1 membre et 34 invités en ligne
Lecture 2 min.

Et la lumière fut

J’ai découvert votre revue comme une petite lumière sur la table de salon d’amis grands voyageurs. Depuis, je me régale à chaque numéro. De notre côté, une vie très remplie nous a laissé le manque de ces expériences. Et l’âge venant – la soixantaine s’éloigne déjà –, nous avons sauté le pas en septembre l’an dernier : la descente en kayak d’un petit bout de Loire que j’affectionne particulièrement. Durant six heures, soleil de plomb, 35°C, eaux basses, la magie de l’eau sur les gravières, les algues dans le courant, trois humains aperçus, des milliers d’oiseaux et le silence. Cela nous a laissé une « impression » durable et il est certain qu’elle fait à présent partie de nous et diffuse, comme Carnets d’Aventures, une belle clarté. Une « petite aventure » qui sort de la ligne éditoriale mais à travers laquelle je voulais vous faire part de cette impulsion que Carnets d’Aventures nous avait donnée pour nous décider. Il faut reconnaître que votre revue s’adresse à un public plutôt jeune (où se situe la limite ?) et très engagé dans une direction nature et effort. Voire une certaine « élite » ? N’empêche que les vieux – dont je commence à faire partie avec Édith –, qui peuvent avoir quelques problèmes physiques, ou n’avoir pas eu la chance ou les moyens, ou simplement l’idée de traverser « la nature » de cette façon, peuvent trouver un intérêt à vous lire, la preuve ! Peut-être Carnets d’Aventures pourra-t-il insérer une petite rubrique qui élargirait les communications pour des gens qui reprennent goût à de petites aventures grâce à vous, même si tous les critères ne sont pas réunis : voyager avec une canne… ou un déambulateur ! smiley
Merci pour votre générosité et votre engagement. Bien amicalement.

Bruno


Merci Bruno pour ton enthousiasme, nous avions consacré un dossier aux séniors en voyage nature dans CA38 (Secrets de Jouvence, la sagesse des anciens) et avons bien envie d’en prévoir un nouveau ; avis à nos ainés voyageurs !

La rédac’