Rouler à 3000m entre France et Italie à VTT BUL

(réalisé) share(partager)
Tour à VTT BUL entre Queyras, Ubaye, Haut Val Maïra (Italie). En bonus, 3 sommets à plus de 3000m sur la frontière franco-italienne !
Pas besoin de boucler grâce au train :)
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : La ligne de train Marseille-Gap-Briançon permet très facilement de se passer de véhicule. Les horaires sont assez nombreux pour se garder une petite marge de manoeuvre en cas de pépin :-)
VTT BUL
Quand : 06/08/17
Durée : 6 jours
Distance totale : 385.1km
(dont 154.2km réalisés)
Carnet créé par anthony le 24 juil.
modifié le 31 août
2050 lecteur(s) - 16
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : J4 (mise à jour : 31 août)

Distance section : 17.8km

Description :

J4:
Refuge-abri Marinet (2550m) -> Col de Marinet (2800m) -> grange Collet (2000m) -> colle dell' Infernetto (2800m) -> col de la Gypière (2900) -> Tête de la Fréma en aller-retour (3150) -> lac Noir (2800)
Dénivelé+ = 1600m
Dénivelé- = 1300m

Depuis le refuge-bivouac de Marinet, on porte principalement le vélo jusqu'au col éponyme. De là, la descente vers le col de Mary est un peu cassante par section, mais passe bien quand même : c'est assez court. Ensuite, la descente vers les granges Collet est très agréable et plutôt roulante.
Des granges, la remontée vers le col de l'Infernetto est directe : à part une très courte section roulable de qq mètres, tout se passe en portage. L'ambiance des 200 derniers mètres est austère : on remonte un grand pierrier raide qui se termine par un passage un peu aérien : il y a un câble, mais il s'agit d'être vigilant en portant le vélo. Après le col, on pousse encore un peu le vélo avant de redescendre une centaine de mètres en traversée. On remonte ensuite tranquillement vers le col de la Gypière en laissant le refuge-bivouac Barenghi sur la droite.
Le bonus aller-retour à la tête de la Fréma est intéressant ne serait-ce que pour la vue. Techniquement, il est plutôt raide par endroit et une bonne partie se passe sur une zone de petits cailloux qui aiment se dérober sous les roues : à conseiller aux amateurs de glisse :)
La descente du col de la Gypière vers les lacs est ensuite très sympa et roulante.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J4 (mise à jour : 31 août)

Quel plaisir de se lever dans ce cadre sous un ciel grand bleu ! Surtout avec les caprices de la veille... Le café lyophilisé au soleil devient un plaisir insoupçonné :).
Le petit déjeuner englouti, nous entamons la montée vers le col de Marinet. Les tons orange et gris au col sont sublimes : sur la frontière franco-italienne, on embrasse le paysage de part et d'autre. Le début de descente vers le col de Mary réserve quelques courts passages techniques, mais la suite de la descente est un régal jusqu'aux granges Collet.
L'abri-refuge au petit matin.
L'abri-refuge au petit matin.
Le café lyophilisé n'a pas le même gout dans ces conditions :)
Le café lyophilisé n'a pas le même gout dans ces conditions :)
Petit déjeuner plaisir : on se nourrit autant de céréales que de rayons de soleil ce matin !
Petit déjeuner plaisir : on se nourrit autant de céréales que de rayons de soleil ce matin !
Portage vers le col de Marinet.
Portage vers le col de Marinet.
Le grand lac de Marinet en contrebas.
Le grand lac de Marinet en contrebas.
On arrive au col, toujours contents.
On arrive au col, toujours contents.
Ambiance colorée !
Ambiance colorée !
J4
Entre les 2 cols, on roule presque sur la frontière franco-italienne.
Entre les 2 cols, on roule presque sur la frontière franco-italienne.
J4
J4
Descente côté italien.
Descente côté italien.
J4
C'est où qu'on va ?!?
C'est où qu'on va ?!?
Descente vers les granges Collet.
Descente vers les granges Collet.
Descente vers les granges Collet.
Descente vers les granges Collet.
Une précédente marée haute ?
Une précédente marée haute ?
Nous nous arrêtons aux granges Collet pour manger, avant d'entamer la longue montée vers le col de l'Infernetto. Le portage commence dès les premiers mètres, et à part une très courte section, nous promènerons nos vélos sur le dos jusqu'au col. Au pied du ressaut final, nous comprenons tout de suite son appellation : la rampe est d'une austérité sans commune mesure, décuplée par un ballet de nuages jouant à cache-cache autour de nous. Le passage aérien final demande un peu de concentration en portant le vélo !
La courte section roulable en direction de l'Infernetto.
La courte section roulable en direction de l'Infernetto.
Certains en profitent pour sympathiser.
Certains en profitent pour sympathiser.
La rampe finale vers le col : austère non ?
La rampe finale vers le col : austère non ?
Toujours la rampe, vue d'en haut.
Toujours la rampe, vue d'en haut.
C'est plutôt raide...
C'est plutôt raide...
Ambiance avec les jeux de nuages.
Ambiance avec les jeux de nuages.
La passage câblé, qui demande un peu d'attention.
La passage câblé, qui demande un peu d'attention.
Suite du passage câblé.
Suite du passage câblé.
Du col, une traversée monto-descendante (terme francisé du fameux "up&down" !) nous conduit à la dernière partie de la montée vers le col de la Gypière. Les nuages accrochés aux reliefs alentours amoindrissent les contrastes sans nous empêcher de savourer le paysage, simplement composé de rochers et de lacs, mais quelle ambiance toujours !
Dans la traversée "up&down" pour rejoindre la montée au col de la Gypière. La vue d'où l'on vient : au premier plan, c'est le col de l'Infernetto.
Dans la traversée "up&down" pour rejoindre la montée au col de la Gypière. La vue d'où l'on vient : au premier plan, c'est le col de l'Infernetto.
Du même endroit, la vue où l'on va.
Du même endroit, la vue où l'on va.
Même sans soleil, les lacs sont sublimes !
Même sans soleil, les lacs sont sublimes !
J4
A partir de ce lac (sans nom ?), on remonte vers le col de la Gypière.
A partir de ce lac (sans nom ?), on remonte vers le col de la Gypière.
J4
Non loin du col de la Gypière : on devine l'abri-refuge Barenghi en bordure du lac Vallonasso (point bleu en hauteur au bout du lac).
Non loin du col de la Gypière : on devine l'abri-refuge Barenghi en bordure du lac Vallonasso (point bleu en hauteur au bout du lac).
Arrivés au col de la Gypière, les nuages se dispersent peu à peu et la tête de la Fréma voisine nous appelle : qui est motivé par le bonus aller-retour ? Tout le monde :) !
D'en bas, le sommet parait imposant. Dans la montée, nous nous demandions si c'était encore une bonne idée de monter les vélos : le terrain semble fuyant, certaines épingles serrées... Arrivés au sommet, la vue est majeure : le soleil décline et le Brec de Chambeyron se dévoile sous son meilleur jour. La descente commence : on s'étonne à passer presque tout sur le vélo, le terrain s'avère être joueur si l'on accepte un peu la glisse ! Retour au col de la Gypière comblés : on vient de rouler à plus de 3000m, avec nos affaires de bivouac sur le dos, et on a kiffé !
On file vers le lac des Neuf Couleurs sous la clarté vespérale : le décor est sublime. Nous trouvons un spot de bivouac en bordure du lac Rond.
Portage vers la tête de la Fréma.
Portage vers la tête de la Fréma.
Avec le ciel qui se découvre, c'est idéal.
Avec le ciel qui se découvre, c'est idéal.
J4
J4
Au sommet, à force de porter, on en oublie qu'on a le vélo sur le dos :-)
Au sommet, à force de porter, on en oublie qu'on a le vélo sur le dos :-)
La descente est majeure, tant par le cadre que par son côté ludico-technique.
La descente est majeure, tant par le cadre que par son côté ludico-technique.
On se régale...
On se régale...
J4
On aperçoit le col de la Gypière en contrebas.
On aperçoit le col de la Gypière en contrebas.
Ça penche !
Ça penche !
J4
Le lac Vallonasso en arrière-plan.
Le lac Vallonasso en arrière-plan.
Une épingle plus tard : c'est le lac des Neuf Couleurs en arrière-plan.
Une épingle plus tard : c'est le lac des Neuf Couleurs en arrière-plan.
On se régale, je l'ai déjà dit ?
On se régale, je l'ai déjà dit ?
Coup d'oeil dans le rétro : la tête de la Fréma que l'on vient de descendre. La fin est tranquille :-)
Coup d'oeil dans le rétro : la tête de la Fréma que l'on vient de descendre. La fin est tranquille :-)
Descente vers le lac des Neuf Couleurs.
Descente vers le lac des Neuf Couleurs.
J4
Le Brec sera notre gardien ce soir :-)
Le Brec sera notre gardien ce soir :-)
Section précédente Section suivante
Commentaires
share posté le 19 août

Olivier
Caribou
(1671 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Majeure cette descente de la tête de la Frema ! Un super souvenir !
Et pourquoi pas ?

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017