La Demande en Voyage : petites itinérances en tandem

par Johanna dans Suivi voyageurs 14 juin 240 lecteurs Soyez le premier à aimer ! : Soyez le premier à commenter share(partager)

Alex et Clarisse ont pris la route au printemps 2018 depuis le sud-ouest de la France pour une itinérance à vélo - tandem plus précisément ! - qui les amènera jusqu'à Singapour... qu'ils ont atteint en décembre 2018.
Ils nous en disent un peu plus sur eux, la génèse de ce voyage et nous racontent quelques anecdotes !

Clarisse & Alex, voir leur blog La Demande en Voyage.

Lac Yashikul, Tadjikistan
Lac Yashikul, Tadjikistan

Qui sommes-nous ?

En couple depuis 5 ans, nous venons des Pyrénées. On s'est rencontrés et on est installés à Annecy. Je suis salarié, ingénieur-informatique, et Clarisse, entrepreneur, elle a co-fondé une marque de vêtements fabriqués en France et respectueuse de l'environnement, Les Hirondelles. On est s'engage dans notre quotidien à vivre de façon responsable. 

Nous aimons le grand air et la nature, et pratiquons beaucoup de sports de plein air et notamment de glisse. En snowboard de randonnée, Clarisse déteste se trainer 100m derrière mois, alors le tandem est venu comme une évidence !

On sait qu'on forme une bonne équipe dans la vie, voyons si on formera une belle équipe dans l'aventure !? ,-)

Qu'est-ce qui vous a donné l'idée et l'envie de réaliser un tel voyage ?

Clarisse: Il y a 10 ans, Alex vivait en Nouvelle-Zélande, il rencontrait Philippe qui arrivait de France à vélo. Depuis ce jour, dans un coin de sa tête, était inscrit ce rêve un peu fou de réaliser un grand voyage à vélo. Ajoutons à cela un goût prononcé pour la littérature de voyage, Alex imaginait déjà ce long périple s'organiser autour de la "route de la soie".

Il y a 5 ans, je rencontre Alex. Sur un coup de tête et pour rigoler un peu, on se décide à essayer le tandem sur un petit voyage en itinérance de 4 jours. Il n'en faudra pas plus pour nous convaincre,  tous deux amoureux des sports "outdoor" que nous sommes. C'est un moyen d'évasion inattendu. Quand un week-end prolongé nous paraît alors être 15 jours de vacances au grand air, on dit Banco ! 

Plusieurs petites virées au compteur, le temps de tester notre résistance à l'effort et au 100% du temps ensemble (eh oui, en tandem on est collés tous les deux), nous voilà en septembre 2016. Alex me lance un "on est jeunes, on a la santé, un peu d'argent de côté, c'est le moment de profiter !". On parle de la Nouvelle-Zélande, je lui redis que ça fait bien 10 ans que j'ai envie d'y aller, je lui confie ma crainte comme il connaît déjà il ne voudra sûrement pas y retourner... Qu'à cela ne tienne ! "Ok pour retourner en NZ, mais cette fois, on y va à vélo !!" Je reste un peu pantoise... et lui de rajouter en rigolant "Clarisse, je te demande en voyage !"... et à ce moment-là, j'ai dit "oui !"

Comment ce projet est-il passé du "rêve" à la réalité ? 

Alex: Elle a dit "oui !", moi ça fait 10 ans que je suis prêt, maintenant c'est parti ! Mes recherches commencent : choix des dates, choix du matos et adéquation de ce projet perso versus la vie pro. 

C'est moi qui m'occupe de tout ça, après tout c'était "mon" idée et quant à elle, à fond dans son projet professionnel de free-lance, elle a du mal à se projeter "plus d'un an avant, c'est beaucoup trop loin" me répète-t-elle souvent. Je prends alors plusieurs mois à faire des recherches sur les blogs d'autres cyclistes. 

Pour le choix de la date d'abord, nous convenons ensemble d'une "fenêtre". Je souhaite être présent aux 60 ans de mon père en octobre 2017. Clarisse m'impose une contrainte supplémentaire: être revenue pour son anniversaire en août 2019, elle aura 30 ans. 

Je me lance ensuite dans une recherche du vélo car jusque-là on nous avait prêté le tandem. Si on veut pouvoir le tester l'été suivant avant de partir, il faut le commander rapidement. Trouver un vélo adéquat n'est pas une mince affaire mais naturellement, on se penche vers une fabrication française : ce sera Vagabonde Cycles, pour sa renommée et sa proximité géographique. Nous sommes en février 2017, le vélo est commandé !

Enfin, une fois analysé la fenêtre météo dans tous les pays à traverser, on décide conjointement que nous partirons de France le 1er mars 2018 et que nous irons vers l'est, et non l'inverse. Il nous reste un an, il est grand temps d'en parler au boulot. Afin que mon départ se fasse dans de bonnes conditions, je fais ma demande de congés sabbatique. C'est mieux de s'y prendre à l'avance, pour éviter un refus. Remarque, s'il faut démissionner pour voir ce rêve devenir réalité, je le ferai...

Je mets donc les 12 mois restants à profit pour préparer tout le reste de l'organisation et traquer les promotions pour l'achat du matos. C'est pas inutile, l'équipement de qualité coûte est un vrai investissement !

Que cherchons-nous au travers de ce périple ?

Alex ? "...de l'aventure, de la découverte et vivre les émotions propres à un tel périple !"

Clarisse ? "Voyager, un an à découvrir le monde chaque jour à ses côtés ?! Bah, ça ne peut que être génial !"

Bivouac au lac Karakol, Tadjikistan
Bivouac au lac Karakol, Tadjikistan

Des anecdotes du voyage ?!

En 10 mois de voyage, on vit forcément de moments... forts. Les nôtres ont généralement été liés à la difficulté, qu'elle soit physique ou psychologique. C'est parce que nous avons été poussés dans nos retranchements, que nous sommes allés jusqu'à atteindre nos limites ou que nous nous sommes sentis perdus, désorientés... que les souvenirs les plus forts se créent. 

Parmi lesquels se trouve par exemple, la rencontre avec Béni, un fermier dans une vallée perdue au fin fin de l'Albanie. Alors que nous cherchions désespérément un lieu pour poser la tente avant la nuit et avant que la pluie battante ne s'abatte sur nous, nous croisons un trentenaire à dos d'âne. Prêts à dégainer notre traducteur (car très très peu de monde ne parle anglais en Albanie !), il nous coupe l'herbe sous le pied et nous interpelle "hey! What are you looking for?", nous quelque peu déconcertés "ohh, hello, you speak English?" Lui de répondre perché sur son âne "Yes, of course!"... Nous finirons pas passer une soirée mémorable autour de la table avec Beni et sa famille dont le sens de l'accueil et la tranche de vie de ce jeune homme étaient au-delà de ce que nous pouvions imaginer. 

Lac Karakol, Tadjikistan
Lac Karakol, Tadjikistan
Route pour Naryn, Kirghizistan
Route pour Naryn, Kirghizistan
Cinque Terre, Italie
Cinque Terre, Italie
Dedegöl Daglari, route vers Beysehir, Turquie
Dedegöl Daglari, route vers Beysehir, Turquie
Cappadoce, Turquie
Cappadoce, Turquie
En face l'Afghanistan, Tadjikistan
En face l'Afghanistan, Tadjikistan
Dans le Pamir tadjik
Dans le Pamir tadjik
Détour par le lac Bulunkul, Tadjikistan
Détour par le lac Bulunkul, Tadjikistan
Commentaires