Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
A cheval, en parapente, à ski et autres
Cheval, Ane, comment ca marche ce genre d'expédition (sans guide) ? 6
(partager)
posté le 23 mars 2008

Bink
Martinet
(19 messages)
Inscription : 07/01/08

Message privé
Bonjour

Je suis intrigué par les randonnées avec un cheval ou un âne (sans guide).
Je me renseigne, car cela m'intéresse énormément, mais il y a pas mal de question que je me pose.

Déjà entre le choix d'un cheval ou d'un âne :
Un cheval, ca doit être compliqué ou du moins couteux à entretenir, car il lui faut de la viande (bref de la nourriture que l'on doit acheté) ?
L'âne si j'ai bien compris de l'herbe, et parfois un peu de foin peut suffir ?

Le cheval se monte, mais il me semble qu'il existe des ânes qui se monte aussi non ?

Ensuite, pour en acquérir un ; existe t'il des sortes d'achats avec reprise (on le revend un peu moins cher si l'on ramène l'animal) ?
Car la simple location exige qu'on doit revenir à un endroit précis avant une date donné (hors je ne veux pas ce genre d'exigence).
L'achat simple implique qu'on doit garder l'animal... Et je ne peux point le ramener une fois que je rentrerais en France.

Est-ce que les ânes ou chevaux sont dociles et par exemple reste près du bivouac, ou il faut jours trouver un arbre pour les attacher et pas qu'il s'échappe ?

En fait, j'aurais aimé (je ne sais pas encore dans quel pays, mais par exemple Mongolie, Norvège, Patagonie, Tibet) partir quelques semaines (si possible en autonomie dans la nature) avec ce genre de compagnon (âne ou cheval).

Bien évidemment je suis au stade ou je me renseigne, et ca se trouve ca ne serait pas fait pour moi d'avoir ce genre de compagnie, car il faut peut être vraiment de l'expérience avec ces animaux et donc prendre des cours (ce qui revient vite cher).

Merci pour vos éclaircissements
posté le 23 mars 2008

burntman
Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 18/05/07

Message privé
Randonner avec un âne se fait de plus en plus! (et puis regarder le hors série sur l'écologie ;) )
Sinon, il me semble qu'avec un âne, c'est un peu n'importe qui qui peut le faire! Par contre bonne question pour la "location" ou l'achat de l'animal!
Sinon, pour le choix du type d'animal, en général, il est plus facile de prendre un animal du coin, on sait qu'il résiste aux conditions climatiques. Olivier et Johana ont acheté en Mongolie leurs chevaux non?(dans mes souvenirs des premiers CA!)
Et un autre souvenir me dit que c'était dans les 75€ en Mongolie. Me trompe-je?

Sinon pour attacher ton animal, pas forcement besoin d'un arbre, tu peux planter une grosse sardine ou quelque chose de ce genre.


@++
Burtman
posté le 25 mars 2008

naoned
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 29/02/08
Lieu : suède, monde

Message privé
tout dépend de l'endroit ou tu veux faire ta rando. en montagne ou terrain difficile, un âne, ou mieux une mûle est plus indiquée. Ils sont moins sensibles que les chevaux surtout au point de vue nourriture et plus robustes. Il suffit de se renseigner sur le terrain, de voir ce que les locaux utilisent. Dans certains endroits, les chevaux locaux sont robustes, habitués à la dure. De l'herbe oui, quand elle est suffisante, attention, un cheval peut être sensible à certaines herbes qui ne lui conviennent pas. Quelques épis de maïz le matin et le soir en guise de récompense et de petites gâteries. cela c'est pour les chevaux robustes, locaux. Suffit de se renseigner sur leurs habitudes alimentaires et éviter de chambouler leur nourriture. Normalement si tu prends bien soin de l'animal, tu ne perdras pas à la revente. Un âne se monte mais n'est pas confortable, une mule est mieux. tout dépend de la durée de ton périple, mais un cheval ou mûle ou âne de bat peut être nécessaire. Je déconseille d'attacher l'animal avec une longue longe, car si effrayer, il peut se prendre les jambes dedans et se blesser. Il est pourtant important qu'il puisse bouger pour se nourrir à l'arrêt. De par mon expérience, Je les ai attachés les deux ou premiers jours, puis grâce au maïz quotidien, ils ont vite appris que la tente était leur écurie et je n'ai plus jamais eu de problème après. Pour le cheval, en rando, tu deviens leur repère, et il faut avoir les petites routines. Bouffe très important, c'est pourquoi il faut leur donner des petites gâtereries, et bien sûr soins : brossage quotidien etc...
quand on entreprend un tel périple, il faut être conscient, que l'animal est le plus important dans l'équation. Il faut en prendre un grand soin et penser tout d'abord à lui. Il faut une petite base de connaissance bien-sûr, car c'est une grosse responsabilité et cela ne doit pas être pris à la légère.
J'ai pour ma part commencé par un trip de 4000 kms à travers les US avec un chariot attelé à un Percheron. aucune connaissance des chevaux sinon un grand amour et une grande passion. La nourriture et les soins du Percheron étaient très différente des chevaux brésiliens..par la suite. J'ai appris en cours de route avec les fermiers. Puis cela a été trois de baroudage à cheval dans le Brésil. Acheté les chevaux locaux etc...
Je te conseille en effet de voir si ce genre d'expérience est faite pour toi. Il faut être passionné par l'animal avant tout. Ce n'est pas seulement un moyen de locomotion. Bonne chance
Songes Nomades, Le goût de l'espace, le droit au vagabondage
posté le 25 mars 2008

Bink
Martinet
(19 messages)
Inscription : 07/01/08

Message privé
Merci pour les réponses.

Donc si une mule serait mieux qu'un âne, j'hésiterais entre une mule et cheval. Mais effectivement comme tu le dit celà dépendra du lieu de mon choix.
Je cherche pas un animal qui puisse me porter (et pas seulement mon sac). Mais Vu que je suis léger (45kg), je pense qu'il pourra par exemple en plus prendre un sac de 15kg (ce qui ferait 60kg). Evidemment, je sais qu'il faudra faire des pauses, le laisser se reposer. L'animal n'est pas une machine, mais un être vivant dont il faut prendre soin.

Par contre, Je ne voudrais pas me charger d'épis de mais (mais bon je crois que les mules aiment les sucres comme gateries non ?).

concernant la durée, je n'ai pas encore d'idée, mais environ 2 ou 3 semaines je pense.

Et pour acheter un cheval ou une mûle le gros problème serait de ne pas se faire avoir. Car il parait que beaucoup n'hésite pas à refiler des bêtes malades (hors je n'y connais rien, donc je ne saurais pas reconnaitre si elles valent le coup ou non)...
posté le 26 mars 2008 mis à jour le 26 mars 2008

naoned
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 29/02/08
Lieu : suède, monde

Message privé
Je crois qu'il faut prendre le problème dans l'ordre. Il est impératif que tu ais quelques connaissances. Quand j'ai entrepris mon voyage aux US, je n'y connaissais rien de rien, mais j'ai travaillé bénévolement dans une ferme d'élevage et ai appris, entre autre à nettoyer les écuries :/ a soigner, brosser, nourrir, etc... C'est très important. En plus tu apprendras à connaitre et reconnaitre un bon animal. Je recommende le maïz, car c'est relativement facile de trouver à peu prêt partout. autrement l'avoine serait mieux, mais trop de tout cela peut être nocif. Impératif de savoir ce qu'était le régime de l'animal avant que tu te le procures. Je n'avais pas de cheval de bât au Brésil, cela aurait été mieux, mais n'était pas indispensable surtout si ton périple ne dure pas plus de 3 semaines. Prendre soin de deux animaux augmente les problèmes. Une mule peut porter plus qu'un cheval, mais il n'y a aucun problème, en effet tu ne pèses pas beaucoup :)
N'hésite pas à questionner, c'est comme cela qu'on apprend. je ne suis pas experte, mais je peux te donner mon expérience, après tu appliques ou pas. Mais une chose impérative, et je me repète.... apprend à connaitre cheval ou mule avant le départ.
Songes Nomades, Le goût de l'espace, le droit au vagabondage
posté le 18 avr. 2008

wakanda
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 18/04/08

Message privé
Bonjour, nouvelle sur ce site et étant dans le milieu équin, je souhaite répondre à Bink pour lui dire que partir avec un animal n'est pas une chose à prendre à la légère. effectivement une mule est vraiment l'idéale car plus résistance et demandant moins d'entretien elle peut aussi porter 20% de plus qu'un cheval. Mais attention, un minimum d'apprentissage sera nécessaire avec ton compagnon de voyage pour savoir gérer ses humeurs et ses éventuels bobos.....pense à une trousse de secours pour lui aussi. En bref entoure toi de bons conseillers pour acheter ton animal quelques mois avant ton départ afin de pouvoir faire connaissance et pouvoir l'habituer progressivement. L'expérience sera inoubliable, bon voyage.
posté le 16 juil. 2008

caroucel
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 11/03/08

Message privé
Bonjour,
Je suis moi aussi interessée par le voyage à cheval (potentiellement au brésil le printemps prochain).
Dans l'éventualité du voyage, je me suis préparée en faisant 2 stages : un sur l'autonomie à cheval (cavalerie de la petite montagne) qui permet de voir les bases de la maréchalerie, de la réparation du matériel, du travail à pied et à cheval, ainsi que nourriture et soins vétérinaires.
Et un autre sur le cheval de bat (voir emile brager) où justement nous avons beaucoup travaillé avec des mules.
Il y a aussi un tres bon livre archi connu dans le milieu (voir Emile brager)

Bref ces 2 stages m'ont permis de voir qu'il ne faut pas partir à la légère et qu'un minimum de connaissances est indispensable pour la santé de nos compagnons.

Si qq'un a des info sur le cheval au Pantanal (Brésil) ça m'interesse.
Merci
(partager)
Remonter