Extraterrestre CA32 : Cartes bleues sur pattes ?

par L'extraterrestre dans Extraterrestre 13 oct. 2013 mis à jour 14 mars 1821 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Cartes bleues sur pattes

Chronique publiée dans Carnets d'Aventures n°32.
Voir les autres points de vue de l'extraterrestre.


Ils sont deux, là, sur le parking d’une enseigne de grande distribution d’articles de sport. Ils tiennent une feuille représentant deux images qu’ils montrent aux passants en leur demandant simplement laquelle des deux ils préfèrent. Au bout de quelques minutes, un homme en costume cravate sort leur dire que pour autoriser cela, il faut demander au directeur, et il s’en va le chercher immédiatement. Il s’écoule bien dix minutes puis un monsieur finit par arriver, il ne sourit pas. Les deux lui expliquent qu’ils souhaitent demander en 30 secondes aux personnes sur le parking laquelle des deux images elles préfèrent, et s’ils peuvent poser cette question à encore une quinzaine de personnes. Alors le monsieur leur répond…

« Non ce n’est pas possible de continuer votre petit sondage. En effet, mes clients arrivent à mon magasin avec peu de temps devant eux. Cette minute que vous leur prenez est autant de temps qu’ils passeront en moins à dépenser de l’argent dans mon magasin. »
Hum, je ne suis pas sûr d’avoir bien entendu… J’appuie sur « replay ».
« Non ce n’est pas possible de continuer votre petit sondage. En effet, mes cartes-bleues-sur-pattes arrivent à mon magasin avec peu de temps devant elles. Cette minute que vous leur prenez est autant de temps qu’elles passeront en moins à dépenser de l’argent dans mon magasin. »

Oui c’est bien ça, j’ai bien entendu !
D’ailleurs, dans ce magasin, on projette peut-être d’interdire aux employés de dire bonjour aux cartes-bleues-sur-pattes (CBSP), et d’interdire aux CBSP de se dire bonjour entre elles, de répondre à leur téléphone portable ou même d’aller aux toilettes, autant de secondes perdues à ne pas faire ce pourquoi elles sont conçues : dépenser de l’argent !
Oui c’est un peu cela que le monsieur leur dit aux deux qui, tout éberlués, tiennent encore à la main leur feuille avec les deux images représentant deux maquettes de couverture différentes du même magazine de voyage nature qu’ils veulent montrer à des gens, des humains, pour leur demander leur avis.

Éberlués. Incrédules. Dégoûtés même.

N’y a-t-il donc point d’humain ici ? Juste des CBSP qui ne posséderaient pas vraiment de conscience, et qui n’auraient d’autre intérêt que de dépenser, longtemps, sans perdre une seconde, encore, encore, encore !

Tiens voilà une famille de CBSP Visa, et là un couple de CBSP Business card ; oh et regardez ce charmant petit qui entraîne ses parents CBSP Mastercard vers le rayon des ballons !
On dirait qu’ici aussi, on cherche à maximiser le « temps de cerveau disponible »…

Ils auraient pu comprendre si on leur avait parlé d’humanité, de respect, si par exemple on leur avait dit de « ne pas importuner des personnes qui viennent dans ce magasin de loisir pour se distraire », ou encore de « respecter le temps libre de ces personnes »… 

Ils ont quitté les lieux et se sont éloignés. Alors, les CBSP ont repris leur forme humaine ! Ils ont pu de nouveau se parler et ont même pu dire laquelle des deux images ils préféraient. Certains ont d’ailleurs pris plaisir à rester quelques minutes pour étayer leur avis et faire des commentaires.

Ils sont décidément bien étranges sur cette planète… mais ouf ! même les cartes-bleues-sur-pattes sont en fait bien des humains avec toute leur humanité, et heureusement, ils semblent encore nombreux à le savoir !

Commentaires