FERR-ILES-CYCLETTE 2017 (itinérance entre Corse, Sardaigne et Elbe en vélos et ferries avec un bébé)

(réalisé) share(partager)
Un peu plus d'un mois sur quelques îles du Nord de la Méditerranée, une itinérance lente à coups de pédales et de ferries, avec une petite fille (R.) de presque 2 ans en remorque.

Un bref compte rendu, d'un voyage à la limite avec la ligne éditoriale de Carnets d'aventure (cf BILAN), avec comme but principal de partager notre enthousiasme à voyager avec un enfant ainsi que quelques astuces de parents voyageurs (cf BILAN encore) !
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
vélo de randonnée / nage
Quand : 5/11/17
Durée : 34 jours
Distance totale : 339.2km
Carnet créé par roi_des_abricots le 19 Jun 2017
modifié le 22 Nov
369 lecteur(s) - 13
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : BILAN (mise à jour : 12 Nov)

AU TOTAL :

- 5 iles
- 8 ferries
- 1 pont
- 34 nuits (15 campings, 2 hôtels, 2 ferries, 1 B&B)
- un peu moins de 400Km d'itinéraire principal, et une centaine de ballades en sus
- un "gros" col : 270m de D+
- le plus gros chargement : 140kg, le plus léger : 90kg
- une Vmax (chargée) de 55km/h, une Vmin en côte (sans poser le pied): 3.5km/h
- une béquille cassée, une sacoche cassée
- 0 crevaison
- 16° de minima, 30° de maxima
- une minute de pluie, une nuit...




NOTRE RYTHME :

Volontairement assez lent: sur 2 plans :
- au niveau du nombres de jours de pause: on a fait le choix, car on avait le temps, de rester séjourner à plusieurs endroits pendant quelques jours, quitte à reprendre les vélos pour faire quelques boucles

- au niveau du kilométrage quotidien : là le choix est moins personnel, mais est plus imposé par le fait de voyager avec un enfant : il est plus simple pour nous de ne rouler effectivement qu'entre 1 et 3h par jour, pas tant pour notre fille directement, que pour préserver un peu d'énergie pour gérer les activités parentales énergivores. De surcroit , les après midi très chaudes et la présence de dénivelé parfois assez important ont conforté ce choix. Lors de précédente sorties sur l'Atlantique nous avions des journées plus pleines de vélo



LE POIDS DU CHARGEMENT :


Le plus gros équipage : environ 140 kg (72kg + 12 kg de bébé + 17 kg de vélo + 20kg de remorque + 6kg de siège bébé + les matelas + la tente + les livres de bébé + 2 sacoches (affaires de toilettes, couches...)
Le plus léger environ 90 kg (55kg + 15kg de vélo + 5 sacoches (nourriture + nécessaire de cuisine + habillement pour 3 + duvets))

Au final: assez lourd malgré un équipement parental très réduit (habitude du sac à dos inspiration MUL), mais nous avions fait le choix du confort pour notre fille sur le long terme: notamment pleins de livres, quelques jouets. Mais avec le recul, on doit pouvoir gagner une petite dizaine de kg.

Sur le vélo le plus lourd, la transmission avait été raccourci en 22*36, ça permet de monter entre 3.5 et 5km/h, mais bon, si c'était à refaire je raccourcirai encore pour mouliner plus (un 20 devant ?), ou je m'entrainerai ...

BILAN
L'ASSOCIATION VELO/FERRY :

Excellente : jusqu'à présent le meilleur couple entre transports en commun et vélo de notre expérience, surtout avec des vélos assez chargés et une remorque!!! On ne décharge rien, les vélos restent chargés, on profite de la traversée et on repart aussi facilement que si l'on s'était arrété sous un arbre -l'odeur et le chant des cigales en moins - sauf une fois quand à Toulon les nouvelles règles de sécurité obligent à tout décharger pour passer sous le portique de sécurité.



LA COHERENCE AVEC CARNETS D'AVENTURES :


La devise des carnets : "le voyage sportif itinérant, sans moyen motorisé, dans la nature et en bivouac". On ne colle pas tout à fait à la ligne éditorial...
- Sportif : oui un peu
- Itinérant : tout à fait
- Sans moyen motorisé : plutôt, le ferry ne permettant que de relier 2 parties non motorisées
- Dans la nature : essentiellement, même si notre itinéraire suivait des routes et que nous avons séjourné dans des villes.
- En bivouac : là on atteint la limite... Du camping certes, mais pas de bivouac... Pour plusieurs raisons : déjà nos limites de parents, il était parfois difficile d'envisager les contraintes du bivouac avec celles d'un enfant: trop d'inquiétudes, pas assez d'eau potable... Ajouter à cela les caractéristiques de ces îles méditeranéennes: assez urbanisées, avec des risques d'incendies, un sol escarpé et rocailleux, une végétation basse mais dense. Bref, si en kayak de mer ça doit le faire, c'est plus délicat en vélo. L'un dans l'autre, ça n'a pas permis de renouer avec le bivouac accompagnés de notre fille. Une autre fois on l'espère...


L'ASSOCIATION SIEGE DE VELO / REMORQUE :


On avait choisi la redondance en prévision d'arrêt assez longs au niveau de certaines destinations, pour favoriser la vie "urbaine" lors de ces minis sédentarisations. Effectivement, il est plus simple d'aller faire ses courses sans la remorque, mais au final, ces maigres avantages paraissent un peu dérisoire en balance du poids trainé en plus.



L'ITINERANCE AVEC UN BEBE :

Partir avec un bébé de moins de 2 ans exige quelques aménagements, mais au final, en acceptant de faire preuve d'un peu de patience et de souplesse le bilan est très bon. En vélo, la remorque et la tente deviennent de nouveaux repères fixes qui sécurisent l'enfant. Toutes les nouvelles étapes sont des occasions de nouvelles découvertes !!

D'un point de vue pratique, pas trop de soucis pour trouver des couches même dans de toutes petites épiceries, en se mettant de coté un jour ou deux de provisions, pas de souci. Pas possible de trouver des plats pour enfants partout.



LE PARCOURS :

Plutôt contents de nos choix, pas trop de dénivelé au final, des paysages assez variés. Au niveau des routes: une seule erreur de casting, la route "Territoriale" avant Bonifacio :  trop dangereuse, mais pas sûr de pouvoir l'éviter sans manger beaucoup de dénivelé.
Quelques regrets : on aurait pu explorer un peu plus les 2 "pointes d'Elbe", avec plus d 'entrainement, on aurait pu tenter un tour complet du cap corse, mais la côte Est nous obligeait à une ou 2 très grosses étapes (au vu de notre chargment hors norme), avec trop de distances et de dénivelés entre 2 nuitées possibles.

Petite astuce pour être sûr d'arriver à hisser la remorque en haut des côtes: on vérifiait le dénivelé via Bikemap.net




BILAN
LES ASTUCES DE PARENTS EN VOYAGE :

- le couchage : on a opté pour une solution un peu lourde mais efficace: un "lit tente Deryan" dans la même tente que nous, avec une toile opaque suspendu au double toit de notre tente pour éviter les réveils trop précoces. Il s'agissait d'une solution éprouvée avant les 1 an de R. sur la côte atlantique. On doit pouvoir s'alléger en se passant du "lit tente", en acceptant une plus grande mobilité de l'enfant pendant la nuit.

- cuisiner facilement : une solution "MUL" pour cuisiner des légumes facilement, sans user une cartouche de gaz par repas: la RAPE. Une fois rapés, les légumes cuisent beaucoup plus vite et sont directement sous forme de purée pour votre bébé!!

- le "sèche linge" maison sur l'arrière de la remorque, bricolage non brevetée pour laisser sécher le linge en roulant!!! Au top!!!

- le tarp multi usage : parasol sur la plage, pare vent pour la sieste, aire de jeu "sécurisée" pour bébé au camping...

BILAN
Commentaires
share posté le 26 Nov

Johanna
Milan noir
(475 messages)
Inscription : 5/6/06
Lieu : Chorges, Hautes-Alpes

Message privé
Merci pour ce carnet bien détaillé de vos balades méditerranéennes et votre bilan rigolo :).
Vers l'infini et au-delà :-)
share posté le 26 Nov

roi_des_abricots
Martinet
(23 messages)
Inscription : 7/8/09

Message privé
Merci beaucoup !!

Now in shop

Carnets d'Aventures N°52