Visas

par Olivier Aucanot dans Technique 08 nov. 2011 mis à jour 27 janv. 2014 4302 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Obtention de visas pour un voyage au long cours

visas Bonjour,
Je découvre votre numéro « Année sabbatique » ; bon, pour moi, c’est déjà fait… Je souhaite juste apporter un avis sur la partie Visas.
Je trouve que votre article* apporte des informations intéressantes mais ne nous renseigne pas vraiment sur cette problématique surtout pour les voyageurs au long cours qui doivent traverser plusieurs pays et qui ne connaissent pas avec précision ni leurs dates d’entrées ni celles de sorties d’un pays.
Il n’est pas évident de tout prévoir avant le départ et surtout cela verrouille un peu le parcours idéalement conçu au préalable et qu’une fois dans le vif, on aimerait peut-être faire un petit tour dans un pays non prévu ou rester plus longtemps dans l’un parce qu’on l’aime bien, etc.
Avant mon départ, j’avais moi-même eu du mal à trouver des infos sur ce sujet et c’est un peu au pif que je suis parti en me disant qu’on verrait bien quand le problème se poserait.
Alors, si cela peut vous permettre d’enrichir vos prochains articles sur ce sujet, je voulais faire part de mon expérience dans ce domaine, du moins pour les pays que j’ai traversés et pour lesquels il fallait un visa (Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizie, Chine, Népal), mais je pense que la méthode peut se généraliser à tous les pays (sauf évidemment les pays hyper exigeants : Russie par exemple).
1°/ Établir la liste des pays que l’on souhaite traverser.
2°/ Vérifier les conditions d’entrées de chacun de ces pays. Utiliser pour cela le site www.diplomatie.gouv.fr et noter trois choses :
- Faut-il un visa ?
- La durée où l’on peut rester dans le pays (avec ou sans visa d’ailleurs).
- S’il faut un visa, peut-on l’obtenir directement à la frontière ? (comme pour le Népal par exemple).
- Peut-on renouveler le visa sur place et où ?
Il faut vérifier également s’il n’y a pas de conditions de sorties. Par exemple en Serbie, il m’a fallu montrer un justificatif d’hôtel (que je n’avais pas d’ailleurs mais je suis sorti quand même).
3°/ Pour les pays où il faut un visa, faire sur internet les recherches suivantes :
- Existe-t-il une ambassade ou un consulat dans le pays précédant celui où l’on s’apprête à aller et délivre-t-il des visas ?
- Si oui, dans quelle ville ? (généralement les capitales mais quelquefois dans d’autres grandes villes du pays).
Pour obtenir ces informations, les forums de voyageurs contiennent généralement les réponses à ces questions.
Voilà, avec ces quelques recherches, nous sommes à peu près clairs sur les possibilités.
4°/ Pendant le voyage, avoir sur soi un certain nombre de photos d’identités. Ceci dit, il n’est pas difficile de s’en faire sur place.
Pour ce qui me concerne, j’ai toujours pu obtenir les visas dans le pays qui précède avec un délai allant de 1 jour à 1 semaine.
En général, cela se passe comme cela :
- Se rendre à l’ambassade ou au consulat et s’attendre parfois à de longues heures d’attentes (pour moi, le maxi fut 6 heures d’attente à Almaty pour mon visa kirghize).
- On vous fait remplir un papier avec les informations classiques (nom, prénom, n° passeport, etc.) et parfois on vous demande de spécifier le lieu d’hébergement prévu dans le pays où vous voulez aller (mettez alors un hôtel pris au hasard dans votre guide ou sur internet).
- Le plus souvent, on vous garde le passeport (donc prévoir une photocopie de votre passeport et du visa du pays où vous êtes actuellement) et on vous dit dans combien de temps vous pouvez venir le récupérer.
- Bien entendu, les visas ne sont pas gratuits et il faut payer sur place ou dans une banque que vous spécifiera l’ambassade. La banque vous remettra un reçu qu’il faudra présenter le jour où vous venez récupérer votre visa.
- Le jour J, retourner à l’ambassade, attendez-vous de nouveau à une longue attente, et récupérer votre précieux sésame.
Le plus souvent, le visa présente une durée de validité (de 3 mois par exemple) et une durée de séjour, et prend effet à partir du jour où vous traversez la frontière, mais parfois, le visa est valable seulement à partir d’une date précise et pour la durée demandée (cas pour la Kirghizie notamment).
Enfin, pour terminer, sachez qu’il peut y avoir des surprises et qu’une ambassade peut être imprévisible quant aux conditions pour l’obtention d’un visa. Ce fut par exemple le cas pour obtenir le visa chinois au Kazakhstan. Il fallait des pièces justificatives irréalistes et donc la solution a été de passer par une agence mais en Kirghizie.
Tout cela peut paraître galère, mais cela fait partie du charme du voyage, et les ambassades sont un lieu de rencontre intéressant entre voyageurs du monde entier (qu’on retrouve d’ailleurs plus tard dans le pays suivant).
Récapitulatif personnel :
- Pour le visa d’Azerbaïdjan : obtenu à Tbilissi en Géorgie, à l’ambassade de l’Azerbaïdjan ; durée 1 semaine, paiement dans une banque.
- Pour le visa du Kazakhstan : obtenu à Bakou en Azerbaïdjan, à l’ambassade du Kazakhstan ; durée 1 semaine, paiement dans une banque.
- Pour le visa de Kirghizie : obtenu à Almaty au Kazakhstan ; durée 1 jour, paiement sur place.
- Pour le visa chinois : obtenu à Bichkek en Kirghizie par l’intermédiaire d’une agence ; durée 1 semaine, renouvelé sur place à deux reprises et sans difficultés.
- Pour le Népal : obtenu à la frontière entre la Chine (Tibet) et le Népal.
Voilà !
Bien cordialement,
Olivier A.

* Article de CA25 sur les visas :

Petit tour d'horizon sur la problématique des visas

Pour de nombreux pays où le tourisme est bien implanté, il n'est pas forcément nécessaire d'obtenir un visa (pour les ressortissants de l'UE en tout cas), un passeport en cours de validité suffit. Mais pour les pays moins touristiques, les visas sont souvent obligatoires. Les visas de tourisme sont en général de 3 mois. Certains pays ne délivrent que des visas de tourisme d'un mois (c'est le cas de la Mongolie par exemple) que l’on peut parfois étendre un peu avec une invitation, ou renouveler 1 mois supplémentaire une fois sur place sans invitation (ce fut le cas pour nous en Mongolie en 2005 ; il semble que cela soit toujours possible). La Russie est encore plus stricte et ne délivre de visas (même un visa de tourisme de 30 jours) qu'aux personnes ayant une invitation émanant d’un « répondant russe » (particulier, société, tour-opérateur ou agent de tourisme, hôtel, institution). Certains pays délivrent des visas de transit de quelques jours. D'autres sont très difficiles d'accès et y entrer sans tour opérateur est un vrai calvaire. Certains voyageurs n'ayant pas pris suffisamment de dispositions avant leur départ se voient privés d'accès au pays convoité et doivent chambouler leur parcours.
L’obtention d’un visa peut demander plusieurs semaines suivant les consulats. Donc, si vous devez voyager dans plusieurs pays nécessitant des visas, prenez vous-y à l'avance… mais pas trop ! En général, un consulat va vous délivrer un visa de X jours valide dans une période de temps restreinte, par exemple : visa de 60 jours valable entre le 1er septembre 2011 et le 30 novembre 2011. Pensez aussi que pour de nombreux pays, le passeport doit être valable 6 mois après la date de sortie du pays.
Notez que l’obtention d’un visa a en général un coût qui dépend du pays et de la durée (par exemple 60 € pour un visa de 30 jours en Mongolie).
Certaines sociétés privées en France se chargent d’obtenir vos visas à votre place, et peuvent parfois aussi vous en obtenir de plus longs sans que vous n’ayez à demander vous-même d’invitation.
La rubrique Conseils aux Voyageurs du site du Ministère des Affaires Étrangères donne les infos utiles quant à l’entrée et le séjour dans les pays étrangers :
www.diplomatie.gouv.fr
O.N.

Commentaires