.blogspot.com/

C'est lui qui était passé dans CA l'an passé ? dans le HS voyage écologique peut etre...
Allons-y ! A VTT, à ski ou à pieds mais allons-y :)
posté le 31 juil. 2009

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Bonjour,
j'ai fait une partie de la descente de la loire entre le puy en velay et beaugency en avril 2009, mes souvenirs sont donc frais.
Ton expédition est ambitieuse, tu peux déjà t'appuyer sur l'expérience de Sylvain Cordeau qui a remonté la Loire à contre courant.
Tu auras un désavantage c'est le courant contre toi, à plusieurs endroits je me suis demandé comment Sylvain avait pu passer dans les zones où il y avait de l'eau le courant était très fort, et il n'y avait pas de fond là où était le courant faible.
Par contre tu auras pour toi l'apres midi un vent thermique qui se levait (pour moi ) entre 14h et 15h donc ce sera une aide.

Comme bateau, je te déconseille un gonflable car il y a trop de prise au vent et pas assez de rigidité.
Si tu prends un pliable, maitrise bien les réparations avant de partir car il y a de nombreuses occasions de percer.

Si tu prends un rigide, mon expérience me pousse à dire qu'il ne faut pas un mais deux chariots pour le faire sur de longue distance, à la fois pour économiser les forces et ne pas abimer le matériel. Dans le cas de mon canoé, mon chariot n'était pas assez large donc il était positionné vers les pointes ce qui soulage un peu mais pas de la moitié du poids. Si je devais le refaire je prendrais un chariot pour une pointe et un diable pour l'autre pointe, ce qui m'éviterait d'étre baisser pour guider et tenir le canoë , de plus ce serait une aide pour transporter les sacs et le matériel.

Une bonne préparation physique et surtout des week end d'essais avant ne sont pas du temps perdu.

Tu vas avoir à passer des ponts, mais aussi des barages (feurs me laisse un très mauvais souvenir) et des levées plus ou moins sauvages.
Le barrage de grangent sera plus facile dans ton sens

Bon courage et bonne préparation.
posté le 31 juil. 2009 mis à jour le 31 juil. 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
l'idéal pour transporter sans forcer sur long est : deux roues a l'arriere , proche du centre mais décalé .
un chariot a roue unique a l'avant et pivotante tu peux même envisager de le tirer en vélo , mais a condition d'y mettre des roulements a bille étanche sur les roues .

la technique de construction est simple si tu prends un rigide , il suffit de mouler sur la coque a l'endroit prévu . pareil sur un gonflable ou un démontable , mais des précautions a prendre avant de mouler ... quelques vues ic:
http://www.forum-kayak.fr/index.php/topic,188.0.html

si tu veux des détails sur la construction , tu peux me joindre en MP .
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 31 juil. 2009

Diadrome
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 30/07/09

Message privé
Bonjour à tous,

Je tiens à vous remercier : toutes vos réponses sont précieuses et motivantes.

Vos témoignages m'invite à penser que les moyens de transports nécessaires à cette balade doivent être choisis avec le plus grand soin afin que l'équilibre entre Plaisir et Efficacité soit respecté.

Avant-tout, je souhaite appréhender La Loire aux heures où ses eaux s'écoulent paresseusement, dans un lit mineur devenu restreint. Ainsi mon itinérance débutera à la fin du printemps soit légèrement avant la période d'étiage et prendra fin 4 ou 5 mois plus tard.
Cependant, avec un itinéraire à la fois fluvial et maritime, quel 'bateau' choisir ?
J'avais pensé utiliser
-un canoë gonflable pour l'aspect pratique de ce type de matériel (on le dégonfle puis on le met sur un caddie et en avant la randonnée!) mais apparemment la glisse est moindre, la fragilité accrue et la prise au vent maximale.
- le pliable, je n'ai pas trop d'info
- un canoë 'en dur' tel celui utilisé par Sylvain Cordeau est plus rigide mais surement plus lourd et encombrant.
Ensuite, l'histoire ligérienne a démontrée que les embarcations à fond plat et gréées remontaient parfaitement le cour de la Loire, alors pourquoi ne pas s'en inspirer et installer une petite voile sur ma future embarcation?

Voilà, je vous laisse un message empli de questions. J'attends vos réactions et vos avis éclairés.

Merci
posté le 31 juil. 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
pour le poids il est sur qu'un gonflable pesera environ la moitié d'un rigide au moins pour les polyéthylenes .

la glisse c'est assez subjectif ... la vitesse de croisiere sur eau plate et sans vent serait un meilleur point de comparaison ( tous autres parametres égaux charge , pagayeur etc ..)

pour la voile bien sur que c'est possible et même recommandé , avec des spis de tailles différentes , pouvant sans probleme aller jusqu'a 5 a 6 metres carrés la puissance au portant est supérieure a un pagayage même tonic ..

ceci dit avec le matos de bivouac etc , la charge ne va pas être négligeable .

un démontable serait peut être plus indiqué mais même probleme , poids etc ...

a suivre .
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 01 août 2009

Claude41
Sterne arctique
(172 messages)
Inscription : 17/12/06
Lieu : Sud du Loir et Cher

Message privé
Bonjour,
Pour entreprendre un tel périple , il faudrait un très bonne expérience de navigation avec différentes embarcations , et surtout avoir pratiqué "à la remonte". Sylvain Cordeau a dû pas mal marcher en bordure de LOIRE entre les casseaux de bouteilles ...pas drôle du tout !
J'avais souhaité l'accompagner pendant une ou deux étapes pour me rendre compte , mais il n'a pas été possible de suivre son périple sur le site qui n'était pas mis à jour (... étrange vu la médiatisation que recherchait Sylvain Cordeau) . Un livre devair sortir , mais je ne le trouve pas.
[q]je souhaite appréhender La Loire aux heures où ses eaux s'écoulent paresseusement, dans un lit mineur devenu restreint[/q] J'ai déjà remonté une rivière avec un bon niveau d'eau (il suffit souvent de naviguer près des rives) , mais dans le lit de la Loire devenu restreint , il y a pas mal de courant et pas assez d'eau pour pagayer.
Personellement je navigue pour le plaisir et non pour "me faire mal" et surtout je n'entreprend que ce que je pense pouvoir gérer et surtout terminer.
Mes encouragements pour l' entrainement d'évaluation.

Claude
Old town DISCOVERY 158 + Old town DISCOVERY 164
(partager)
Remonter