Filtre antipollution pour le vélo nosecaps

par Johanna dans Vélo - Divers 24 nov. 2009 mis à jour 30 oct. 2012 11024 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Filtre antipollution pour le vélo Nosecaps

Nos boîtes n'ayant toujours pas compris que le télétravail fonctionne parfaitement bien (surtout pour des boîtes d'info comme la mienne !) quelle meilleure solution avons-nous que le vélo pour nous rendre au boulot de manière écologique ?
Oui mais voilà, malheureusement nous ne sommes pas seuls sur la route et le matin aux heures de pointes on a vite fait de se retrouver au milieu d'un bon bouchon fourré au CO2... Que du bonheur, surtout en plein effort dans une montée !
Il existe pour le cycliste des dispositifs censés atténuer les effets délétères de la pollution. J'ai eu la chance de tester 2 types de filtres. Les filtres respiratoires Nosecaps (www.nosecaps.fr; voir ci-dessous) et les masques Aero et Sportsta de la marque Respro (voir notre fiche).

Les tests ont été effectués sur un trajet de 25 km aller avec environ 300m de dénivelé sur un parcours majoritairement routier et très fréquenté (environ 1h).

Tests, texte et photos : Christophe Attias

Filtres antipollution velo Respur
Filtres antipollution velo Nosecaps

Voir la discussion associée

Filtres respiratoires nosecaps, capsules nasales

Ce sont de petits filtres au charbon actif à placer dans le nez. Ces filtres existent en 3 tailles différentes pour s'adapter aux différentes formes et tailles de nez :-)
Note : nous avons testé ces filtres dans le cadre d'un trajet à vélo occasionnant un effort sportif ; il s'agit d'un usage détourné de ce produit. À noter en effet que ce n'est pas l'utilisation principale pour laquelle ces filtres sont destinés ; ils sont plutôt présentés comme "une solution efficace contre les allergies, la pollution et le ronflement" dans la vie de tous les jours.

L'avantage c'est qu'ils sont très discrets et que la gêne occasionnée n'est pas insurmontable (tant que l'effort est faible). L'inconvénient majeur étant que pour être efficace, on doit inspirer uniquement par le nez. Donc tant que vous roulez gentiment sans avoir à fournir un gros effort, vous pouvez vous concentrer suffisamment pour vous forcer à inspirer par le nez ; en revanche, dès que l'effort commence à devenir soutenu, alors vous avez besoin de beaucoup plus d'oxygène, cela devient impossible de ne respirer que par le nez. (de plus, l'herméticité des filtres une fois placés dans le nez me semble aléatoire). D'un autre côté, ces filtres n'ont pas vraiment vocation à être utilisés en mode sport mais sont plutôt destinés aux personnes allergiques et dans le cadre de la vie de tous les jours. Le fait d'avoir ces filtres directement dans le nez pose également un autre problème pendant l'effort : on a vite le nez qui coule et croyez moi c'est pas facile de se moucher avec un filtre dans les narines :-) (avec un masque non plus d'ailleurs).
Conclusion : non adapté à un effort sportif soutenu ; peut convenir au cyclisme urbain dans le cadre de trajets sur du plat.
Poids : < 1g
Prix : 10€ env. les 10 filtres

Filtres antipollution velo Respur
Filtres antipollution velo Respur

Commentaires