3 membres et 27 invités en ligne

Beaufort, skier sans compter

par Thomas Séramour
18 juin
58 lecteurs

Thomas passe le plus clair de son temps dehors, en montagne surtout, seul ou bien dans le cadre de ses activités d’accompagnateur pour partager sa passion de la randonnée sous toutes ses formes. Petite visite du Beaufortain à ski, guidée par cet amateur des nuits dehors en toutes saisons.

Autoportrait bien accompagné. Passage d’Arpire avec le mont Blanc, superbe !
Autoportrait bien accompagné. Passage d’Arpire avec le mont Blanc, superbe !

J’ai réalisé mon premier raid à ski en hiver 2021, une traversée de Belledonne en trois jours, de Chamrousse à la Bourgeat Noire. Habitué aux itinérances estivales à pied et en bivouac (ndlr : cf. son trek balkanique sur la Via Dinarica dans CA67 ), j’ai tout de suite été conquis par sa déclinaison hivernale. J’ai donc passé les hivers suivants à me perfectionner (bivouac dans la neige, gestion du froid, équipement de ski de rando), et cette année 2023, je me sentais fin prêt pour une nouvelle aventure.

Le ski et le bon créneau

Décembre, janvier, février… Les mois défilent et l’hiver ne me permet pas encore de me lancer. En mars, aucune fenêtre ne s’ouvre entre les giboulées pour partir seul en relative sécurité. Arrivent alors avril et le printemps. Je passe mon temps dehors à observer la faune sauvage, récolter les premières morilles et quelques plantes sauvages comestibles… Bref, mes skis sont bien rangés et c’est baskets aux pieds que je profite des sentiers ! C’est alors qu’un créneau idéal se présente enfin : une météo plutôt stable, sans précipitations annoncées, de la neige encore bien présente au-dessus de 2000 m et la motivation au beau fixe ! Je saute sur l’occasion, nous sommes le 17 avril.

... et la suite ?