Le massif des Écrins : guide pratique

par Johanna dans En France 25 août 223 lecteurs Soyez le premier à aimer ! : Soyez le premier à commenter share(partager)

Quelles activités pratiquer dans les Écrins et en Oisans ?

Trek, rando, alpinisme, VTT, parapente...

Des portes de la Provence jusqu’à 4000, embarquement immédiat un massif montagneux parmi les plus beaux, diversifiés et sauvages d’Europe !

Texte : Guillaume Pouyau, la rédac’ de Carnets d'Aventures
Photos : Carnets d'Aventures
Plus d’infos et de liens : expemag.com/go/ecrins-pratique

À lire : le dossier Écrins de Carnets d'Aventures n°61 (infos et récits).

Le glacier Blanc et tout au fond la Barre des Ecrins (photo prise en parapente en juillet 2020)
Le glacier Blanc et tout au fond la Barre des Ecrins (photo prise en parapente en juillet 2020)

Le massif des Écrins et le parc national

Situé entre Grenoble, Gap et Briançon, le massif des Écrins est un terrain de jeu extraordinaire pour les amoureux de la montagne. Aux portes de la Provence par le sud-ouest, les Écrins emmènent l’amateur de hautes cimes à plus de 4000 m d’altitude (le Dôme 4015 m, et la Barre 4101 m ; et de nombreux sommets à plus de 3500 m) !
La richesse naturelle de ce territoire a suscité la création en 1973 du parc national, qui a pour vocation de protéger le milieu sauvage mais également la culture et le patrimoine de la zone d’adhésion. La faune et la flore des Alpes y sont particulièrement riches. Si le cœur du parc n’autorise pas le vélo, il est tout à fait possible de faire de très belles cyclo-itinérances autour du cœur, avec une vue magnifique sur les sommets ! (cf. récits dans ce dossier). Les possibilités de randonnée y sont quasi infinies – à pied, à ski, en alpinisme, ou aussi en trail, activité de plus en plus pratiquée y compris en itinérance. Le parc est assez actif ; diverses activités ludiques et de découverte y sont proposées pour les petits et les grands, notamment autour de l’observation de la faune et la flore. Une cinquantaine de refuges de montagne sont présents. Le site internet du parc est assez complet et bien organisé, n’hésitez pas à le consulter.
Comme dans tout parc national, il y a des règles à respecter. Dans les Écrins, la cohabitation réussie entre des humains respectueux et une belle biodiversité, à la fois de faune et de flore, montre qu'un équilibre entre restrictions, autorisations et préservation est possible et bénéfique. Voici quelques-unes des règles qui concernent le cœur du parc :

  • Le bivouac est autorisé de 19h à 9h à plus d’1 heure de marche des accès routiers et des limites. Les feux sont interdits, et – évidemment ! – on ne laisse pas de déchets (cf. CA60 « Leave no trace »).
  • La circulation des véhicules non motorisés est interdite (VTT, snowkite ou cerf-volant de traction), sauf sur certaines pistes pour le VTT.
    À noter que le parc travaille actuellement sur un futur Grand Tour des Ecrins à VTT, qui devrait sortir en 2021.
    Le site web grand-tour-ecrins.fr regroupe des informations sur les itinérances dans le secteur, dont le GR54 (mais pas que...) et bientôt le GTE à VTT.
  • Le survol des aéronefs non motorisés (parapente) à une hauteur inférieure à 1000 m du sol est réglementé, autorisé du 1er juillet au 31 octobre.
  • La cueillette est interdite.
  • Éviter de couper les lacets des sentiers.
  • Les chiens sont interdits même tenus en laisse ou portés sur soi.
  • Adopter un comportement adapté en présence de troupeaux et de chiens de protection (cf. expemag.com/go/patous).

À noter la présence de la réserve intégrale du Lauvitel, créée en 1995 et certifiée en 2012 « aire protégée gérée à vocation scientifique ». Accès interdit (autorisation nécessaire pour toute pénétration, à des fins scientifiques principalement).
Les limites du cœur du parc sont matérialisées par des drapeaux bleu-blanc-rouge peints sur des rochers.

Bivouac-parapente dans le secteur du lac Lautier, près de l'Olan et du pic des Souffles. Devant déroule la vallée du Valgaudemar
Bivouac-parapente dans le secteur du lac Lautier, près de l'Olan et du pic des Souffles. Devant déroule la vallée du Valgaudemar

Le GR54 Tour de l’Oisans et des Écrins

Le GR54 est une boucle qui parcourt ces magnifiques massifs entre Isère et Hautes-Alpes.
Longueur : 180 km. Dénivelé cumulé : 13.000 m
Il peut être parcouru de refuge en refuge ou bien en bivouac (cf. ci-dessus). Vous croiserez un village presque tous les jours, il est donc facile de s’approvisionner en route. Ce GR ne présente pas de difficulté technique particulière mais il passe assez haut en altitude et de la neige ou glace peuvent rendre des passages impraticables, techniques ou dangereux. Il convient donc de bien se renseigner avant, surtout en début d’été où il peut subsister pas mal de neige par endroits. La prudence reste de mise dans les sentiers très rocailleux (surtout que le terrain est composé de schiste sur certaines portions). On prendra garde aussi à la présence de troupeaux et aux potentiels patous.
Voici quelques liens utiles : le GR 54 sur :
grand-tour-ecrins.fr
mongr.fr
grand-tour-ecrins.fr
summitcairn.com le site de Guillaume Pouyau

 

Survol du glacier Blanc (septembre 2017)
Survol du glacier Blanc (septembre 2017)

Se rendre dans les Écrins

Plusieurs vallées offrent un accès au « cœur » du massif – La Bérarde au bout de la vallée du Vénéon, le Valgaudemar, le Champsaur / Drac / Champoléon, le secteur de Vallouise et les vallées du Gyr et de l’Onde et le Pré de Mme Carle, celui de La Grave / la Meije, etc. –, mais il est aussi possible de démarrer son périple de divers lieux situés juste en bordure du parc : la vallée de la Guisane autour de Briançon, les alentours de Chorges, d’Embrun… situés le long de la vallée de la Durance. Bref, de nombreux points d’accès !

En transports en commun, par exemple : 

  • Depuis Grenoble : bus Transisère.
    Par ex. n°3000 et n°3030 : Grenoble - Bourg d’Oisans (1h-1h30 env.) puis 3040 pour aller jusqu’à La Bérarde (Saint-Christophe en Oisans)
  • Le train dessert la vallée de la Durance. Rappelons l’existence (en espérant qu’elle continue) d’un des 2 derniers trains de nuit de France : le Paris - Briançon, qui s’arrête à Gap, Chorges, Embrun, Mont-Dauphin Guillestre, peut vous déposer vous et votre sac à dos frais et dispo de bon matin au pied des montagnes !
  • Depuis GAP ou Briançon : bus Zou pour rejoindre Vallouise / Pelvoux, Orcières, La-Chapelle-en-Valgaudemar, Chaillol, etc.
Bivouac et parapente aux lacs de Pétarel. Vallée du Valgaudemar.
Bivouac et parapente aux lacs de Pétarel. Vallée du Valgaudemar.
Les Rouies et le glacier éponyme, le lac des Rouies à droite, et le lac de la Muande à gauche.
Vallée du Valgaudemar (août 2020)
Les Rouies et le glacier éponyme, le lac des Rouies à droite, et le lac de la Muande à gauche.
Vallée du Valgaudemar (août 2020)

Quelques idées de randonnées à la journée

Les possibilités étant infinies, vous trouverez aussi d'autres idées et topos par exemple sur MyTrip, et pourrez évidemment inventer les vôtres !

Lac de la Muzelle
Départ/arrivée : Le Bourg d’Arud
Durée 7h
Distance : 11km
D+ : 1300m

Lac du Lauvitel
Départ/arrivée : la Danchère
Durée : 3h15
Distance : 6km
D+ : 560m

Refuge Temple Ecrins
Départ Arrivée : La Bérarde 
Durée : 2h45 (aller)
Distance : 13km (aller)
D+ : 700

Refuge de Vallonpierre
Départ Arrivée : parking du sentier du ministre
Durée : 2h30 (aller)
Distance : 8km (aller)
D+ : 700m

De Villar-Loubière à La-Chapelle-en-Valgaudemar
Départ Arrivée : Villar-Loubière / La-Chapelle-en-Valgaudemar
Durée : 7h
Distance : 15km
D+ : 1400m
 

Voici quelques vues sur le coeur du massif prises en parapente.

Dôme et glacier de Monêtier, lac de l'Eychauda (août 2020)
Dôme et glacier de Monêtier, lac de l'Eychauda (août 2020)
Lacs de Crupillouse, vallée du Champoléon (août 2020)
Lacs de Crupillouse, vallée du Champoléon (août 2020)
Au premier plan la Grande Ruine, au fond la Meije et le pic Gaspard, et le lac du Pavé (août 2019)
Au premier plan la Grande Ruine, au fond la Meije et le pic Gaspard, et le lac du Pavé (août 2019)
Glacier du Sélé (sept 2017)
Glacier du Sélé (sept 2017)
Commentaires