Véloroute du Rhin (Eurovélo15)

(réalisé) share(partager)
Voici le carnet d'aventures à vélo de Sylfie la reinette le long du Rhin depuis sa source au lac Toma jusqu'à son embouchure dans la mer du Nord à Hoek van Holland.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Départ en train depuis Bordeaux jusqu'à Andermatt, via Paris, Bâle et Goeschenen. Retour en avion depuis Rotterdam via Bergerac.
vélo de randonnée
Quand : 17/08/15
Durée : 22 jours
Carnet créé par Sylfie33 le 22 févr. 2016
modifié le 16 mars 2016
1385 lecteur(s) - 12

Le compte-rendu : Eurovélo15 (mise à jour : 16 mars 2016)

Bonjour, je suis Sylfie la reinette, mascotte et témoin des aventures de mes amoureux du voyage à vélo...
je vous relate leur dernière épopée le long du Rhin, de la source (lac Toma) à son embouchure (Hoek van Holland) en 22 jours et 1447 kms.
Bonjour, je suis Sylfie la reinette, mascotte et témoin des aventures de mes amoureux du voyage à vélo... je vous relate leur dernière épopée le long du Rhin, de la source (lac Toma) à son embouchure (Hoek van Holland) en 22 jours et 1447 kms.
Lundi 17 août 2015 : Bordeaux-Andermatt (le voyage)

Après trois changements et quelques tracasseries pour se déplacer avec les vélos et sacoches dans les escaliers et sur les quais, me voici à Andermatt à 19h04 comme prévu.
A peine sortie de la gare, et vélo enfourché, une petite pluie fine me souhaite la bienvenue en Suisse.
Au camping, ce sont des trombes d'eau qui s'abattent et le réceptionniste me propose de m'installer sous un tipi.
Je monte la tente à l'intérieur et rentre les vélos ; demain matin tout sera sec !
Au menu, pâtes au gruyère et à la sauce tomate, une réserve de sucres lents pour affronter le col de l'Oberalp qui m'attend !
première nuit sous le tipi
première nuit sous le tipi
Au sec sous le tipi
Au sec sous le tipi
Mardi 18 août 2015 : Andermatt-Disentis (34 kms)

Après un petit déjeuner pris à l'abri car il pleut toujours, me voici partie pour une montée inoubliable du col de l'Oberalp.
(je n'ai encore jamais franchi de col à vélo et encore moins avec une charge de 25 kilos).
Ragaillardie après une petite collation et un café bien chaud, je monte à pieds (3 heures aller/retour) jusqu'à la source du Rhin au lac Toma.
Biquettes et marmottes sont au rendez-vous !
Puis descente jusqu'au camping de Disentis. 
pluie au col !
pluie au col !
Accueillie par des biquettes...
Accueillie par des biquettes...
La source du Rhin
La source du Rhin
Le point officiel de la source, le début d'un long voyage...
Le point officiel de la source, le début d'un long voyage...
Mercredi 19 août  2016 : Disentis-Chur (70 kms) 

Pluie toute la nuit, petit déjeuner rapide à l'abri dans les sanitaires.
Je traverse les gorges du Rhin, le parcours est sinueux et montagneux, mes cuisses mises à l'épreuve hier sont encore bien sollicitées car belles montées et descentes vertigineuses se succèdent !
Quelques courses à Bonaduz.
Arrêt au camping de Chur...
Camping de Disentis
Camping de Disentis
Le Rhin boueux après une nuit  particulièrement pluvieuse....
Le Rhin boueux après une nuit particulièrement pluvieuse....
Un aperçu des gorges du Rhin....
Un aperçu des gorges du Rhin....
Jeudi 20 août 2015 : Chur-Lindau (104 kms)

Temps correct avec le soleil à l'arrivée... ça fait du bien au moral !
Traversée de la campagne suisse où les cochons semblent heureux...
Flânerie le long du Rhin avec ses ponts tout en bois qui l'enjambent.
Arrêt au camping de Lindau à côté de l'aire de jeux pour les enfants faute d'emplacement pour une petite tente !
La vie heureuse des cochons suisses....
La vie heureuse des cochons suisses....
Le premier pont couvert en bois....
Le premier pont couvert en bois....
Installation près de l'aire de jeux des enfants au camping de Lindau.
Installation près de l'aire de jeux des enfants au camping de Lindau.
Vendredi 21 août : Lindau-Stein am Rhein (85 kms)

Après une visite de Lindau et son port, me voici repartie.
Traversée de nombreux villages le long du lac de Constance jusqu'à Meesburg.
Visite du quartier touristique où je peux admirer dans les vitrines des habits tyroliens, des coucous...
Puis embarquement sur le bac pour Constance vers l'autre rive.
Je retrouve le Rhin et roule jusqu'au camping charmant de Stein am Rhein.
Quelques hésitations : dormir sous la tente ou dans une jolie roulotte ?
Le temps est clément... option la tente !!! 
Le port de Lindau
Le port de Lindau
Petite halte au bord du lac
Petite halte au bord du lac
Les premiers coucous
Les premiers coucous
Mon emplacement au camping de Stein am Rhein
Mon emplacement au camping de Stein am Rhein
Des copines....
Des copines....
Samedi 22 août : Stein am Rhein-Waldshut (68 kms)

Visite de Stein am Rhein.
Les façades sont toujours aussi belles !
Je profite des boutiques pour acheter quelques souvenirs...
... des tout petits,
pas trop de place dans les sacoches !!!
A la pause repas, je m'arrête au dessus des chutes du Rhin.
Belle vue...
Une enseigne originale et les colombages en arrière plan.
Une enseigne originale et les colombages en arrière plan.
Une façade peinte.
Une façade peinte.
Les chutes du Rhin.
Les chutes du Rhin.
Dimanche 23 août : Waldshut-Ottmarsheim (102 kms)

Que dire de cette étape ?
La pluie n'a pas cessé et je n'ai guère profité des paysages pourtant sympathiques.
La traversée de Bâle se fera rapidement, la "petite camargue" m'attend mais la pluie m'empêche d'en profiter.
A Kemps, c'est la fête au village, des embarcations insolites se sont cotoyées toute la journée sur le canal du Rhône au Rhin.
Je n'ai qu'un aperçu, tout le monde remballe !
A signaler, le pont du bouc très ancien, pas de photo, il pleut et je désespère de trouver un abri ;
Kemps, rien ! Petit Lindau, rien ! Hemburge, rien !
Finalement un hôtel à Ottmarsheim... ouf !!
Bon, sinon à Kemps des gentils villageois m'avaient proposé une petite place dans leur jardin... trop timide, j'ai préféré continuer !
Rheinfelden
Rheinfelden
Le long du Rhin avant Bâle
Le long du Rhin avant Bâle
Lundi 24 août 2015 : Ottmarsheim-Marckolsheim (53,5 kms)

Départ sous le soleil, me voici à Neuf Brisach.
Juste le temps de faire le tour de la citadelle et de me restaurer et voilà qu'une pluie diluvienne me trempe jusqu'aux os.
(étonnant pour une grenouille !).
Malgré tout je redémarre et longe le canal du Rhône au Rhin, dans une montée, aïe aïe, je casse ma chaîne !
Quelle chance, un pont à quelques mètres pour m'abriter et réparer avec un maillon rapide en stock dans la trousse à outils et...
...l'aide efficace d'un touriste en ballade avec des amis sur un bateau accosté juste là !!
L'urgence ce soir : trouver un marchand de cycles pour changer ma chaîne,
(à réfléchir, j'aurais peut-être dû le faire avant ce voyage...).
A Marckolsheim... quelle aubaine un magasin de cycles, j'y passerai demain, en attendant nuit à l'hôtel au sec !
Neuf Brisach
Neuf Brisach
Les housses sur les vélos... une fois de plus témoignent des pluies !
Les housses sur les vélos... une fois de plus témoignent des pluies !
Réparation... plus de mystère pour moi... le maillon rapide !
Réparation... plus de mystère pour moi... le maillon rapide !
Toutes ces émotions m'ont ouvert l'appétit !
Au menu : 
Pommes de terre persillées, Tournedos
Arrosé d'un petit cabernet d'Anjou
Toutes ces émotions m'ont ouvert l'appétit ! Au menu : Pommes de terre persillées, Tournedos Arrosé d'un petit cabernet d'Anjou
Mardi 25 août 2015 : Marckolsheim-Seltz (113,5 kms)

Priorité en ce matin ensoleillé ; me rendre chez le marchand de cycles pour une petite révision.
Chaîne remplacée, je repars soulagée.
Je pédale sereinement le long du canal du Rhône au Rhin jusqu'à Strasbourg.
Je visite le centre touristique de la ville et j'en profite pour savourer une flammekueche.
Toute l'après-midi, je roule sur des petites routes et traverse d'agréables petits villages.
Arrêt au camping de Seltz déjà fermé à 19 heures. Seule entrée disponible, un tourniquet réservé aux personnes, me voici contrainte d'y passer le vélo à la verticale délesté de ses sacoches.
Parc du Heyritz à l'entrée de Srasbourg
Parc du Heyritz à l'entrée de Srasbourg
Façade à Strasbourg et....
Façade à Strasbourg et....
la cathédrale...
la cathédrale...
Une mairie dans un village
Une mairie dans un village
Mercredi 26 août 2015 : Seltz-Altrip (102 kms)

L'étape est un peu plus longue que prévue car je voulais m'arrêter à Speyer.
La ville bruyante me fait fuir et je n'ai rien trouvé pour me reposer.
Je poursuis mon chemin jusqu'à Otterstadt.
Toujours bredouille, je m'arrête finalement dans l'unique camping à Altrip.
Une petite pause bien méritée...
Une petite pause bien méritée...
Speyer...le tecknimuseum...
Speyer...le tecknimuseum...
Speyer...le tecknimuseum suite
Speyer...le tecknimuseum suite
Péniche au fil de l'eau
Péniche au fil de l'eau
Le camping à altrip...
Le camping à altrip...
Jeudi 27 août 2015 : Altrip-Heidesheim (108 kms)

Quelques kilomètres le long du Rhin avec un trafic de péniches intense.
Des sous-bois bien agréables pour pédaler mais aussi passage par les zones industrielles de Worms.
Après Mainz, début du Rhin romantique, je m'arrête au camping de Heidesheim.
La pluie commence à tomber après le montage de la tente. Repas au chaud et au sec sous le chapiteau du restaurant dans une ambiance de kermesse.
Un petit rafraîchissement bien mérité dans une guinguette...
Un petit rafraîchissement bien mérité dans une guinguette...
A la pause casse croûte, je regarde les péniches...
A la pause casse croûte, je regarde les péniches...
Pause....casse croûte...météo clémente...
Pause....casse croûte...météo clémente...
A la sortie de Mainz
A la sortie de Mainz
Vendredi 28 août 2015 Heidesheim-Saint Goar (47 kms)

Sous une pluie ininterrompue depuis hier soir et sans abri au sec, je décide de plier rapidement la tente et d'atteindre le village pour me restaurer.
Après un petit déjeuner réconfortant dans une "bäckerie", je continue sous la pluie sur un chemin détrempé dans un parc ornithologique...
Visite du village Bacharach puis arrêt sous un kiosque pour manger et sécher la tente...
Aujourd'hui, étape courte pour repos et activités domestiques.
Halte au camping de Saint Goar où tout le modernisme m'attend :
ce soir, je suis la fée reinette du logis !!
Dans le parc ornithologique....
Dans le parc ornithologique....
...des cigognes
...des cigognes
Bacharach...
Bacharach...
Petit "sitting" à Bacharach...
Petit "sitting" à Bacharach...
Casse croûte sous le kiosque...
Casse croûte sous le kiosque...
Saint Goar camping
Saint Goar camping
Samedi 29 août 2015 : Saint Goar-Remagen (87 kms)

Beau temps chaud toute la journée.
Trafic intense de péniches sur le Rhin.
Traversée de Coblence au milieu d'une foule de badauds.
Une petite photo de la statue à l'endroit où la Moselle se jette dans le Rhin.
Arrêt au camping de Remagen.
Forteresse d'Ehrenbreitstein
Forteresse d'Ehrenbreitstein
Boppard
Boppard
Statue au confluent de la Moselle et du Rhin
Statue au confluent de la Moselle et du Rhin
Enseigne coucou
Enseigne coucou
Camping à Remagen
Camping à Remagen
Dimanche 30 août 2015 : Remagen-Zons (93,5 kms)

Journée caniculaire où l'eau a fait défaut avant de trouver une épicerie exceptionnellement ouverte un dimanche en Allemagne.
Traversée de Bonn puis de Köln trop industrialisée à mon goût.
Encore une soirée à chercher un camping.
Je tombe par hasard sur une auberge avec des emplacements.
Ouf je peux prendre une douche à 2,5 euros !!
Ce soir c'est la fête, je mange à l'auberge.
A 20h15, je demande un café et à mon grand étonnement la serveuse me répond que le service est terminé.
Me voici seule à la terrasse devant mon assiette vide !!
Cathédrale de Remagen
Cathédrale de Remagen
Pas terrible le paysage...
Pas terrible le paysage...
Splendide Zone industrielle !
Splendide Zone industrielle !
Emplacement à Zons
Emplacement à Zons
Lundi 31 août 2015 : Zons-Wessel (95,5 kms)

Etape difficile avec la traversée de Düsseldorf, grande ville bruyante où circuler entre les voitures et les trams n'est pas facile.
Même épreuve à Duisburg avec en prime des travaux qui suppriment la plupart des panneaux "eurovélo15".
Pour terminer ce parcours fatiguant pour les nerfs, la piste cyclable longe une route nationale à grande circulation.
Arrivée au camping de Wessel, l'orage menace et malgré la réticence du réceptionniste grincheux, je loue un bungalow.
J'assure une nuit au sec !!
Partons vite les fumées m'effraient
Partons vite les fumées m'effraient
La Ruhr...
La Ruhr...
Toujours la Ruhr
Toujours la Ruhr
Paysage peu attirant...
Paysage peu attirant...
Iron bridge
Iron bridge
L'orage arrive...
L'orage arrive...
A l'abri....dans le bungalow
A l'abri....dans le bungalow
Mardi 1er septembre 2015 : Wessel-Millingen a/d Rijn (65 kms)

L'orage a bien grondé cette nuit, la pluie est au rendez-vous ce matin et en plus le vent souffle.
Je quitte à contre coeur ce petit nid douillet !
A Xanten, le bac est désespérément absent.
Je poursuis ma route jusqu'à un pont providentiel.
Kalkar...premier moulin à vent : pause photos.
Je traverse enfin de ravissants petits villages où moutons et vaches paissent librement dans les prairies qui annoncent la Hollande.
Me voici à Millingen village frontière.
Dans son camping à la ferme, je passe une soirée calme et sereine.
Kalkar...
Kalkar...
...le moulin à vent
...le moulin à vent
Frontière
Frontière
Camping à la ferme
Camping à la ferme
Mercredi 2 septembre 2015 : Millingen a/d Rijn-Leersum (82 kms)

Aujourd'hui le Rhin en long, en large et surtout en travers.
Première traversée à Millingen.
Deuxième à Huissen.
Troisième à Arnhem.
Ouf !!
Jusqu'à Arnhem, l'étape est sympathique puis la traversée de banlieues dortoirs me rend grognon.
Et pour en rajouter, je pensais que la Hollande était un plat pays, que nenni !
Je dois "affronter" quelques montées pour rejoindre Leersum.
Un camping sympathique m'attend avec les animaux de la ferme :
Kangourous !
chameaux !
Faons !
Traversée en bac
Traversée en bac
Un peu d'animation à l'écluse
Un peu d'animation à l'écluse
Ecluse de Rhénen
Ecluse de Rhénen
Bienvenue au camping...
Bienvenue au camping...
Kangourous
Kangourous
Chameaux
Chameaux
Jeudi 3 septembre 2015 : Leersum-Schoonhoven (57 kms)

Etape courte sous la pluie et le vent !
Traversée de la campagne hollandaise.
Les fermes, certaines couvertes de chaume, sont très entretenues et fleuries.
Chevaux, vaches, moutons et échassiers me saluent avec curiosité.
Je m'arrête dans quelques petits villages typiques...
A Schoonhoven, le camping est désertique mais je décide d'aller sonner à l'accueil...
la porte s'ouvre...
Encore une fois, j'ai l'impression de déranger :
la gérante me glace et m'attribue un emplacement en plein vent près du Rhin.
Nuit d'ivresse sous la pluie et les bourrasques...
Ferme au toit de chaume...
Ferme au toit de chaume...
Vaches et cigognes...
Vaches et cigognes...
Cigogne et héron...
Cigogne et héron...
Un emplacement de rêve...
Un emplacement de rêve...
Ciel gris...
Ciel gris...
Vendredi 4 septembre 2015 : Schoonhoven-Hoek Van Holland (76 kms)

Pas de pluie cette nuit mais au lever du jour elle tambourine sur la toile.
Je déjeune à l'abri des sanitaires une fois de plus.
Départ pour l'embarcadère de Schoonhoven et débarquement à Gelkenes en direction de Rotterdam toujours sous la pluie.
Je profite d'une éclaircie providentielle pour visiter le site exceptionnel de Kinderdijk avec ses 19 moulins à vent.
Voir tourner leurs ailes est un spectacle impressionnant.
Après cette embellie de presque deux heures, je reprends le bac sous la pluie pour traverser une dernière fois le Rhin.
Je continue jusqu'à Rotterdam pour une pause repas au chaud.
Le long du fleuve, la fin du parcours devient dantesque, je pédale sous un déluge en direction de l'embouchure.
Les dix derniers kilomètres, je lutte contre le vent.
Enfin, j'arrive à destination vers 19 h complètement épuisée.
A la recherche d'un hébergement pour la nuit, je tombe par hasard sur un panneau lumineux "zimmer frei" !
Quel soulagement, je vais être au chaud pour reprendre des forces....!!!!
Le site exceptionnel de Kinderdijk
Le site exceptionnel de Kinderdijk
Un moulin...
Un moulin...
Turbines...technique moderne pour évacuer l'eau à la place des moulins
Turbines...technique moderne pour évacuer l'eau à la place des moulins
Sous la pluie...contre le vent...
Sous la pluie...contre le vent...
C'est la tempête !
C'est la tempête !
Zimmer frei
Zimmer frei
Samedi 5 septembre 2015 : Hoek Van Holland-ballade (4 kms)

Aujourd'hui relâche ! Ballade dans Hoek mais....
toujours sous la pluie.
Je vais aux panneaux qui indiquent la fin de mon aventure...
Eurovélo15 la fin !
Eurovélo15 la fin !
Une autre photo souvenir...
Une autre photo souvenir...
Une photo....
Une photo....
Seule une mouette peut se percher avec une météo pareille !
Seule une mouette peut se percher avec une météo pareille !
Dimanche 6 septembre 2015 : Hoek Van Holland-Rotterdam (32 kms)

Le vent me porte jusqu'à Rotterdam.
Par précaution, pour la préparation des vélos et l'embarquement demain matin,
j'ai réservé une chambre près de l'aéroport.
Visite de Rotterdam, au port je flâne au milieu de vieux bateaux.
Tout pour le confort...la chambre au fond salle à manger en premier plan
Tout pour le confort...la chambre au fond salle à manger en premier plan
Bateau épicerie
Bateau épicerie
Quelques produits en vente !
Quelques produits en vente !
Un voilier
Un voilier
Vue sur le port, les buildings en arrière plan
Vue sur le port, les buildings en arrière plan
Lundi 7 septembre 2015 : Rotterdam-Bassin d'Arcachon (plein de kilomètres)

Après un copieux petit déjeuner je pédale jusqu'à l'aéroport.
Préparation des vélos :
démontage des pédales
dégonflage des pneus
emballage dans du film alimentaire plastique pour la protection.
11 h 00 Enregistrement
12 h 50 Décollage
14 h 20 Atterrissage à Bergerac, récupération et remise en état des vélos direction la gare.
16 h 30 Départ pour Bordeaux
20 h 00 Départ pour le bassin d'Arcachon

21 h 00 Fin de l'aventure....
Bon je me suis un peu étalée ! sacoches...vélos
Bon je me suis un peu étalée ! sacoches...vélos
Vélos empaquetés
Vélos empaquetés
Bergerac...porte 11 !!!
Bergerac...porte 11 !!!
Je change de moyen de locomotion !!
Je change de moyen de locomotion !!
Au dessus de Rotterdam
Au dessus de Rotterdam
Survol de la Dordogne sous le soleil !
Survol de la Dordogne sous le soleil !
Récupération des bagages et vélos à l'aéroport de Bergerac
Récupération des bagages et vélos à l'aéroport de Bergerac
Retour sur le bassin, fin du voyage.............
Retour sur le bassin, fin du voyage.............
Epilogue:

Beaucoup d'excellents souvenirs malgré une météo pas toujours clémente. 

Attention aux descriptions "idylliques" lues sur le net et sur le site officiel de l'EUROVELO15. L'itinéraire n'est pas toujours en site propre ; on partage souvent des routes étroites avec des véhicules à moteur notamment en Hollande où croiser des poids lourds se révèle périlleux.
 
Commentaires
share posté le 18 mars 2016
alain88
Souvenir !
Nous avons fait la Velo15 en de juin 2015 depuis Freiburg jusqu'à Rotterdam et retour avec un bus Meinfernbus et les 2 vélos derrière sur les portes vélos.
Nous avons, ma femme et moi, de très bons souvenirs de ce parcours qui s'est fait sous un grand soleil (seulement 2 petites journées de pluie). Au début, nous avons campé puis nous avons dormi en chambre d’hôte ou parfois chez des viticulteurs. Nous étions équipés de GPS (téléphone) avec l'application OSMand qui est excellente pour les randos vélo. Parcours facile et bucolique dans les petits villages allemands et hollandais.
Nous sommes restés 2 jours à Haarlem tellement nous avons aimé cette ville calme et emplie de culture.
Merci pour ce partage – Alain & Margret
Invité (utilisateur non inscrit)
share posté le 18 mars 2016
Zouzou
C'est toujours tellement agréable de lire ce genre de récit en attendant les beaux jours ! Ca fait rêver et patienter. Merci :)
La météo n'a pas été extra, c'est dommage.
Invité (utilisateur non inscrit)
share posté le 23 mars 2016
ptitgravier
Merci pour cet agréable récit qui donne envie de partir !!! ns allons emprunter un bout de votre circuit au cours de notre prochain voyage qui démare à mi avril ( départ de bretagne , vélocéan , canal du midi , eurovélo 8; 9 et 6 ) ... espérons que ns aurons une meilleure météo que vs !! je n'ai pas prévu de housse pour le moment ... je vais y songer !!! encore merci de ns faire partager votre expérience ! Marc et Muriel
Invité (utilisateur non inscrit)

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017