Le sac à dos "Toutanmesh" pour les MULs

par erwan dans Voyager léger 27 janv. 2014 mis à jour 28 janv. 2014 5426 lecteurs 3 commentaires (partager)

Toutanmesh : un sac à dos de 140 g pour 40 litres à faire soi-même !

Texte et photos : Denis Queno
www.randonner-leger.org
Article publié dans Carnets d'Aventures n°24

J’ai imaginé Toutanmesh à l’« Atelier des bricoleurs » du site « Randonner-leger.org », lieu éminemment propice à la créativité et au partage. Je fréquente assidûment cet endroit pour un allégement optimal du matériel de randonnée.

a) Présentation rapide du sac

Poids : 140 g (version 2011)
Volume : 40 litres
Poids total en charge maxi : 10 kg (au-delà le sac deviendrait sans doute inconfortable)
Coût de fabrication : de 10 à 15 € environ
Temps de bricolage estimé : 2 à 3 heures
Usage : randos multiformes ultralégères en autonomie (notre poids total en matériel de bivouac étant de 3 à 4 kg, sac compris, nous pouvons prendre 6 à 7 kg supplémentaires d’eau et de nourriture. Ce qui peut nous permettre d’envisager jusqu’à 5 jours d’autonomie totale…

b) Matériel nécessaire à sa réalisation

  • 1 gros passe-laine (à peu près 2 € en mercerie)
  • corps du sac : 1 sac à 60 balles de tennis Artengo (en mesh, 4,95 €, Décathlon)
  • bretelles et ceinture : 1/2 sac Artengo ou récupérer du mesh sur des sacs de rollers, palmes…
  • fil pour la « couture » : 10 m de ligne polyester pour cerf-volant ; 45 kg de résistance à la traction (vendu par 50 m, 4,95 €, Décathlon)
  • 3 tendeurs de drisse de tente (alu ou plastique ; à partir de 0,20 €, Au Vieux Campeur ou autre magasin de camping, bricolage)
  • 3 petits crochets en inox (mercerie)
  • 1 matelas en mousse pour le rembourrage des bretelles et ceinture (M100 Décathlon, 4,95 €)
  • 1 m de cordelette 4 mm (si achat de 2 sacs Artengo, récupérer le lien du sac découpé)
  • 2 boulettes de polystyrène
  • 1 boucle rapide récupérée sur un vieux sac (la plus petite possible : 5 g)

c) Consignes pour la fabrication

Bretelles
Découper 2 rectangles de 7x35 cm dans le matelas ; découper 2 rectangles en mesh de 16x43 cm dans le sac Artengo « sacrifié » ou emballages rollers…
Coudre en zigzag le rectangle de mesh autour de la mousse avec le passe-laine et le fil de cerf-volant (attention à effectuer la couture en deux tronçons, sinon, le fil se tendrait et rendrait inconfortable la bretelle). Faire des nœuds aux extrémités, « souder » ceux-ci au briquet pour éviter qu’ils ne se défassent. Arrimer les deux bretelles (écartées d’une largeur de main) autour du lien fermant le sac Artengo (même technique de couture).
Le bas de la bretelle est fermé par du fil noué à son autre extrémité au tendeur de tente. La liaison tendeur bas du sac est réalisée avec de la cordelette de 4 mm. La cordelette est nouée autour d’une boule de polystyrène placée à l’intérieur du sac, dans l’angle. La longueur de la bretelle se règle comme une drisse de tente, avec le tendeur.

Ceinture
Découper 2 rectangles de 6x28 cm dans le matelas ; découper 2 rectangles de mesh de 12x38 cm. Même principe de couture que pour les bretelles. L’une des extrémités est fixée sous la boule de polystyrène, l’autre est nouée autour de l’attache rapide. Le réglage de la bretelle se faisant à l’aide d’un petit crochet qui tend plus ou moins la partie mâle de la boucle en le déplaçant sur le mesh.

Bananenmesh
Sur le même principe, accessoire de 2,5 litres pour 34 g, fermé par une mini-boucle rapide.

En complément du sac, pour porter un Doypack (25 g) (sachet en plastique « rigide » et résistant, exemple farine « Farin’up », sucre Daddy) de 0,75 l rempli d’eau, divers petits objets et nourriture à grignoter…

Serrage du lien sommital


Remplacer le petit bouton à ressort par un tendeur qui ne glisse pas (forte tension exercée par les bretelles) :

d) Tests

Depuis 2 ans, ma famille et moi n’utilisons plus que des Toutanmeshs pour la rando :

  • 2 x 1 mois en autonomie : « Traversée des Alpes à pied » cf. Carnet d’Aventures n°19
  • randos de plusieurs jours en montagne (3 saisons)
  • randos courtes en autonomie à roller (Hollande)
  • randos à la journée à ski (sans nécessité de fixer les skis sur le sac :-))

e) Agencement intérieur du sac

Placer un matelas mousse roulé (Arkmat de Arklight Design ou Z-lite de Thermarest par exemple) à l’intérieur. Écarter l’intérieur du matelas de façon à créer un espace cylindrique dans lequel on peut glisser dans l’ordre :
le tapis de sol plié, l’abri, la couette et les vêtements protégés dans un sac étanche, puis la nourriture dans des Ziplocs et fermer le sac avec un sac en Chikara (nylon ripstop étanche qui sert notamment à la fabrication de cerfs-volants) contenant les vêtements pouvant être utiles dans la journée.
Deux fils et deux crochets permettent de fixer au sac des baguettes de pain , des bâtons, un matelas, voire de resserrer le mesh et de réduire ainsi le volume intérieur.

f) FAQ

Est-ce solide ?
Le mesh surprend par sa résistance ; des petits trous peuvent apparaître (frottements sur rochers…) mais ils ne s’agrandissent pas et sont aisément réparables avec un bout de fil et un passe-laine.
Le mesh ne s’accroche pas dans les branches.

Est-ce étanche ?
Absolument pas, c’est l’intérêt du mesh… En cas de grosse pluie, il suffit de sur-emballer avec un sac-poubelle, le matériel sensible étant de toute façon dans un vrai sac étanche. Le mesh associé à un matelas Z-lite alvéolé dans le dos assure une bonne aération pour ceux qui craignent la transpiration. Les trous du mesh permettent également de recharger une lampe solaire, mettre le linge à sécher entre mesh et matelas sans craindre d’égarer une chaussette…

Est-ce esthétique ?
Difficile d’être objectif, mon bébé est le plus beau du monde ! ;-)
La forme du sac dépend de ce qu’il contient et de la façon dont il est rangé, sa couleur varie en fonction du matelas mousse utilisé. J’ai un faible pour l’Arkmat gris noir, très smart… Le Z-lite associé au mesh donne quant à lui un aspect futuriste…

Est-ce compliqué à réaliser ?
Non, je suis nul en bricolage et j’en ai fait 7… Aucune compétence n’est nécessaire, le chas du passe-laine et le diamètre du fil et des mailles du mesh rendent la chose réalisable par un presbyte potentiel, même sans lunettes, une sorte de mécano souple et ludique pour randonneur !

Commentaires
posté le 04 févr. 2014
jean-patrice
Bonjour,
Il faut reconnaître que le principe est bien tentant! :) 140gr / 40 litres / 15€: équation fascinante!

J'ai une question sur les boules de polystyrène. Est-ce parce qu'après plusieurs essais, vous avez trouvé que c'était le plus solide/fiable/... ? Ou bien est-ce juste pour éviter de la couture? Dit autrement: puisque j'ai une machine à coudre et que je sais coudre, est-ce plus simple pour moi de me passer de la boule de polystyrène?
(Dans la négative: Où trouver ces boules? Magasin de couture/bricolage… ? Quel rayon?)

Autre question sur la couture du mesh sur bretelles et ceinture: est-ce que ce gros fil est là pour une question de solidité/souplesse? ou bien a-t-on avantage à coudre cela avec le point zigzag d'une machine à coudre si on en a une?

Merci d'avance pour le complément d'infos!
Jean-Patrice
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 08 févr. 2014
denq
Salut jean-patrice,
Les boules de polystyrène sont en fait des morceaux d'emballage taillés grossièrement en boule. Depuis ces premiers sacs où j'utilisais ce système, j'ai utilisé d'autres techniques: rondelle découpée de bouchon de bouteille de vin en mousse, fixation de bretelles récupérées avec sangles cousues sur le sac sans "intermédiaires", cordelette directement passée dans les mailles du mesh...
Pour coudre les bretelles, tu peux utiliser ta machine, moi, c'était dans l'optique de tout faire à la main.

Bon bricolage et n'hésite pas à poster des photos de ta version du Toutanmesh!

Denis
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 14 sept. 2014
jean patrice veilhan
Merci (avec beaucoup de retard), Denis.
Au final, je me suis fortement inspiré de ton idée, mais avec des contraintes un peu différentes (il devait pouvoir se fixer très rapidement sur le porte-bagage d'un Brompton: j'ai donc eu pas mal de couture). En tout cas, l'association sac en mesh / sac étanche est archi-commode! Merci d'avoir partagé ton idée.
JPatrice
Invité (utilisateur non inscrit)