Sur les méandres de La Reine des Alpes, Le Tagliamento en KUL.

(réalisé) share(partager)
Le Tagliamento est appelée Reine des Alpes. Elle prend sa source à près de 1200 mètres d’altitude dans la province d’Udine en Italie et se jette dans l’Adriatique 170 kilomètres plus loin. Chaque année, elle arrache de gigantesques quantités de sédiments aux Alpes et les déposent tout au long de son linéaire. L’eau se fraye difficilement un chemin entre ces amas, isolant ainsi de petites îles très régulièrement soumises aux crues. Dernier fleuve alpin libre, le Tagliamento ressemble à ce que devaient être nombre de rivières européennes avant la construction des barrages qui ont bloqué les sédiments.
Le printemps est la période la plus favorable pour naviguer sur ce fleuve car une bonne partie de la rivière est quasiment à sec à partir du mois de juin.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : De la frontière Italienne, il existe certainement de nombreuses possibilités de se rendre en train au Tagliamento. Je suis parti de Bardonecchia pour rejoindre Montfalcone où j'ai passé la nuit. De là, un train régional permet d'aller jusqu'à Carn...
kayak gonflable / randonnée/trek
Quand : 4/20/18
Durée : 4 jours
Distance totale : 80.8km Dénivelées : +34m / -295m
Alti min/max : 262m/262m
Carnet créé par Gaiako73 le 29 Apr
modifié le 04 May
104 lecteur(s) - 1

Le topo : Section 1 (mise à jour : 04 May)

Distance section : 80.8km Dénivelées section : +34m / -295m
Section Alti min/max : 262m/262m
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 04 May)

Point de vue du sentier de rando au dessus de Peonis
Point de vue du sentier de rando au dessus de Peonis
C'est en faisant des recherches sur les cours d'eau européens, pour préparer une année sabbatique, que je suis tombé sur le site Destination Rivière et le récit d'Aurélien Rateau sur le Tagliamento :
http://destination-rivieres.org/recits/tagliamento-riviere-alpine/
 
J'en ai repris l'introduction si bien rédigée. Merci Aurélien ;)
 
4 jours devant moi pour me ressourcer après une période difficile. Envie de nature et de découverte. Les prévisions météo sur la province d'Udine sont estivales et sans risque d'orage. Avec le gros manteau neigeux qui recouvre les Alpes, il y aura sûrement bien assez d'eau.
Mes 2 sacs en rails vers l'aventure!
Mes 2 sacs en rails vers l'aventure!
Jour 1
Arrivée en début de matinée à la gare de Carnia, le terminus du train en provenance de Monfalcone.
Grand beau temps et une température déjà bien élevée pour le mois d'avril.
Pour atteindre les abords de la rivière, il faut passer sous la voie ferrée juste à 200m au nord de la gare, prendre à droite au croisement, suivre la route sur 400m puis prendre une piste sur la gauche qui amène au bord de l'eau. Embarquement se fait sur un affluent du Tagliamento, la Fella. L'eau est effectivement bien laiteuse et avec un niveau, à priori, optimal.



Le matos KUL: kayak Twist 1 Gumotex (7kg) + le pare vague (indispensable) + une pagaie démontable en 4 + un petit panneau solaire dans un sac étanche pour recharger le téléphone + tout pour le bivouac + 3 jours d'autonomie de nourriture et une réserve de 3L d'eau maxi.
Le matos KUL: kayak Twist 1 Gumotex (7kg) + le pare vague (indispensable) + une pagaie démontable en 4 + un petit panneau solaire dans un sac étanche pour recharger le téléphone + tout pour le bivouac + 3 jours d'autonomie de nourriture et une réserve de 3L d'eau maxi.
Le paysage est magnifique avec les montagnes enneigées et très peu de constructions visibles.
1 km en aval, c'est la confluence bicolore avec le Tagliamento. L'eau du fleuve est cristalline! Mais pourquoi donc? La réponse sur le site Destination Rivière. J'en profite pour faire ma réserve d'eau et contempler ce beau mariage aquatique.
La navigation est jusque là facile sans rapides piégeux mais je suis bien content d'avoir équipé mon kayak d'un pare vague.

Les eaux se rencontrent mais ne se mélangent pas! ...enfin pas tout de suite
Les eaux se rencontrent mais ne se mélangent pas! ...enfin pas tout de suite
À hauteur de Bordano, je reste côté rive gauche. Mauvais choix car ce bras mène tout droit sur un petit barrage partiel (oui, le Tagliamento n'est pas complétement sauvage ms presque). Je débarque facilement et le contourne (200m de portage). 
Avec le kayak twist sans dérive, le pagayage doit être regulier et souvent dynamique pour prendre et garder des bonnes trajectoires.
Le barrage partiel de Bordano
Le barrage partiel de Bordano
Le pont de l'autoroute A23 comporte un seuil important (environ 2m), visible de loin et qu'il est facile contourner par la berge en rive droite (peut-être aussi de l'aire côté). 
La vitesse naturelle de descente est assez rapide.
Seuil de l'A23
Seuil de l'A23
Je n'ai pas envie de quitter la zone montagneuse et me dis que ça devrait être sympa de prendre un peu de hauteur. 3 kilomètres en aval du pont de l'A23, je débarque dans une zone calme aux abords du village de Peonis. À cet endroit, le torrent Leale, aux eaux plus claires, rejoint le fleuve.
Après avoir mis le kayak et les sacs à l'abri, je pars vers les sentiers repérés sur OSM. À l'extrémité Sud du village, un panneau indique un itinéraire de rando qui monte sur les pentes de la Cima Pala (909m).
Ça fait du bien de marcher, avec de l'ombre et un sentier fleuri.
Après environ 200m de dénivelé, la vue de dégage sur le Tagliamento (photo de couverture). C'est grandiose. L'immensité du lit du fleuve complètement libre avec ses mutiples bras qui serpentent, se regroupent, se divises. La végétation qui pousse sur certaines îles malgré l'inhospitalité du milieu. Et les Alpes enneigées qui nourricent ce paysage majestueux.
Je continue l'ascension jusqu'au sommet, espérant d'autres points de vue encore plus ouverts mais qu'il n'y aura pas, dommage ! 
Le sentier est entretenu jusqu'à Val di Sopra. De là, il est possible de redescendre au village par un autre chemin (par St Forchia 515m sur la carte) mais il n'est pas entretenu.

Carte du secteur de Peonis
Carte du secteur de Peonis
Fatigué de la rando et bon endroit pour bivouaquer, je décide de rester à côté de Peonis pour la nuit.
La session pêche au leurre du soir ne donnera rien mais fait plaisir.
 






Bivouac 1
Bivouac 1
Jour 2
La nuit à été calme. Après avoir fait le plein d'eau au village, je repars.
Le paysage s'ouvre avec encore un peu de reliefs de part qui, à hauteur de San Pietro forme un entonnoir bordé de petites falaises avec un pont qui les connecte. Face à moi deux engins motorisés avec une voile qui viennent droit vers moi. Il ne vont quand-même pas?! Et si, ils passent sous le pont et à une dizaine de mètres au dessus de moi! Crazy!
C'est sympa. Puis ils reviennent, me repassent au dessus, et encore, et encore... C'est moins sympa !  
Section 1
La suite est plus paisible. Le lit est tellement large que l'on sait jamais où on se situe et ça donne l'impression d'être très loin de la civilisation.
Petite pause picnic sur une des nombreuses îles. Ça cogne fort, il doit faire 28°C!
D'ailleurs après quelques kilomètres parcourus, je rêve d'une boisson fraîche. Je tente ma chance en faisant un stop à Dignano, un des rares grand village implanté à proximité immédiate du Tagliamento. Le débarquement avant le pont est idéal car discret et donnant sur un sentier qui mène au village.
Un snack bar me permet de m'offrir une bière en terrasse. Par contre, c'est très bruyant. Une file interminable de voitures et motos qui vont vers Venise. Je bois vite!
Section 1
Je pagaye encore 2 petites heures avant le stop bivouac. La présence humaine est beaucoup plus audible et odorante aussi ! Il doit y avoir un élevage de porc pas loin. Ça sent fort et pendant un bon quart d'heure ! 
Nuit sur une île avec des arbres et une bonne hauteur pour se mettre à l'abri des éventuelles montées d'eau.
Je me rends compte après coup que je ne me suis pas assez éloigné du pont ferroviaire. Nuit un peu bruyante.
 



Bivouac 2
Bivouac 2
Jour 3
Toujours aussi beau et chaud ! 
D'ailleurs c'est dimanche et des italiens font les crêpes sur les rives, les enfants jouent et les chiens aboient.
Le lit du Tagliamento se réduit considérablement. Les berges restes boisées mais on distingue des champs juste derrière. On voit aussi les tracteurs et les rampes d'épandage :(

...suite à écrire


Commentaires

Now in shop

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018