1 membre et 8 invités en ligne

Cyclonomade, 7 ans sur les routes

par Dimitri Paccaud
16 mars 2023
269 lecteurs

Ses études en sciences humaines et l'apprentissage des langues ont laissé en suspens de nombreuses questions auxquelles Dimitri souhaite répondre par lui-même. Voilà sept ans qu’il pédale vers l’est en quête de réponses, pour rencontrer comprendre apprendre. Il nous livre quelques réflexions que lui inspirent ces années de cyclo-nomadisme.   

Printemps arménien. La neige tombait sans cesse, les rafales de vent me déstabilisaient, les camions sont tous restés bloqués pendant une semaine.
Printemps arménien. La neige tombait sans cesse, les rafales de vent me déstabilisaient, les camions sont tous restés bloqués pendant une semaine.

 

Texte et photos : Dimitri Paccaud
 

  

Décembre 2014. Un soir d’hiver, assis autour de la table en bois du chalet familial, j’annonce à ma famille ma décision de partir en voyage à vélo vers la Mongolie, en quittant mon travail et pour une durée indéterminée. Un voyage qui aurait un sens, qui ne se limiterait pas à des vacances prolongées mais ouvrirait des portes, franchirait les palissades que les hommes ont érigées, interrogerait les conventions et partagerait le goût du lointain avec mes proches restés en Suisse. Voilà plusieurs années que j’étudie les langues sur mon temps libre, et l’apprentissage du russe soulève en moi de nombreuses questions auxquelles je souhaite répondre par moi-même. Je partirai donc à la rencontre des territoires de l’ex-URSS, jusqu’en Mongolie, ce pays qui se trouve au-delà de l’horizon de mes connaissances. C’est ainsi que le 13 mai 2015, je quitte ma maison à vélo sans itinéraire précis, avec simplement une visée, un cap.

... et la suite ?