Salopette The North Face Kichatna Bib

par Michael dans Pantalons 29 nov. 2014 mis à jour 04 déc. 2014 1915 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Salopette imper-respirante de montagne (expéditions, ski, alpinisme, rando hivernale...)

Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.

J'ai utilisé pendant plus de 6 ans le modèle de salopette The North Face 3 couches qui a précédé l'arrivée de la Kichatna (il s'agissait alors de la Meru Gore Bib qui n'est manifestement plus fabriquée à ce jour) sur chacun de mes voyages hivernaux dans le Grand Nord, et en particulier lors de mes expéditions à ski ou en snowkite, dans des conditions météo rarement simples. Protection, confort, longévité : tout était satisfaisant, voire très satisfaisant...

Voyons donc si la Kichatna est dans la droite ligne de sa grande sœur...

La salopette Kichatna a été conçue pour le ski de randonnée et le ski-alpinisme. J'imagine qu'elle fera bien l'affaire pour tout alpinisme de type hivernal. Personnellement, j'adore l'utiliser en snowkite et/ou en itinérance à ski dans les contrées nordiques : c'est le niveau de protection parfaitement approprié dès lors que le vent est de la partie.

Le modèle testé est la version pour homme. Il n'existe apparemment pas de version spécifique pour les dames (en tout cas il n'en apparaît pas sur le site officiel de The North Face), mais le modèle homme peut convenir aussi pour les dames (ouverture latérale complète facilitant les vidanges de vessie) moyennant de bien choisir sa taille.



Tout d'abord, quel est l'intérêt de la coupe salopette, alors que le pantalon est bien plus répandu sur le marché :
- une excellente protection du bas du dos, des hanches et du ventre : quoiqu'on fasse, ces parties du corps restent protégées des courants d'air froids ou d'éventuels contacts avec la neige. Très appréciable dans les climats ventés où le maintien d'une température corporelle confortable est primordiale.
- pour toutes les activités nécessitant le port d'un baudrier, le risque d'exposition au froid des parties du corps citées ci-dessus est encore augmenté avec le port d'un pantalon, tandis qu'il reste nul avec une salopette. Moins de risque également que le baudrier ne gêne par des appuis inconfortables sur les surépaisseurs d'une ceinture par exemple.

[Attention : l'intérêt de la coupe salopette est discutable, me fait-on dire, chez les dames ; car nécessitant plus de "manipes" qu'un pantalon aux pauses toilettes. Un débat qu'on ne développera pas plus ici puisque la salopette testée est un modèle homme ;-), et que, de plus, ce modèle possède une ouverture latérale complète. ]

Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches ripstop, légèrement plus dense au niveau des fesses et des genoux (je vous épargne les différents grammages). Bon, on connait les limites de toute membrane en terme d'imperméabilité (à la longue) et de respirabilité. Mais on peut considérer qu'on a ici un matériau haut de gamme aux performances tout de même excellentes. La construction est soignée (coutures et thermo-collages sont propres et le reste à l'usage), rien à dire à ce sujet.

La Kichatna a la particularité de se prolonger très haut sur le buste par une pièce en nylon appelé Flash Dry, pas imperméable (pas d'intérêt puisque cette partie de la salopette est protégée par la veste) mais très stretch (particulièrement moulante). Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble. Mais attention, la coupe est très cintrée afin d'être au plus près du corps : il vaut donc mieux essayer la salopette avant achat pour être bien sûr que la taille convienne et que le "gainage" du buste ne crée pas, à la longue, un inconfort... A l'effort, ce nylon un peu épais a tendance à garder un peu l'humidité (sans que ça devienne problématique cependant).

D'une manière générale, la coupe de cette salopette est réussie : elle est assez près du corps mais n'entrave absolument pas la mobilité.

Les zips sont tous de type étanches (en polyuréthane) à l'exception de celui de la poche de poitrine : je suis, en principe, peu fan de ce système qui, bien souvent, dysfonctionne assez rapidement. Mais force est de constater que ces fermetures ne m'ont jamais lâchées sur la Meru Gore. Je n'ai pas encore suffisamment utilisé la Kichatna pour avoir le recul nécessaire et ne peut que constater que, pour le moment, l'ensemble des zips fonctionne parfaitement.
- Les 2 zips latéraux courent sur toute la hauteur de la salopette. Ce qui peut permettre de l'enfiler ou de l'enlever sans devoir retirer les chaussures ou déchausser les skis. Mais j'avais une nette préférence pour l'ouverture "en arche" (ou "1/2 lune") de la Meru Gore, qui facilitait les opérations et limitait davantage l'exposition lorsqu'il faut aller se soulager (pour les hommes, cette remarque fait surtout sens dans des conditions d'expédition difficiles ; pour les dames, elle est valable en permanence).

- Ces 2 principaux zips sont équipés de double curseurs, et peuvent donc être ouverts par le haut (au niveau des hanches) ou par le bas (au niveau des chevilles). En revanche, le double curseur ne permet pas d'ouvrir le zip uniquement sur le milieu de la jambe (comme cela était possible sur la Meru Gore et qui est, sans conteste, la solution la plus efficace pour ventiler) ; là, du coup, on se retrouve à devoir ventiler, soit par haut (au niveau des hanches, avec l'inconvénient de "perdre" un peu la salopette), soit par le bas (au niveau des mollets, avec le risque que la neige puisse rentrer)...

La salopette compte par ailleurs :

- une paire de bretelles élastiques, réglables et robustes

- 3 poches : 1 sur chaque cuisse, 1 sur la poitrine. Ces poches sont petites et ne permettent donc pas de stocker grand chose.

- des guêtres intégrées plutôt fonctionnelles, d'une hauteur d'env. 20 cm, qui s'ouvrent par un zip, élastiques à leur base, solidement cousues et offrant un bon compromis poids / robustesse

- des renforts en kevlar au niveau de l'intérieur des chevilles, en guise de protection contre les coups de carres ou de crampons. A noter que ces protections pourraient être plus larges car ce sont là des zones sujettes aux coups répétés et qui s'abiment donc rapidement.

Toujours au niveau des pieds, on pourrait également souhaiter que la membrane face intérieure de la salopette soit davantage protégée de l'usure générée par les frottements avec les boucles de serrage des chaussures de ski...

Esthétiquement parlant, les jambes pourraient être un petit peu plus longues que ça ne nuirait pas. Mais c'est un détail qui n'a pas de conséquences. Il faut rajouter une petite tirette sur le zip de braguette pour pouvoir l'utiliser plus facilement avec des gants...

Poids constaté : 620 g pour le modèle homme en taille 34 (taille US) régular (voir le site du fabricant)

Tarif approx. : de 360 à 400 €.

Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches ripstop, légèrement plus dense au niveau des fesses et des genoux
Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches ripstop, légèrement plus dense au niveau des fesses et des genoux

Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches, poches latérales sur le haut des cuisses.
Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches, poches latérales sur le haut des cuisses.

D'une manière générale, la coupe de cette salopette est réussie : elle est assez près du corps mais n'entrave absolument pas la mobilité.
D'une manière générale, la coupe de cette salopette est réussie : elle est assez près du corps mais n'entrave absolument pas la mobilité.

D'une manière générale, la coupe de cette salopette est réussie : elle est assez près du corps mais n'entrave absolument pas la mobilité.
D'une manière générale, la coupe de cette salopette est réussie : elle est assez près du corps mais n'entrave absolument pas la mobilité.

Les 2 zips latéraux courent sur toute la hauteur de la salopette.
Les 2 zips latéraux courent sur toute la hauteur de la salopette.

Les 2 zips latéraux courent sur toute la hauteur de la salopette.
Les 2 zips latéraux courent sur toute la hauteur de la salopette.

guêtres intégrées plutôt fonctionnelles, d'une hauteur d'env 20 cm, qui s'ouvrent par un zip, élastiques à leur base, solidement cousues et offrant un bon compromis poids / robustesse
guêtres intégrées plutôt fonctionnelles, d'une hauteur d'env. 20 cm, qui s'ouvrent par un zip, élastiques à leur base, solidement cousues et offrant un bon compromis poids / robustesse

bretelles élastiques, réglables et robustes
bretelles élastiques, réglables et robustes

3 poches : 1 sur chaque cuisse, 1 sur la poitrine. Ces poches sont petites et ne permettent donc pas de stocker grand chose.
3 poches : 1 sur chaque cuisse, 1 sur la poitrine. Ces poches sont petites et ne permettent donc pas de stocker grand chose.

La Kichatna a la particularité de se prolonger très haut sur le buste, par une pièce en nylon appelé Flash Dry, pas imperméable (pas d'intérêt puisque cette partie de la salopette est protégée par la veste) mais très stretch (particulièrement moulante).
La Kichatna a la particularité de se prolonger très haut sur le buste, par une pièce en nylon appelé Flash Dry, pas imperméable (pas d'intérêt puisque cette partie de la salopette est protégée par la veste) mais très stretch (particulièrement moulante).

Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.
Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.

la coupe est très cintrée afin d'être au plus près du corps : il vaut donc mieux essayer la salopette avant achat pour être bien sûr que la taille convienne et que le
la coupe est très cintrée afin d'être au plus près du corps : il vaut donc mieux essayer la salopette avant achat pour être bien sûr que la taille convienne et que le "gainage" du buste ne crée pas, à la longue, un inconfort...

la coupe est très cintrée afin d'être au plus près du corps : il vaut donc mieux essayer la salopette avant achat pour être bien sûr que la taille convienne et que le
la coupe est très cintrée afin d'être au plus près du corps : il vaut donc mieux essayer la salopette avant achat pour être bien sûr que la taille convienne et que le "gainage" du buste ne crée pas, à la longue, un inconfort...

Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches ripstop, légèrement plus dense au niveau des fesses et des genoux
Construction : Gore-Tex Pro Shell 3 couches ripstop, légèrement plus dense au niveau des fesses et des genoux

Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.
La partie "buste" de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.

Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.

A l'effort, ce nylon un peu épais a tendance à garder un peu l'humidité (sans que ça devienne problématique cependant).
A l'effort, le nylon un peu épais de la partie "buste" a tendance à garder un peu l'humidité (sans que ça devienne problématique cependant).

renforts en kevlar au niveau de l'intérieur des chevilles, en guise de protection contre les coups de carres ou de crampons.
renforts en kevlar au niveau de l'intérieur des chevilles, en guise de protection contre les coups de carres ou de crampons.

A l'effort, ce nylon un peu épais a tendance à garder un peu l'humidité (sans que ça devienne problématique cependant).
A l'effort, ce nylon un peu épais a tendance à garder un peu l'humidité (sans que ça devienne problématique cependant).

Cette partie de la salopette apporte beaucoup dans le sentiment de protection et de confort de l'ensemble.

Commentaires