4 membres et 37 invités en ligne

Elle et le bivouac : born to be wild

par Anne Iotz
publié le
14 mars
46 lecteurs

Anne revient sur son parcours de vie fait de bivouac et d’aventures. Comme elle l’évoque, nous avons eu l’occasion d’en partager quelques-unes au fil des années ; son enthousiasme et sa joie de vivre sont toujours au rendez-vous… et pour longtemps !

 

Se la couler douce.
Vent de dos, on hisse les voiles et on se laisse porter par le moment. Joon, en bon capitaine, vérifie le cap.
Se la couler douce.
Vent de dos, on hisse les voiles et on se laisse porter par le moment. Joon, en bon capitaine, vérifie le cap.

D’où provient cette joie et cette satisfaction indescriptibles qui m’envahissent quand je m’endors en plein air, sous une tente ou à la belle étoile ? S’agit-il du plaisir de s’étendre sur le sol et de ressentir la terre, malgré parfois l’inconfort des cailloux ? De s’harmoniser avec le Soleil, se mettre à son rythme le temps d’une parenthèse itinérante ? D’être réconfortée par un rayon de lumière qui réchauffe après une nuit hivernale glaciale blottie dans le cocon apaisant de la neige ? Ou encore de contempler une vue sans filtre sur l’immensité qui nous entoure ? Une chose est certaine, j’ai la chance de savoir exactement ce qui me rend heureuse ou m’apaise et de pouvoir vivre ma vie telle que je l’ai imaginée. Le voyage peut commencer dans notre propre jardin et l’activité n’est, au fond, qu’un prétexte pour dormir dehors : à pied, à VTT, en kayak ou à cheval, qu’importe le moyen, pourvu qu’il y ait l’ivresse de l’aventure. Étrangement, les sorties à la journée ne m’ont jamais vraiment intéressée, elles m’ennuieraient même presque. Cerise sur le gâteau, je n’ai besoin de personne pour atteindre ce bonheur. Partager ces moments est un plus, mais pas une nécessité. Je n’ai pas peur de laisser entrer l’imprévu, de saisir une nouvelle opportunité même si elle change drastiquement mes plans de départ. De là naissent souvent les plus belles péripéties et les rencontres les plus surprenantes.

... et la suite ?