Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Test matériel
Equipement grand froid et bivouac 14
(partager)
posté le 12 déc. 2008

bougnat
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 12/12/08

Message privé
Salut à tous.

Je me prépare à partir en raid en autonomie en traîneau à chiens dans la région du Lac Saint Jean au Québec fin janvier.
A cette occasion je cherche du matos chaud (!), particulièrement pour la tête. Je me dis qu'une bonne cagoule serait la bienvenue mais j'ai quelques doutes sur le fait d'avoir quelque chose devant la bouche par -30°C : bonjour la glace avec la condensation ! Ca doit être plus galère qu'autre chose !?
Pareil pour les gants, sous-gants et chaussettes. Soie, laine, synthétique ?
Est-ce que quelqu'un a un peu de recul sur ce type d'équipement par grand froid ou des conseils ?

De la même façon, bivouaquer à la belle étoile par -20/-30°C me laisse assez songeur... Comment ne pas attraper la mort dans de telles conditions ? Rien qu'en respirant tranquillement une nuit en dormant par ces températures à mon avis on se réveille avec les cordes vocales givrées.
Quand je vois Nicolas Vanier qui pionce tranquillement par -40, voire moins... pffffffiou !:huh:
Si vous avez des conseils ou du vécu dans ces situations, je suis preneur.
"Ce qui constitue le plaisir du voyageur, c'est l'obstacle, la fatigue, le péril même. Quel agrément peut avoir une excursion où l'on est toujours sûr d'arriver, de trouver des chevaux prêts, un lit moelleux, un excellent souper et toutes les aisances do
posté le 12 déc. 2008 mis à jour le 12 déc. 2008

jpjoub
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 12/12/08

Message privé
http://arctique.chez-alice.fr/Les_techniquex.htm
peut-être ici super expé en perspective, tu nous raconteras, ....
posté le 12 déc. 2008 mis à jour le 12 déc. 2008

ChristopheD
Milan noir
(351 messages)
Inscription : 15/05/07
Lieu : Bourgogne, hips !

Message privé
J'ai une cagoule Racer R-Fit en Windstopper pour couper le vent : Cagoule Racer R-Fit Windstoper sur Ebay
Eventuellement un bonnet Nordic Heater de Fjällräven : Bonnet Nordic Heater
Les sous-gants en soie sont très confortables sous des moufles. Ces dernières sont mieux par grand froid car les doigts se réchauffent es uns les autres contrairement aux gants. ;)

Ensuite un bon duvet (chez Valandre ou autre). Perso j'utilise un Carinthia ES-Lite ZIp et par -17° tu dors en caleçon et tee-shirt en ayant chaud (le soucis est le bout du pif gelé qui te fait longtemps hésiter à sortir du duvet).

Pour la tente j'ai pas fait dans le léger : Ferrino Syncro 3 qui pèse 4kg. L'avantage comme ses petites soeurs 2 places (Ferrino Syncro 2 et Ferrino Desert Challenge) c'est quelle se monte en 45 secondes (vérifié) et qu'avec le coup de main tu la replie en moins d'une minutes. C'est toutes les 3 des tentes 4 saisons, donc pas de soucis.

Voilà, voilà, YAPUKA !
Adepte de la pulka depuis une reconstruction du bas du dos (interdiction de porter plus de 15 kg !!)."Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
posté le 13 déc. 2008

dayder_57
Martinet
(45 messages)
Inscription : 18/09/08
Lieu : parc naturel vosges du nord

Message privé
hello,
j'utilise le même type de cagoule + sous-gants en soie lors de raid de plusieurs jours en motoneige... c'est le top !
cyclo't-roll
posté le 13 déc. 2008

bougnat
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 12/12/08

Message privé
jpjoub :
http://arctique.chez-alice.fr/Les_techniquex.htm
peut-être ici super expé en perspective, tu nous raconteras, ....

Super comme adresse ! Je connaissais pas...
C'est plein d'infos très intéressantes, d'autant que j'avoue que ce genre de projet me tenterait assez...
Peut-être un jour...:roll:
"Ce qui constitue le plaisir du voyageur, c'est l'obstacle, la fatigue, le péril même. Quel agrément peut avoir une excursion où l'on est toujours sûr d'arriver, de trouver des chevaux prêts, un lit moelleux, un excellent souper et toutes les aisances do
posté le 13 déc. 2008

bougnat
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 12/12/08

Message privé
ChristopheD :
J'ai une cagoule Racer R-Fit en Windstopper pour couper le vent : Cagoule Racer R-Fit Windstoper sur Ebay
Eventuellement un bonnet Nordic Heater de Fjällräven : Bonnet Nordic Heater
Les sous-gants en soie sont très confortables sous des moufles. Ces dernières sont mieux par grand froid car les doigts se réchauffent es uns les autres contrairement aux gants. ;)

Ensuite un bon duvet (chez Valandre ou autre). Perso j'utilise un Carinthia ES-Lite ZIp et par -17° tu dors en caleçon et tee-shirt en ayant chaud (le soucis est le bout du pif gelé qui te fait longtemps hésiter à sortir du duvet).

Pour la tente j'ai pas fait dans le léger : Ferrino Syncro 3 qui pèse 4kg. L'avantage comme ses petites soeurs 2 places (Ferrino Syncro 2 et Ferrino Desert Challenge) c'est quelle se monte en 45 secondes (vérifié) et qu'avec le coup de main tu la replie en moins d'une minutes. C'est toutes les 3 des tentes 4 saisons, donc pas de soucis.

Voilà, voilà, YAPUKA !

Merci pour les infos.
Pour la tente et le duvet, ce sera de la location sur place. L'investissement reste trop important et les conditions trop exclusives par rapport à mes activités le reste du temps...
Je vais me concentrer sur les fringues. J'avais déjà ramené des sous-vêtements très chauds du Spitzberg, je vais retourner voir du côté des norvégiens : ils s'y connaissent en froid !;)
"Ce qui constitue le plaisir du voyageur, c'est l'obstacle, la fatigue, le péril même. Quel agrément peut avoir une excursion où l'on est toujours sûr d'arriver, de trouver des chevaux prêts, un lit moelleux, un excellent souper et toutes les aisances do
posté le 18 déc. 2008

Régis Cahn
Etourneau
(91 messages)
Inscription : 08/11/06
Lieu : Grenoble

Message privé
Tu peux trouver pas mal d'informations sur le site spécialisé : http://www.skirandonnenordique.com/modules/pages/index.php?pagenum=14

@++
Régis
posté le 30 déc. 2008

lynx18
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 30/12/08

Message privé
bougnat :
Salut à tous.

Je me prépare à partir en raid en autonomie en traîneau à chiens dans la région du Lac Saint Jean au Québec fin janvier.
A cette occasion je cherche du matos chaud (!), particulièrement pour la tête. Je me dis qu'une bonne cagoule serait la bienvenue mais j'ai quelques doutes sur le fait d'avoir quelque chose devant la bouche par -30°C : bonjour la glace avec la condensation ! Ca doit être plus galère qu'autre chose !?
Pareil pour les gants, sous-gants et chaussettes. Soie, laine, synthétique ?
Est-ce que quelqu'un a un peu de recul sur ce type d'équipement par grand froid ou des conseils ?

De la même façon, bivouaquer à la belle étoile par -20/-30°C me laisse assez songeur... Comment ne pas attraper la mort dans de telles conditions ? Rien qu'en respirant tranquillement une nuit en dormant par ces températures à mon avis on se réveille avec les cordes vocales givrées.
Quand je vois Nicolas Vanier qui pionce tranquillement par -40, voire moins... pffffffiou !:huh:
Si vous avez des conseils ou du vécu dans ces situations, je suis preneur.

La protection de la tête en rando hivernale est capitale !!!

Au delà de moins 20° , par grand vent, en skiant , j’utilise deux cagoules l’une sur l’autre ( et la capuche de la veste si besoin )

Une fine type ODLO light, par dessus une autre en polaire élastique et coupe vent éventuellement ; c’est modulable en fonction de la température .
Pour pouvoir en changer les postions facilement avec des grosses moufles, il faut coudre ( à l’extérieur attention aux frottements) une tirette en élastique noir vers la bouche, une autre vers le front.

Le fait d’avoir une fine couche devant la bouche n’est pas un inconvénient, bien au contraire :en cas d’effort important au froid, cela permet de réchauffer l’air inspiré avant qu’il ne parvienne aux petites bronches.
Personnellement, j’ai fait un bronchospasme en démarrant un peu vite le matin pour tracter la pulka, sans avoir protégé la bouche et le nez, car il faisait très beau, mais froid : j’ai été pénalisée pour le reste de la journée ; à me traîner avec difficultés sur la banquise !!, aucun asthmatique dans la groupe, moi je n’avais jamais fait le moindre incident de ce type,, pas de VENTOLINE dans la pharmacie collective ( à corriger ! ), je n’avais que quelques comprimés de corticoides, mais j’ai bien regretté la VENTOLINE !!

Sinon, après tu as le masque en néoprène ( certains ne supportent pas ) : je trouve que ceux qui s’attachent par velcros en arrière ne sont pas très pratiques : d’abord il faut l’avoir dans une poche de la veste pour qu’il reste souple, ensuite il faut enlever les moufles pour l’installer, et quand la tempête démarre brutalement, c’est pas toujours évident .

Je pense avoir trouvé ( mais pas encore testé, désolée ) une meilleure solution : j’ai trouvé à l’entrée de l’hiver chez D4 ( il n’y en avait pas beaucoup) , une cagoule en polaire qui intégrait à l’avant le masque néoprène avec les trous.
Le néoprène ne semble pas tout à fait aussi épais que celui des vrais masques de poudreuse, mais il est plus souple, et donc ; peut se « tirer » sous le menton sans gêner, si besoin.

Une autre chose à envisager, c’est le tour de capuche en fourrure :
J’ai évité une gelure de la joue ( malheureusement pas un skieur du groupe qui s’est retrouvé ce jour là avec une gelure monstrueuse de la joue du 2ème degré ) avec un morceau de fourrure de renard cousue à ma capuche ( pas sur le GORETEX !! mais sur la doublure en filet ).
Le vent latéral l’a plaquée sur le bout de joue qui sortait de la cagoule en la protégeant .
Le renard cependant gèle quand il fait trop froid, il faudrait trouver un tour de fourrure en coyotte, plus adapté au grand froid ( quelqu’un a t-il une idée du prix ? d’un fournisseur ? )

Pour le soir au bivouac , s’il fait très froid, les deux couches de cagoule peuvent être justes en dehors de l’effort : une CHAPKA toute en fourrure par dessus , c’est le grand confort : attention il faut l’essayer pour qu’elle tienne largement par dessus les deux autres cagoules superposées sans trop comprimer, c’est pas si facile que cela à trouver !!

Les nuits très froides, je dormais avec 4 couches sur la tête ; cagoule fine>cagoule en polaire> capuche de mon sac à viande en polaire> capuche du gros sac de couchage en synthétique .
Le haut du visage peut être recouvert par les cagoules, qui servent de masque de nuit au printemps en région polaire !!

Si cela t’intéresse, je te donne quelques conseils au sujet des sous gants, comment les faire sécher etc..
posté le 06 janv. 2009

bougnat
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 12/12/08

Message privé
Voilà une réponse fort intéressante et complète !
Je prends bonne note de tes infos pour la protection de la tête.
En ce qui concerne la fourrure, il semble que la meilleure soit celle du carcajou. La structure des poils est telle que le givre n'y adhère pas ! Elle est utilisée traditionnellement dans le Grand Nord pour les vêtements mais il semble que l'espèce soit menacée et une fourrure n'est certainement pas facile à trouver, sans compter que ce n'est pas la peine d'en rajouter sur la destruction de l'espèce !
En ce qui concerne les sous-gants, je suis intéressé par tes conseils aussi.
J'hésitais entre soie et synthétique et j'ai fini par acheter synthétique (Patagonia Lightweight Glove Liners) sur les conseils d'un vendeur qui m'a vanté les qualités de séchage...
a+:p
"Ce qui constitue le plaisir du voyageur, c'est l'obstacle, la fatigue, le péril même. Quel agrément peut avoir une excursion où l'on est toujours sûr d'arriver, de trouver des chevaux prêts, un lit moelleux, un excellent souper et toutes les aisances do
posté le 07 janv. 2009

lynx18
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 30/12/08

Message privé
bougnat :
Voilà une réponse fort intéressante et complète !
Je prends bonne note de tes infos pour la protection de la tête.
En ce qui concerne la fourrure, il semble que la meilleure soit celle du carcajou. La structure des poils est telle que le givre n'y adhère pas ! Elle est utilisée traditionnellement dans le Grand Nord pour les vêtements mais il semble que l'espèce soit menacée et une fourrure n'est certainement pas facile à trouver, sans compter que ce n'est pas la peine d'en rajouter sur la destruction de l'espèce !
En ce qui concerne les sous-gants, je suis intéressé par tes conseils aussi.
J'hésitais entre soie et synthétique et j'ai fini par acheter synthétique (Patagonia Lightweight Glove Liners) sur les conseils d'un vendeur qui m'a vanté les qualités de séchage...
a+:p

Tu as fait un choix judicieux pour tes sous gants , j'ai utilisé ces PATAGONIA ( un modèle plus ancien mais équivalent ) avec une grande satisfaction.
Par contre je les avais au SPITZBERG, avec des ODLO light également, et là; c'était un peu juste POUR MOI lorsqu'il fallait enlever les surmoufles pour un geste précis ( tu verras dans le post suivant sur les généralités concernant les sous gants que je mets suite à ta requête).
Pour le carcajou, je savais, mais non mentionné car très délicat à trouver.
je pense que les fourreurs parisiens ont du coyotte , mais j'aimerais un tuyau pour trouver un fournisseur abordable .
Cela fait plusieurs années que je suggère à mon entourage qu'un tour de capuche en fourrure de coyotte, c'est un cadeau de NOEL original, mais pas de résultat !!
posté le 07 janv. 2009

lynx18
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 30/12/08

Message privé
la suite..

Les sous gants :

ont une importance capitale en hiver , c’est la première couche qui protège nos précieux doigts ( travailler sans doigts ou avec aucune sensibilité ?? est ce possible ? ) il faut y penser AVANT, lors des préparatifs du voyage au froid, car la gelure peut très vite se produire .

Les matériaux proposés -la soie
-le mélange céramique/coton
-le polyester fin et apparentés (ODLO, PATAGONIA etc.. )
-la micro-polaire élastique POWERSTRETCH
- -la laine MERINOS +/- LYCRA

La soie est très fragile, sèche moyennement vite, convient plus à la ville qu’en sport
( ou alors il faut en emmener pas mal de paires en réserve, car à la moindre manipulation, elle se perce ! )

Le mélange céramique/coton est plus résistant, mais sèche légèrement moins vite.

Le polyester fin convient pour le froid modéré, type LAPONIE sans trop de vent , ou pour la course à pied et le cyclisme,et pour avoir chaud aux mains la nuit.

La micro-polaire élastique de qualité, bien coupée, épousant parfaitement les doigts : n’est pas mal au grand froid, sous les grosses sur-moufles respirantes et leur doublure éventuelle en polaire et/ou en synthétique .

La laine MERINOS fine reste chaude même mouillée , je ne l’ai pas encore testée comme sous gants au grand froid, mais c’est prévu.

En fait la paire de sous gants idéale sèche vite, n’irrite pas la peau, vous permet de faire quasiment tout avec pour ne pas avoir à les quitter .

Coudre un élastique après chaque sous gant pour éviter de les perdre si jamais on les quitte, toujours emporter plusieurs paires ( attention à la flamme du réchaud !! )

Les sous gants glissent souvent lorsqu’on essaie d’ouvrir une thermos : il faut réussir à coller sur le couvercle de celle ci une bande d’antidérapant comme celles qu’on utilise dans les camping cars pour éviter que les objets glissent . ( vérifier la tenue du collage au froid dans votre congélateur avant de partir ! )

Pour les faire sécher : les garder la nuit – ou les glisser sous les aisselles le soir .

Pour les garder « pas trop odorants »!! , un petit conseil :garder sur soi une paire de gants larges en plastique comme ceux utilisé à la station essence , et les mettre par dessus les sous gants lorsque vous irez déféquer en plein blizzard ,quand les doigts bien engourdis par le froid ne sentent même plus où se trouve le papier toilette . ( ne pas laisser les gants en plastique traîner sur la neige svp )

Si on doit creuser un trou à neige , on peut aussi intercaler ce genre de gant en plastique entre les sous gants et les gants MAPA larges, la chaleur ( mais pas la condensation ! ) sera améliorée .

Pour éviter d’avoir à quitter les sous gants, équiper TOUS vos zips de tirettes, s’ils n’en sont pas déjà munis, et traiter préventivement vos zips pour en améliorer le fonctionnement .

Voilà mes conseils , que tu souhaitais , si tu peux faire un retour sur « protections tête et mains au QUEBEC » à ton retour, je le lirai avec plaisir ( je pense qu’il faut du matos « costaud » avec les chiens ! )
posté le 07 janv. 2009

ChristopheD
Milan noir
(351 messages)
Inscription : 15/05/07
Lieu : Bourgogne, hips !

Message privé
lynx18 :
La soie est très fragile, sèche moyennement vite, convient plus à la ville qu’en sport
( ou alors il faut en emmener pas mal de paires en réserve, car à la moindre manipulation, elle se perce ! )

Juste un petit ajout : j'utilise depuis des mois (voire plus) des sous-gants en soie de marque B-Twin (gamme vélo D4) en tant que gants principaux pour mes randos et marche nordique (pas recommandé par le fabricant, mais bon j'en fais ce que je veux).
La première paire à au moins 500 bornes de marche nordique dans les doigts et ne présente que quelques traces d'usures minimes à l'endroit du frottement avec le bâton mais rien de plus. Pas un trou, pas un bout de truc qui se découds, rien !
On m'avait dit que la soie était fragile, mais depuis j'ai un autre avis. ;)

C'est assez chaud (bon d'accord limite au Spitzberg) puisque j'en utilise pour skier par -10/-15° sans autre gant par dessus. C'est vrai que c'est un peu long à sécher, mais en ayant deux paires sur moi, quand la première était mouillée je mettais la seconde aux mains et la première au chaud dans les poches du pantalon pour les faire sécher.
Adepte de la pulka depuis une reconstruction du bas du dos (interdiction de porter plus de 15 kg !!)."Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
posté le 10 janv. 2009

Crépito
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 05/01/09

Message privé
je vends un sac de couchage Valandré Classic 900, temperature de confort -15, donc susceptible de vous intéressé mon mail est : regiscaputo arobase hotmail point com, n'hesitez pas à m'ecrire

salutations
posté le 16 janv. 2009

nanette
Sterne arctique
(118 messages)
Inscription : 23/12/08
Lieu : Grenoble

Message privé
L'idéal pour le grand froid, c'est la fourrure. On trouve au Québec des mouffles et des "tuques" (chapeaux) en fourrure (genre chapka). C'est ce qu'il existe de mieux pour gérer la combinaison froid / humidité / vent. Mais ça ne protège pas le visage. Bon, les mouffles en fourrure, c'est pas toujours très pratique (rigide) selon ce qu'on veut faire, mais peut-être à conserver pour le bivouac ou en cas de grand froid. Pour les sous-gants, tout a été dit au-dessus. En plus de la cagoule (avec ouverture au nez/bouche), j'ai un tour du cou qui remonte sur le menton, la bouche et les oreilles, mais pas sur le nez. J'essaie de respirer en inspirant par la bouche à travers le tour du coup, et en soufflant par le nez (ça fait mal d'inspirer par le nez, les narines se collent !). Jamais essayé le masque neoprène mais y parait que c'est vraiment bien. Pour les yeux surtout s'il y a du vent, des lunettes de vélo bien couvrantes à verres interchangeables (verres clairs pour temps couvert, verres foncés pour le soleil).

Pour les sous-vêtements, la laine Merinos commence à s'imposer. Chaud même humide. On ne transpire pas dedans. Ca pue pas (trop) même au bout d'une semaine porté non-stop... Mais c'est surtout bien pour la partie effort. En bivouac, une bonne doudoune duvet (tu dois pouvoir en louer sur place).

Pour les chaussettes, 2 épaisseurs de laine (une fine, une épaisse) dans des grosses bottes type Sorel. Botillons en duvet pour le bivouac.


La nuit, c'est compliqué car on a vite fait de tremper le duvet autour de l'ouverture pour la tête et ça se retrouve tout gelé, rien trouvé de satisfaisant (peut-être un masque avec un tuyau ferait l'affaire ?!?). Si tu as prévu de bivouaquer, attention, au Saguenay Lac Saint Jean, il peut faire -40°C voire plus froid encore avec le facteur vent (on a eu -42 il y a 4 ans !) donc vraiment prévoir un duvet sérieux. Le Vallandré 900 n'est pas suffisant.

Bon voyage !
"Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité" Antoine de Saint-Exupéry http://transhimalaya.blogspot.com
posté le 16 févr. 2009

bougnat
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 12/12/08

Message privé
Salut à tous !
Ca y est, je suis revenu de mon périple. Fantastique ! Une très belle expérience de vie en forêt, en complicité avec les chiens. Ambiance trappeur... Nous avons eu des températures entre -40°C et 0°C, le temps s'étant réchauffé au cours de la semaine, avec un peu de neige les soirs.

Je vais pas rentrer dans les détails mais voici un petit retour au niveau du matos que j'ai utilisé :

pour la tête : bonnet et cagoule

pour le corps : haut thermique (Devold Expedition) en laine mérino + pull fin polaire + polaire sans manches (Millet Free) + polaire coupe-vent (Millet Wind Shell Jacket) +/- veste gore-tex (Mammut Motion Pro Shell)

pour les jambes : collant thermique (Devold Expedition) en laine mérino + simple jogging + surpantalon type gore-tex (Décathlon Bionnassay 700)

pour les pieds : chaussettes laine mérino (Lorpen Trekking Extreme Merino Wool) + bottes grand froid de location

pour les mains : sous-gants (Patagonia Lightweight Glove Liners) + gants polaires coupe-vent (Decathlon Novadry) +/- surmoufles cuir (type armée canadienne de location)

Nous n'avons pas eu à subir de grand froid (tout est relatif !) pendant une longue période mais c'est déjà une bonne approche pour moi. La gestion de l'humidité corporelle dans l'effort est capitale si on ne veut pas geler une fois au bivouac. Les sous-vêtements en laine mérino font des merveilles. A recommander chaudement !
Les chaussures de loc n'étaient pas de première fraîcheur et manquaient de tenue dans l'action, la prochaine fois je réfléchirait sérieusement à investir...
Les surmoufles en cuir, même si elles protègent bien, gênent carrément les mouvements à cause de leur rigidité.
Sous son aspect simpliste, le coup du jogging sous le surpantalon fonctionne assez bien (couche d'air pour l'isolation avec la doublure interne et grande aisance).
Le soir au bivouac, les 4e couches gore-tex étaient remplacées par les vêtements de location grand froid (grosse veste nylon et pantalon utilisés en motoneige).

Voili, voilou en espérant ne pas avoir été trop long.

A+
"Ce qui constitue le plaisir du voyageur, c'est l'obstacle, la fatigue, le péril même. Quel agrément peut avoir une excursion où l'on est toujours sûr d'arriver, de trouver des chevaux prêts, un lit moelleux, un excellent souper et toutes les aisances do
(partager)
Remonter