Lac Bygdin : kayak et parapente en Norvège

(réalisé) share(partager)
Joli trip sauvage sur ce lac à l'eau cristalline qui borde le parc du Jotunheimen, c'est la première fois que nous voyons de l'eau douce aussi transparente, on doit apercevoir le fond même avec 20m d'eau.
Le cadre est grandiose et très alpin : de nombreuses montagnes à plus de 2000 m, des glaciers, des lacs de toutes tailles et de nombreuses cascades.
Le Bygdin (1050 m d'altitude) est très sauvage, nous ne croisons pratiquement personne sur l'eau. Mis à part le "Bitihorn", un petit navire qui fait ses 3 rotations par jour d'un bout à l'autre du lac (reliant le hameau d'Eidsbugarden à l'ouest du lac, à la route nationale à l'extrémité est), nous avons vu 2 bateaux à moteur, 3 kayaks et un canoë en 4 jours. Un coin tranquille donc...
kayak de mer / parapente vol-rando
Quand : 27/07/19
Durée : 4 jours
Distance totale : 80.2km
(dont réalisés 68.4km)
Dénivelées : +2216m / -2218m
(dont réalisés d+:2021m / d-:68m)
Alti min/max : 1057m/1913m
Carnet créé par Olivier le 31 juil.
modifié le 16 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
Précisions : Il y a un bateau qui fait 3 rotations par jour en été d'un bout à l'autre du lac.
Coup de coeur ! 400 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 1 (mise à jour : 16 août)

Départ du côté ouest du lac, au hameau d'Eidsbugarden, on a laissé le fourgon dans un parking payant :( mais ce qu'on aperçoit du lac nous conforte dans notre choix !
C'est parti pour notre première navigation sur le beau Bygdin !
C'est parti pour notre première navigation sur le beau Bygdin !
La rivière qui arrive dans le lac côté ouest est glaciaire, d'où la couleur si turquoise de l'eau
Jour 1
Jour 1
Jour 1
Des cascades partout !
Des cascades partout !
Jour 1
Un renne se laisse bien approcher ; nous en verrons dans les parages peu alors nous savourons d'autant plus la rencontre ! (En fait, ils doivent être bien présents mais assez camouflés ! A plusieurs reprises, nous en apercevons par dizaines se détachant sur des névés).
Un renne se laisse bien approcher ; nous en verrons dans les parages peu alors nous savourons d'autant plus la rencontre ! (En fait, ils doivent être bien présents mais assez camouflés ! A plusieurs reprises, nous en apercevons par dizaines se détachant sur des névés).
Jour 1
Notre présence ne semble pas le gêner !
Notre présence ne semble pas le gêner !
Jour 1
Jour 1
Premier bivouac, nous comptons monter sur le sommet au-dessus le lendemain matin, et redescendre en vol si c'est possible
Jour 1
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57