93 invités en ligne

En kayak avec son chien

ManonM
par ManonM
07 juin
33 lecteurs

Cet article vient compléter le récit "Scandinavie, mer du Nord et Baltique" du numéro 68 de Carnets d'Aventures.

Texte : Anne Iotz

En kayak avec un chien 

Avant de partir, il faut s’assurer que le chien accepte de rester couché dans le kayak. Il s’agit là d’un véritable travail en amont de désensibilisation qui ne peut être fait le jour du départ. Sur l’eau, je ne me pose pas de question, le gilet de sauvetage est obligatoire, il sert en même temps de harnais. Son gilet est relié à mon propre gilet par une longe et un mousqueton à dégaine rapide, en cas de problème je peux me libérer de lui rapidement.  Même si le chien n’est pas fugueur, un médaillon au collier avec deux numéros de téléphone est une sécurité supplémentaire.

Dans le kayak, il faut veiller à son confort. Quelques modifications sur l’embarcation peuvent être envisagées afin de l’adapter au mieux à sa morphologie et à sa position, mais aussi pour protéger la toile tendue du Narak, en particulier le pontage qui peut être plus fragile. 

 

Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros

Voyager avec son chien en Suède et en Norvège

Votre chien doit être âgé de plus de 3 mois, être identifié au moyen d'une puce électronique et il doit être vacciné contre la rage. Il faut également un passeport pour animal de compagnie. De plus, une spécificité pour la Norvège, il faut que votre vétérinaire ait administré au chien un vermifuge contre les ténias (échinocoques) au minimum 24 heures  et au maximum 120 heures (5 jours) avant votre arrivée en Norvège. La prise du vermifuge doit être inscrite dans le passeport du chien. Joon a été contrôlé à plusieurs reprises et notamment par la douane volante. En outre, je vous conseille vivement de prendre une assurance, les factures chez le vétérinaire grimpent rapidement. 

Nous avons également acheté une tente pour Joon, pour qu’il puisse s’abriter de la pluie ou des midges, peu présents tout de même en bord de mer.  Les tiques sévissent pas mal l’été, un tire-tique est à mon avis indispensable, pour le chien comme pour les humains. L'encéphalite est présente en Suède, chaque soir nous organisons une session de vérification pour chercher les tiques potentiellement plantées.

Les Scandinaves sont beaucoup plus disciplinés que nous quant à la promenade en laisse de leurs protégés canins. Nous n’avons vu aucun chien se balader en totale liberté.

Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros

Aller plus loin

Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Anne Iotz
Photo : Anne Iotz
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros
Photo : Alex de Viveiros