Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Autour du magazine
bilan carbone et article 6
(partager)
posté le 06 sept. 2008 mis à jour le 06 sept. 2008

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Je suis depuis peu lecteur de carnet d'aventures, depuis le HS sur le voyage écologique. Je l'ai acheté un peu par curiosité en imaginant y lire des récits de cyclistes ayant fait le tour du monde à vélo avec la conviction d'avoir accompli un acte hautement écologique ... alors que dans 99% des cas les "tourdumondistes" à vélo font 35000 km à vélo en environ 2 ans et .... malheureusement 35000 km en avion pour passer d'un continent à un autre, soit 17500 km par an donc davantage que s'ils étaient restés chez eux à utiliser la voiture comme le français moyen : 14000 km/an.
Et non le problème écologique a magnifiquement été exposé dans sa globalité, je ne l'avais jamais lu auparavant dans un autre magazine d'aventures ou de nature : BRAVO
Je pense que cela doit être très difficile de trouver des articles où l'aspect "écologique" prime. Dans le dernier CdA il y a un excellent contre-exemple, l'article en terre de Baffin : 18500 km ( j'ai calculé ) A/R en avion par personne ( 2 tonnes équiv CO2 ) pour 14 jours de périple dont 2 ou 3 jours de tracas pour faire 200 kms , certes magnifiques je n'en doute pas, le comble étant les 12l de carburant pour le réchaud ... ce qui fait du 6l/100 ... comme une voiture !
Bref il faut continuer à publier ce genre d'article mais je suggère que pour chaque article un petit encart ( en fin d'article ) donne le bilan carbone du périple , en tonnes de CO2 mais aussi en équivalent kms de voiture .... et pourquoi pas récompenser une fois par an le projet le plus neutre en carbone en espérant que les lecteurs feront travailler leur imagination pour réellement réaliser des voyages écologiques.
Encore bravo pour l'esprit que vous essayez d'insuffler dans votre magazine.

NB : je me suis abonné à CdA pour soutenir votre action.
posté le 26 sept. 2008

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
On y a pensé, un lecteur nous l'a déjà suggéré, mais je trouve que cela est un peu agressif pour les voyages qui n'ont pas un bon bilan. Ce n'est pas très sympa vis a vis de l'auteur qui a gentiment contribué au mag si on l'affuble d'une pastille noire...
C'est à nous de choisir de publier ou non des articles relatifs à un voyage trop gourmand... c'est un peu délicat, on a pour l'instant choisi de parler de toutes sortes de voyages mais en mettant l'accent aussi sur le local, dans chaque numéro, pour que chacun voit qu'on n'est pas obligé d'aller à l'autre bout du monde pour faire de beaux voyages, mais sans se fermer sur le reste du monde...
On a un peu le c_l entre deux chaises :)
Et pourquoi pas ?
posté le 27 sept. 2008

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
PHILIP :
Je suis depuis peu lecteur de carnet d'aventures, depuis le HS sur le voyage écologique. Je l'ai acheté un peu par curiosité en imaginant y lire des récits de cyclistes ayant fait le tour du monde à vélo avec la conviction d'avoir accompli un acte hautement écologique ... alors que dans 99% des cas les "tourdumondistes" à vélo font 35000 km à vélo en environ 2 ans et .... malheureusement 35000 km en avion pour passer d'un continent à un autre, soit 17500 km par an donc davantage que s'ils étaient restés chez eux à utiliser la voiture comme le français moyen : 14000 km/an.
Et non le problème écologique a magnifiquement été exposé dans sa globalité, je ne l'avais jamais lu auparavant dans un autre magazine d'aventures ou de nature : BRAVO
Je pense que cela doit être très difficile de trouver des articles où l'aspect "écologique" prime. Dans le dernier CdA il y a un excellent contre-exemple, l'article en terre de Baffin : 18500 km ( j'ai calculé ) A/R en avion par personne ( 2 tonnes équiv CO2 ) pour 14 jours de périple dont 2 ou 3 jours de tracas pour faire 200 kms , certes magnifiques je n'en doute pas, le comble étant les 12l de carburant pour le réchaud ... ce qui fait du 6l/100 ... comme une voiture !
Bref il faut continuer à publier ce genre d'article mais je suggère que pour chaque article un petit encart ( en fin d'article ) donne le bilan carbone du périple , en tonnes de CO2 mais aussi en équivalent kms de voiture .... et pourquoi pas récompenser une fois par an le projet le plus neutre en carbone en espérant que les lecteurs feront travailler leur imagination pour réellement réaliser des voyages écologiques.
Encore bravo pour l'esprit que vous essayez d'insuffler dans votre magazine.

NB : je me suis abonné à CdA pour soutenir votre action.

belle analyse lucide et pertinente .

article à lire jusqu'au bout : http://www.e-scio.net/energie.pdf
posté le 27 sept. 2008

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
J'approuve à 100% ce que dit Philip, j'avoue être de plus en plus être excédé par la "publicité" et les louanges que l'on fait pour des voyages soi-disant écologiques, que ce soit monsieur qui s'en va faire du vélo avec les copains le dimanche en prenant sa voiture (j'avoue que c'est parfois moi... :siffle: ), ou le (riche) baroudeur qui prend l'avion pour accomplir son acte salvateur à l'autre bout de la terre (ouille, je vais me faire des ennemis...). Le vrai voyage écologique est celui que l'on fait à partir du seuil de sa porte, et encore, mes chaussures (ou mon vélo) ont été fabriquées avec des machines et du pétrole. Par contre, je comprends aussi les réticences d'Olivier quant à la manière de "sanctionner" tout cela, et je souscris entièrement à l'expression qu'il emploie en fin de son message... :roll: (c'est une de mes expressions favorites ! :D )
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 02 déc. 2008

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Merci d'avoir publié mes propos dans le dernier CA.
Sans parler d'affubler qui que ce soit d'une pastille noire ou d'une lettre G ( comme Gros pollueur ! ), l'idée de récompenser une fois par an le projet le plus sobre en carbone peut constituer une saine émulation, sous réserve de bien définir les critères de notation, par exemple :
- rapport émissions de GES/km
- diminution de ses rejets de GES par rapport à avant ( un voyageur qui avait l'habitude d'émettre x tonnes de CO2 pour partir à 10000 km et qui sur un nouveau projet du même type a réussi à diviser par 2,3 ou 4 : c'est un bel effort )
- rapport entre la beauté du voyage et ce que l'on a pollué
- message écologique : impact sur combien de personnes ( lecteur de CA, entourage, associations, écoles etc ... )?
etc...

Juste une dernière remarque : je viens de relire l'article "voyage au coeur de l'Arctique" du CA N°12 où les voyageurs déversent de l'essence sur leurs Kayaks pour les préserver de l'ours, ce qui ne servira à rien : cette idée montre à quel point l'Homme est conditionné à polluer, son imagination ne lui a rien donné d'autre comme solution. Je croyais naïvement que les aventuriers de l'Arctique allait justement à la rencontre de cette nature préservée où l'on ne risque pas de trouver trace de bitume, d'huile de vidange, particules de gasoil, d'ESSENCE !
posté le 02 déc. 2008

ChristopheD
Milan noir
(351 messages)
Inscription : 15/05/07
Lieu : Bourgogne, hips !

Message privé
PHILIP :
le comble étant les 12l de carburant pour le réchaud ... ce qui fait du 6l/100 ... comme une voiture !

PHILIP :
... "voyage au coeur de l'Arctique" du CA N°12 ...... d'ESSENCE !

Bon j'ai fait une coupe rase en gardant l'essentiel.
Je suis anti réchaud à essence (pas intégriste non-plus, j'en ai un).
MAIS (bin oui, il en faut un), en dessous d'une certaine température (ce qui est le cas en Arctique et dans certaines régions froides, même en France), c'est le seul type de carburant qui puisse faire fonctionner un réchaud pour manger chaud (je t'avoue qu'un hachis-parmentier froid par -15° ça doit pas être terrible).
C'est également le seul carburant qu'on puisse trouver dans certains pays reculé (je suis pas sûr de trouver une cartouche de gaz au fin fond de ...... pays que vous voulez).
Donc j'en ai un "par obligation", mais parfois, quand on veut voyager, c'est le seul type qui passe partout.

PS : je me rattrape, je roule au GPL ! :p
Adepte de la pulka depuis une reconstruction du bas du dos (interdiction de porter plus de 15 kg !!)."Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
posté le 04 déc. 2008

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Je ne parlais pas, ChristopheD, d'essence dans un réservoir. Non ce qui me choque c'est de ne pas hésiter à déverser de l'essence sur des kayaks, sur un sol blanc de neige ou de glace, je croyais que les gens qui allaient en Arctique y allaient pour la beauté des paysages ( non souillés entre autre ), je croyais que les animaux sauvages étaient bien tranquilles , eh bien non ! l'ours des Pyrénées trouve sur son passage des sacs plastiques, des emballages de barres de céréales, des routes, des chasseurs etc.. et l'ours blanc d'Arctique trouve des flaques d'essence!
(partager)
Remonter