Test de skis de randonnée nordique Fischer

par Alexis dans Skis de randonnée 19 déc. 2014 mis à jour 07 mars 2015 2857 lecteurs 2 commentaires (partager)

Test des skis Fischer S-Bound 98

 

Nous avons testé ces skis lors de notre itinérance d’une dizaine de jours dans le Hardangervidda en mars 2014 (voir les commentaires généraux sur le matériel de ski de randonnée nordique et le reste du matériel testé ici).

Ces skis représentent la nouvelle génération de ski de randonnée nordique : ils ont une forme parabolique et large, et le rocker (cambrure du ski opposée à la cambrure classique) permet de faire facilement déjauger le ski et donc de tourner plus aisément en toutes neiges.

Sur du plat et en neige dure ou tassée, ils sont forcément moins efficaces pour aller vite que des skis longs et fins. Par contre dès que la neige est légère et profonde, leur grande largeur et donc leur bonne portance permet d’avancer sans difficulté.

Sur des pentes légères (jusqu’à 10-15°), les écailles permettent de monter sans utiliser de peaux de phoque. En traversée, même sur des pentes fortes en neige dure, l’accroche est bonne grâce aux carres sur toute la longueur du ski.

 

Skis Fischer S-Bound 98

 

Sur des pentes plus fortes à la descente, le rocker et la largeur des skis rendent assez aisé les virages au ralenti, mais le fait d’avoir les talons libres rendent franchement difficile la godille pour qui n’a pas une bonne technique de télémark ! Et même pour qui maîtrise bien le télémark, les chaussures assez souples que nous utilisions (Crispi Svartisen 75) ne permettaient pas de vraiment bien contrôler les skis, à moins d’être un as à la descente (ce qui n’est pas notre cas !). Bref, si vous tenez vraiment au plaisir de la descente et si votre itinéraire compte plus de quelques centaines de mètres de dénivelée en une seule fois, même si ces skis sont typés « descente », mieux vaut privilégier les skis de randonnée…

Sur la photo ci-dessous, la zone blanche correspond à la zone avec écailles :

 Skis Fischer S-Bound 98

 

Conclusion :

Ces skis de randonnée nordique sont donc des skis passe-partout pour terrains plats à vallonnés sur lesquels on pourra évoluer sans problème en neige dure ou profonde, en montée ou en descente sans déchausser une seule fois de la journée. La forme large et avec rocker permet de tourner facilement en toutes neiges.

 Skis Fischer S-Bound 98

Détails :

  • Prix public : 270 €
  • Testé en taille 159 cm (existent en 159, 169, 179 et 189 cm)
  • Poids mesuré : 1360 g avec les fixations
  • Cotes mesurées (spatules-patin-talon) : 98/69/88

 

Skis prêtés par Aventure nordique.

 

Photos prises sur le plateau du Hardangervidda avec les skis Fischer S-Bound 98 :

 

Commentaires
posté le 26 janv. 2015
Yohann
Bonjour,
Avez-vous utilisé des peaux pour certaines ascensions ?
De plus, qu'en ai t-il pour le fartage? Le faites-vous une seule fois avant l'expédition ou tous les jours?

Merci
Yohann
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 27 janv. 2015
Alexis
Bonjour Yohann,
de mon côté, je tirais la pulka et j'ai donc gardé les peaux de phoque du début à la fin (quand on tire un poids assez lourd, même à plat on manque d'accroche sans peaux). Coralie, elle, a mis des peaux que lors de l'ascension du Hardangerjokulen (dernier sommet gravi, voir article dans le CA #38-). Les Norvégiens, en tout cas ceux qui utilisent des skis de fond plus classiques sans écailles et restent sur les pistes balisées, fartent leurs skis tous les matins au refuge.
Amicalement,
Alexis.
Invité (utilisateur non inscrit)