Un igloo à Gleize (Hautes-Alpes) (partager) Vue d'ensemble

Un tour à vélo entre Gapençais et Champsaur et montée à raquettes au Pic de Gleize pour apprécier la neige et le soleil, sur deux jours de beau temps, avec une nuit en igloo.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus Précisions : En bus jusqu'au col Bayard.
vélo de randonnée / raquettes
(réalisé) Quand : 20/02/16 Durée : 1.5 jours
Carnet créé par Didierb le 21 févr. 2016 modifié le 23 févr. 2016
2472 lecteur(s)
(16 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Dimanche (mise à jour : 23 févr. 2016)

Description :

Montée au Pic de Gleize (2161 m) à raquettes, D+ 600 m et retour par le même itinéraire, D- 600 m. Je retrouve mon vélo que j'avais attaché sur la barrière de la piste forestière du Lauzon. Retour à vélo à Gap par la route de Gleize et la route Napoléon (N85), 15 km, D- 870 m.

Milieu traversé :

Environnement : [montagne] Biotope : [neige]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Dimanche (mise à jour : 23 févr. 2016)

Le chant de l'alouette lulu me tire du sommeil. Zut ! il est déjà 8h. Les randonneurs à skis sont en train de monter au Pic de Gleize. Après avoir déjeuner, je chausse mes raquettes et part à leurs trousses. Bouvreuils, mésanges noires et huppées, pics verts, bec-croisés des sapins s'interpellent dans le bois de mélèzes et de pins à crochets. Il fait beau, les oiseaux chantent.
Vers 2000 m d'altitude, je suis au même niveau qu'un groupe de trois skieurs de randonnée. La neige est rare sur la crête exposée au vent.
Vers 2000 m d'altitude, je suis au même niveau qu'un groupe de trois skieurs de randonnée. La neige est rare sur la crête exposée au vent.
L'arête sommitale du Pic de Gleize est ourlée d'une petite corniche. Tout en bas, le bocage du Champsaur est déneigé.
L'arête sommitale du Pic de Gleize est ourlée d'une petite corniche. Tout en bas, le bocage du Champsaur est déneigé.
Au sommet du Pic de Gleize, l'air limpide permet de voir le Mont Ventoux à 80 km de distance vers le sud-ouest.
Au sommet du Pic de Gleize, l'air limpide permet de voir le Mont Ventoux à 80 km de distance vers le sud-ouest.
Par temps clair, on pourrait apercevoir dans l'axe du Mont Ventoux (1911 m ), le Pic du Canigou (2784 m), mais 292 km plus loin, après avoir survolé les côtes méditerranéennes du golfe du Lion. Ce n'est pas possible à cause de la courbure de la terre.
En regardant vers l'ouest, c'est la paroi imposante du Pic de Bure (2709 m) qui dresse son pilier oriental de 550 m de dénivelé.
En regardant vers l'ouest, c'est la paroi imposante du Pic de Bure (2709 m) qui dresse son pilier oriental de 550 m de dénivelé.
A droite du pic, le plateau de Bure, zone fragile de l'étage alpin, est géré par une protection de biotope créée par l'arrêté préfectoral du 26 juillet 2011, d'une superficie de 405 ha, sur le territoire des communes de Dévoluy, la Roche des Arnauds et Montmaur. L'institut de radioastronomie millimétrique (IRAM) a installé sur le plateau de Bure un réseau de six antennes de 15 m de diamètre pour recevoir des ondes millimétriques afin d'explorer l'univers, étudier ses origines et son évolution. On aperçoit un bâtiment et une antenne parabolique à droite sur la photo. Deux rails placés sur des axes nord-sud et est-ouest permettent le déplacement des antennes sur le plateau avec un écartement maximum de 760 m. Les antennes sont pointées vers une source céleste et les différents signaux reçus sont combinés ce qui donne une résolution équivalente à l'écart maximum entre les antennes, soit un télescope de 760 m de diamètre. Source : livret d'information de l'IRAM, 2008.
Vers le nord-est, s'étend le massif des Ecrins, parc national depuis 1973, avec des sommets très élevés comme les Rouies (3589 m), entre l'Oisans et le Valgaudemar, l'Ailefroide (3954 m) entre l'Oisans et  la Vallouise.
Vers le nord-est, s'étend le massif des Ecrins, parc national depuis 1973, avec des sommets très élevés comme les Rouies (3589 m), entre l'Oisans et le Valgaudemar, l'Ailefroide (3954 m) entre l'Oisans et la Vallouise.
Au centre de la photo, le Pic de Colle Blanche (2975 m), un sommet moins élevé entre le Valgaudemar et le Champsaur, masque la Barre des Ecrins (4102 m), sommet le plus élevé du parc national.
Il fait chaud, la neige devient lourde, il est temps de descendre du Pic de Gleize et de retrouver mon vélo que j'avais attaché sur la barrière de la piste forestière du Lauzon, fermée l'hiver à cause de la neige. "Maintenant, près de midi. Les cimes chauffaient à blanc dans la grande lumière du printemps. Ici et là des planches de neige s'effondraient en douceur. Par en bas, les ruisseaux de fonte s'épanouissaient dans l'herbe roussie." Samivel, Contes à pic, 1975.
Section précédente
Commentaires
posté le 23 févr. 2016
Ardillita
Salut, wouaaaaaah, trop beau ton igloo ! Et très intéressants tes commentaires. J''adore l'alouette lulu :)
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 24 févr. 2016
lionetchat
bonjour merci pour ce recit ,court mais tres interressant et genial la conception et la nuit en igloo
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 24 févr. 2016

NarbeMimi
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 05/02/16

Message privé
Magnifique! Bravo! Pas besoin d'aller loin pour faire des grandes choses!
posté le 25 févr. 2016
ptitou
Le pic de Gleizes en FAT tu penses que c'est faisable ? je suis sur Gap semaine prochaine et ça me tente bien !
Invité (utilisateur non inscrit)