1 membre et 25 invités en ligne

Objectif : Bicicletas, Tapas y Cerveza... Olé!

(réalisé)
Farandole espagnole au départ des sources du Tage, dans les Montanas Vacias, une région quasi désertique en Castille et Mancha, entre Madrid et Valencia. 
6 jours de cyclorando en quasi-autonomie pour 4 Don Quichotte lancés à la poursuite de leurs rêves de liberté.
vélo de randonnée / VTT
Quand : 14/05/23
Durée : 6 jours
Carnet publié par La Tribu le 25 mai 2023
modifié le 25 mai 2023
Mobilité douce
Réalisé en utilisant covoiturage, autostop
C'est possible (ou réalisé) en train
Précisions : ca doit surement être possible d'y aller en train et/ou en bus
298 lecteur(s) -

Le topo (mise à jour : 25 mai 2023)

Description :

C’est reparti pour de nouvelles aventures!
Moins loin et moins longtemps que d’habitude, certes, mais tout aussi dépaysant!
Nous serons 4, sur une belle initiative de Patrick, "el hombre" du groupe, à emmener nos fiers destriers chargés comme des mules sur les traces de Don Quichotte et Sancho Panza, en Espagne, aux confins de la région Castille et Mancha, un endroit surnommé “la Laponie espagnole*”, où l’on décompte environ 7 habitants au km2. Bref, c’est, avec  les Highlands écossais et la Laponie (la vraie, celle du Père Noel) l’une des régions les moins peuplées d’Europe. Avec ça, on ne devrait pas être embêtés par les manif’….
Les protagonistes : Patrick et ses drôles de dames, soit Marie-France, Jennifer et moi-même.
* l’inventeur de ce tracé s’appelle Ernesto Pastor, et pour plus d’infos sur ce défi un peu fou, on peut consulter le site internet “montañas vacias.com”. Il est également sur Instagram ou Facebook. Personnellement, c’est au hasard d’un récit de voyage publié par Teuienne sur my trip/Expemag que j’ai découvert ce petit bout de Far West caché en terre espagnole.

Milieu traversé :

Environnement : [plateau]

Le compte-rendu (mise à jour : 25 mai 2023)

Samedi 13.05.2023

Départ de Gap vers 9.00, et autoroute puis une 2x2 voies bien roulante et quasi déserte jusqu'à Terruel, avant d'arriver à Griegos, notre destination, par une petite route de montagne. 
La route de l'Espagne est longue depuis Gap! Nous passons la frontière dans le froid et la pluie. Les paysages deviennent désertiques, arides, sauvages. Tout ce qu'on aime! Nous arrivons vers 17.00 à Griegos, il fait 6 degrés, et il grêle. Que du bonheur!
Nous pensions parcourir dès ce soir les 15 km vers les sources du Tage, mais la météo nous incite plutôt à manger au chaud et dormir au sec!

Dimanche 14.05.2023 - Griegos - Rifugio Fuente de los vaqueros :  62 km et D+ 638

Nous récupérons les sandwiches commandés hier et commençons à rouler dans des paysages magnifiques. Les pistes sont roulantes, propres, tout va bien, c’est le bonheur. Même le ciel sombre donne des allures extraordinaires au paysage.
Petite pause au monument des sources du Tage, le fleuve le plus long d’Espagne, qui traverse ensuite le Portugal avant de se jeter dans l'Atlantique.
L’itinéraire se poursuit le long de l’eau, le lit est parfois à sec, mais c’est magnifique. Beaucoup d’eau dans cette région, en témoignent les sources, les fontaines et rochers pétrifiés où nous passons.
La fin de journée est difficile, la fatigue se fait sentir, il faut motiver les troupes. 
C'est à dire que la tête est motivée, mais les jambes tournent un peu au ralenti.  
"Allez, on y va! Dans deux heures, on est arrivés (si on part maintenant!!!)"(Patrick) 
Après une longue journée où nous alternons les montées et les descentes, entre averses (heureusement un pont ou un tractopelle nous offrent des abris providentiels) et rayons de soleil, nous arrivons enfin à Checos, pour une pause bière - chocolat chaud - tapas bien méritée.
Puis encore 2,5 km et nous arrivons au Refugio Fuente de los Vaqueros. Nous en croiserons beaucoup, de ces refuges (certains sont fermés, attention), rudimentaires, certes, mais bienvenus pour un abri ponctuel ou pour un bivouac. Tous ceux que nous avons croisés étaient équipés d'une cheminée.
Griegos. Vamos!
Griegos. Vamos!
Olé! Une "plaza de toros", comme dans presque tous les villages que nous allons traverser.
Olé! Une "plaza de toros", comme dans presque tous les villages que nous allons traverser.
km 15, el nacimiento del Tajo. Le plus long fleuve de la péninsule ibérique, avec ses 1078 km de long. Ici, on peut traverser d'un bond !
km 15, el nacimiento del Tajo. Le plus long fleuve de la péninsule ibérique, avec ses 1078 km de long. Ici, on peut traverser d'un bond !
Le paysage et le temps s'étirent, sous les nuages lourds .
Le paysage et le temps s'étirent, sous les nuages lourds .
De temps en temps, des signes de vie humaine...
De temps en temps, des signes de vie humaine...
Le ciel, noir de plomb, annonce les premières gouttes
Le ciel, noir de plomb, annonce les premières gouttes
Aussi loin que porte le regard...
Aussi loin que porte le regard...
Un pont, abri providentiel, nous protège de la saucée....
Un pont, abri providentiel, nous protège de la saucée....
... un tractopelle aussi, mais la cabine offre moins de place!
... un tractopelle aussi, mais la cabine offre moins de place!
Pause bucolique sous une fontaine pétrifiante.
Pause bucolique sous une fontaine pétrifiante.
La caza forestal, le rifugio Fuente de los vaqueros.
La caza forestal, le rifugio Fuente de los vaqueros.
Lundi 15.05.2023 - Checa - rifugio Vado Salmeron : 62 km et D+ 882

Un petit café à Checa, deux courses à l’épicerie (tomates et nèfles, des produits bien bien connus pour être résistants aux chocs répétés des pistes caillouteuses!), et nous reprenons le voyage. La route traverse une zone aux formations géologiques curieuses et magnifiques : las piedras de los escambrones, des pitons de grès rouges qu'un géant facétieux aurait semés ça et là à travers la garrigue. La route affiche des pourcentages indécents qui nous laissent épuisés lors des pauses. Les mollets brûlent, mais les yeux restent grand ouverts pour imprimer au fond de nos rétines la beauté des paysages. Pas une âme qui vive, mais la nature à l'état brut.
La récompense, c'est sûrement cette piste magnifique qui longe le Tage aux eaux émeraude surplombées de falaises ocre de toute beauté. Un festival en Technicolor, et des pauses Kodak à chaque virage. "C’est le Grand Canyon, mais en plus petit" (Marie).
Et partout de l’eau, des sources, des ruisseaux, des lacs, qui viennent alimenter le Tage.
Nous passons de la région du Alto Tajo à la région Castilla y Mancha.
En fin de journée, la piste passe entre des formations rocheuses surprenantes, des aiguilles de pierre, des lames élancées. 
La piste est sensée suivre un “profil descendant”  (dixit le boss), pourtant chaque montée nous coûte nos dernières forces. "Allez-y, partez devant, je vous observe…!" (Marie).
L’arrivée au refuge Vado Salmeron est la bienvenue, avec sa cheminée et sa plage privée. La salle de bain avec baignoire XXL en eau profonde est la bienvenue.

Las piedras de los escambrones
Las piedras de los escambrones
Promis, l'image n'est pas photoshoppée. Couleurs d'origine!
Promis, l'image n'est pas photoshoppée. Couleurs d'origine!
Des lames de pierre s'élancent vers le ciel.
Des lames de pierre s'élancent vers le ciel.
Peralejos de las Truchas.
Peralejos de las Truchas.
de l'eau, encore de l'eau!
de l'eau, encore de l'eau!
Laguna Taravilla
Laguna Taravilla
le sentier devient joueur...
le sentier devient joueur...
Une carte postale à chaque détour de la piste.
Une carte postale à chaque détour de la piste.
Bivouac du soir, le refuge Vado Salmeron. Et juste derrière, le Fleuve.
Bivouac du soir, le refuge Vado Salmeron. Et juste derrière, le Fleuve.
Mardi 16.05.2023 - rifugio Vado Salmeron - Rifugio La Torreta de Valsalobre : 48km - D+ 790m.

Nous terminons le parcours le long du Tage, ça aura vraiment été un très beau parcours, à l’unanimité.
3 jours que nous sommes partis, environ 150 km de parcourus, et nous passons notre 3e village. Comme les deux précédents, il semble abandonné, et hormis les chats, il ne semble pas y avoir âme qui vive. Heureusement l’hôtel-bar-restaurant, désert lui aussi, mais ouvert, nous offre une halte providentielle. Un sandwich et une bière plus tard, alors que nous nous apprêtons à partir, soudain tout s’anime, les clients affluent, l’endroit est presque bondé. C’est la vie qui revient à l’heure espagnole!!!
Allez, on y retourne.  Et si on part maintenant, dans deux heures, on est arrivés.
La route nous fait maintenant passer par des paysages plus secs, plus arides, la végétation se raréfie, les sources se font rares, ou alors il faut aller les chercher au fond des gouffres, tels la Sima de Alcoròn, où nous sommes descendus. -64 m, quand même!!!
En fin d’après midi, après de longues pistes magnifiques en forêt, nous arrivons au Refugio la Torreta de Valsalobre. Le grand luxe, avec 2 pièces, 6 bas-flancs, une cheminée, une table. Et un mirador pour admirer la forêt environnante! Deux Cyclos sont passés après qu’on se soit bien étalés mais ont préfèré passer leur chemin et camper plus loin.
Grand luxe, Mais pas de fontaine par ici : la toilette de ce soir est beaucoup plus succincte que celle d’hier!
Sa majesté le Tage
Sa majesté le Tage
Zaorejas, vue sur les toits
Zaorejas, vue sur les toits
Les starlettes de la Sima de Alcoron. Attention, ne pas se fier aux apparences... "Sima", en espagnol signifie "gouffre"
Les starlettes de la Sima de Alcoron. Attention, ne pas se fier aux apparences... "Sima", en espagnol signifie "gouffre"
Curieuses concrétions calcaires.
Curieuses concrétions calcaires.
Ici, l'eau ne coule pas en surface. Il faut aller la chercher dans le ventre de la terre, d'où elle sort, limpide et fraiche.
Ici, l'eau ne coule pas en surface. Il faut aller la chercher dans le ventre de la terre, d'où elle sort, limpide et fraiche.
Refuge Torreta de Valsalobre
Refuge Torreta de Valsalobre
Un confort spartiate, mais apprécié.
Un confort spartiate, mais apprécié.
Ah les femmes de Beteta...!
Ah les femmes de Beteta...!

Mercredi 17.05.2023
 - Rifugio La Torreta de Valsalobre - Rifugio la Alconera : 68 km - D+ 1200

Petite pause café à Valsalobre, petite pause ravito à Beteta, et puis plus rien! Déjà qu’il y a très peu de villages par ici, lorsqu’on en travers un, il n’y a pas âme qui vive. Et la Ruta est magnifique. De belles pistes forestières, quelques biches qui s’enfuient sur notre passage, le chant des oiseaux. Une pause casse croûte à Santa Maria del Val, et comme les jours précédents, le bar s’anime vers 14.00.
Le soir nous atteignons enfin le Refugio La Alconera, comme hier il est magnifique et mérite toutes ses étoiles. Un mince filet d’eau alimente un lavoir qui nous servira de salle de bains. 4 couchages, une table. Deux Cyclo espagnols arrivent après nous mais repartent camper plus loin, et au final, 2 Cyclos français viennent partager la soirée avec nous et dormiront sous tente à côté.

Les eaux cristallines de la Laguna Grande.
Les eaux cristallines de la Laguna Grande.
Parc National Serrania de Cuenca
Parc National Serrania de Cuenca
Pause Cerveza - Tortillas à Santa Maria del Val
Pause Cerveza - Tortillas à Santa Maria del Val
On retrouve la forêt
On retrouve la forêt
Toujours aussi bôôô!
Toujours aussi bôôô!
Tel un vaisseau viking égaré en terre ibérique, ma monture arbore son trophée de chasse. Rifugio la Alconera
Tel un vaisseau viking égaré en terre ibérique, ma monture arbore son trophée de chasse. Rifugio la Alconera
Jeudi 18.05.2023  - Rifugio la Alconera - Bivouac à Laguna del Marquesado : 64 km - D+ 1037

Les Cyclos d’hier soir sont venus petit-déjeuner tôt ce matin, ils prévoient une grosse étape bien rugueuse, cela nous a un peu inquiétés mais au final nous avons eu un itinéraire très majoritairement asphalté. Et toujours des paysages grandioses, des falaises érodées au dessus des forêts immenses, et la rivière en contrebas.  Une biche et son faon nous traversent littéralement sous le nez.
Une crevaison pour moi le long du Rio Jùcar, un pause midi à Beamud, Tapas et compagnie, une pause café 12 km plus loin, à Valdemoro Sierra, et un coin bivouac au bord du lac de Laguna del Marquesado.


La pampa espagnole...
La pampa espagnole...
Il est pas beau, mon vélo?
Il est pas beau, mon vélo?
Le rio Jucar
Le rio Jucar
Une pause s'impose...!
Une pause s'impose...!
Le bicycle fan club de Valdemoro!
Le bicycle fan club de Valdemoro!
Voilà, toutes les animations du village sont indiquées!
Voilà, toutes les animations du village sont indiquées!
Si aujourdhui n'est pas une belle journée, à moi de m'en inventer une...
Si aujourdhui n'est pas une belle journée, à moi de m'en inventer une...
Mémorial érigé suite à une catastrophe aérienne
Mémorial érigé suite à une catastrophe aérienne
Sérénité...
Sérénité...
Un petit bivouac, histoire qu'on n'ait pas trimballé les tentes pour rien...!
Un petit bivouac, histoire qu'on n'ait pas trimballé les tentes pour rien...!
Un petit coin de paradis pour notre dernier bivouac. Apparemment, les moustiques apprécient aussi la beauté des lieux...
Un petit coin de paradis pour notre dernier bivouac. Apparemment, les moustiques apprécient aussi la beauté des lieux...
On dirait qu'il fait un peu frais???
On dirait qu'il fait un peu frais???
Vendredi 19.05.2023 -  Laguna del Marquesado - Griegos : 65 km - D+ 1059 m

Une belle étape bien roulante pour rejoindre notre point de départ aujourd’hui et terminer cette belle boucle au sein des montañas vacias. De belles rencontres, notamment dans le village de Valdemeca (le seul sur l’étape du jour), où, en sortant du café, un groupe de belges nous fait la holà (mais alors la totale, avec vuvuzela, perruque et drapeau aux couleurs belges, rires et bruyants encouragements!). On est repassés deux fois devant eux pour en profiter! En fait il s’agissait de l’équipe support/véhicule d’allègement, etc…, qui attendait leurs collègues à vélo, nous les croiserons en sens inverse lorsque nous repartirons. Et toute cette joyeuse équipe suit, pendant 17 jours, et 50 ans après l’exploit original, l’itinéraire du Tour d’Espagne gagné en 1973 par Eddy Merckx (vitesse moyenne 36,097 km/h quand même). Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le site “copainsduvelo.be”.
Des belles rencontres, je vous dis.
La route nous emmène lentement dans les montagnes jusqu’à un col vers 1600m. d’altitude, où la température ambiante nous fait sortir le réchaud pour une petite soupette chaude bien méritée. Nous mélangeons tous nos fonds de sacoches, nos restes de coquillettes, nouilles chinoises, sachets de sauce tomate et d’huile d’olive grappillés ici et là au hasard des pauses sandwiches.
Après 36 km, nous retombons sur l’itinéraire de notre 1e étape. Attention de prendre la boucle dans la bonne direction, sinon on est bons pour un deuxième tour gratuit...😂😂😂. Allez! Si on y va maintenant, ...(vous connaissez la suite!).
La pédale légère et le cœur joyeux, nous remontons jusqu’aux sources du Tage où nous étions 6 jours plus tôt, puis nous reprenons la portion de piste qui nous ramène enfin à Griegos.


Premiers tours de roue, dernière étape... Hier soir, nous bivouaquions de l'autre côté du lac...
Premiers tours de roue, dernière étape... Hier soir, nous bivouaquions de l'autre côté du lac...
copainsduvelo.be
copainsduvelo.be
Cherchez les intrus!
Cherchez les intrus!
Ca grimpe un peu, hein?!
Ca grimpe un peu, hein?!
La dernière piste, on retrouve nos copines les vaches, croisées le premier jour
La dernière piste, on retrouve nos copines les vaches, croisées le premier jour
Retour à Griegos, la boucle est bouclée!
Retour à Griegos, la boucle est bouclée!
Et voilà, c'est (déjà) fini... On peut relâcher, souffler, profiter d’un repos bien mérité. Tapas, Cerveza et petit Martini à volonté! Olé! Et revivre les moments forts de cette belle semaine partagée, raconter encore et encore les paysages magnifiques, les bivouacs sympas, les feux de bois, les galères aussi. C’est tout ça, le voyage! 
On repart quand?

Merci à Patrick, à l'initiative de cette chouette cyclorando, pour nous avoir supportées et encouragées,
à Jennifer, notre photo-reporter - cuisinière - infirmière,
à Marie, qui supporte sans broncher les kilomètres supplémentaires, et qui colore nos discussions avec ses commentaires toujours pleins d'humour,
(et merci à moi pour le compte-rendu de ce bike-trip, et les conseils pratiques sur l'art du voyage à vélo... dans la mesure de mes modestes connaissances!)






Et voilà! L'aventure est finie..... Bravo à nous!
Et voilà! L'aventure est finie..... Bravo à nous!
Commentaires