Extraterrestre CA 13 : Effondrement

par L'extraterrestre dans Extraterrestre 05 oct. 2009 mis à jour 14 mars 3982 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager)

Effondrement 

Voir les autres points de vue de l'extraterrestre

Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie

Chronique publiée dans Carnets d'Aventures n°13.


Cette fois-ci, la chronique de l’extraterrestre prend la forme d’une présentation d’ouvrage : Effondrement, Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie est un essai (un pavé de plus de 600 pages) écrit par Jared Diamond, paru en anglais en 2005 et en français en 2006 aux éditions Gallimard nrf essais. Nous ne l’avons pas évoqué dans le coin des bouquins car nous avons davantage de place ici pour développer, et le cadre de ce livre s’inscrit bien dans un point de vue de l’extraterrestre.

L’ouvrage commence par ce poème que nos dirigeants et les dirigeants d’entreprises devraient lire :

J'ai rencontré un voyageur venu d'une terre antique
Qui disait : « Deux jambes de pierre, vastes et sans tronc,
Se dressent dans le désert. Près d'elles, sur le sable,
Mi-enfoui, gît un visage brisé, dont le sourcil qui se fronce

Et la lèvre plissée, et le ricanement de froide autorité
Disent que le sculpteur sut bien lire ces passions
Qui survivent encore, imprimées sur ces choses sans vie,
À la main qui les imita, au cœur qui les nourrit.

Et sur le piédestal apparaissent ces mots :
" Mon nom est Ozymandias, roi de rois ;
Contemplez mes œuvres, ô Puissants, et désespérez. "

Rien de plus ne reste. Autour de la ruine
De ce colossal débris, sans bornes et nus
Les sables solitaires et unis s'étendent au loin. »

Percey Bysshe Shelley, Ozymandias

Dans cet ouvrage, Jared Diamond étudie de nombreuses civilisations qui ont soit perduré, soit se sont effondrées. Il prend beaucoup de recul et analyse très méthodiquement les raisons qui ont entraîné ces sociétés dans une direction ou dans une autre. Il identifie notamment 5 facteurs qui agissent à différents degrés dans chacun des cas étudiés : des dommages écologiques, des changements de climat, des voisins hostiles, des rapports de dépendance avec des partenaires commerciaux, les réponses apportées aux problèmes par la société en question selon ses valeurs propres. Il en résulte un modèle complexe qui va bien au-delà des raccourcis simplistes qu’on a l’habitude de nous « servir ». Le monde serait-il plus complexe que celui qu’on nous présente ?
Très didactique, l’auteur commence par des sociétés « simples », faciles à analyser, afin d’identifier clairement les facteurs et leurs implications dans le développement de la société en question. Puis les civilisations étudiées sont de plus en plus complexes avec des interactions toujours plus grandes. Un des premiers cas présentés dans l’ouvrage est l’île de Pâques. Cette île isolée et de petite taille a vu une population s’implanter pour croître intensément pendant des décennies, puis s’effondrer lorsque les limites du système ont été atteintes. C’est presque une expérience de laboratoire qui a eu lieu là-bas. Et cette finitude que les Pascuans ont très vite rencontrée, nous la touchons aujourd’hui sur la planète tout entière. Selon le philosophe et poète Paul Valéry, « le temps du monde fini a commencé » dans la première moitié du XXe siècle.
Après l’étude de civilisations anciennes (Pascuans, Mayas Anasazis, Viking, etc.), Jared Diamond étudie des sociétés contemporaines en retraçant leur histoire jusqu’à nos jours. Par exemple l’Islande, le Rwanda, la Chine, l’Australie, etc. Ces études, indépendamment de leur signification potentiellement sombre, sont fort intéressantes et on y apprend quantité de choses sur ces civilisations. L’effondrement lorsqu’il se produit est presque toujours extrêmement rapide (et souvent violent) – le mot effondrement prend alors tout son sens – et survient lorsque la société atteint un pic (souvent démographique). À la lumière des expériences du passé, on devrait avoir aujourd’hui le recul nécessaire pour ne pas aller au désastre. C’est une des différences majeures entre les sociétés du passé et la nôtre : nous disposons de cette expérience et d’une communauté de chercheurs qui travaillent sur divers thèmes liés à l’évolution et la durabilité de notre civilisation. Reste que lorsqu’ils tirent la sonnette d’alarme, cela ne change pas grand-chose à la folle marche du monde. Ou si peu… Il semble que des ressorts plus puissants que ceux de la raison guident l’humanité contemporaine.
Les dernières parties d’Effondrement éclairent sur les raisons pour lesquelles les sociétés anciennes et contemporaines ne sont pas arrivées, ou n’arrivent pas, à faire face à leurs problèmes et sont entraînées à la ruine alors que ces problèmes ne sont pas forcément inéluctables… L’ouvrage nous donne aussi quelques perspectives quant à l’avenir. De nombreuses raisons de s’inquiéter mais aussi quelques-unes d’espérer…
Un ouvrage édifiant, fouillé, complet qui recèle une somme impressionnante d’informations et qui pousse à la réflexion et, on l’espère, à l’action.

Jared Diamond est biologiste et physiologiste, mais il enseigne actuellement la géographie à l’université de Californie. Il est également l’auteur, entre autres de Le troisième chimpanzé, Essai sur l’évolution et l’avenir de l’animal l’humain, et De l’inégalité parmi les sociétés, Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire, qui traite de l’évolution des sociétés humaines jusqu’à nos jours et qui tente d’expliquer leurs interactions et dominations.
O.N.

Extraterrestre CA 13 : Effondrement
Commentaires