Chaussures randonnée Inov'8 Roclite

par Bixente dans Chaussures 28 févr. 2013 mis à jour 02 mars 2013 3395 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

275 & 318 GTX

Conditions du test :Mouillés aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur

Ces chaussures nous ont accompagnés un peu plus d’un millier de kilomètres sur les sentiers pyrénéens pendant deux saisons.

Caractéristiques :

Toutes deux équipées de membrane Gore-Tex (GTX)

Modèle Poids Tarif actuel
318 2 x 346g (en 45) 100€
275 2 x 255 (en 38) 120€

Conception : anglaise
Fabrication : chinoise

Éthique :

Inov’8 fabrique depuis déjà de nombreuses années en Chine (et plus au Royaume-Unis) et nous garantit une certaine éthique de fabrication.


Fabrication des chaussures :

Les deux modèles sélectionnés sont pourvus de membrane Gore-tex d’où leur appellation GTX.
Le modèle 275 est conçu autour du pied féminin, quant au modèle 318 il s’adaptera plus particulièrement au pied masculin.

Le chausson est assez généreux et permet d’avoir une bonne tenue de pied sans pour autant ralentir la circulation sanguine et l’apparition de fourmillements.

C’est chaussures sont assez légères puisque dépourvues de réel amorti comme les chaussures de course à pied et ne sont pas conçues pour courir de longues distances (vous risqueriez de vous blesser).
En revanche, elles seront idéales pour les longues distances en randonnée.

Les lacets sont d’excellente qualité, l’absence d’élasticité permet d’obtenir une bonne précision lors du laçage.

Malheureusement un premier problème est survenu sur les deux paires de chaussures (soit les quatre chaussures).
Au niveau du talon, le chausson est fabriqué avec deux pièces de tissu. Le tissu supérieur s’est rapidement déchiré (voir photos un peu plus bas) en moins de 200 m, et presque simultanément sur les deux modèles de chaussures. Nous ne pouvons malheureusement que déceler une faiblesse de construction à ce niveau vu que les deux paires de chaussures ont été affectées en même temps.
Cette déchirure pourrait entraîner des échauffements pour les pieds les plus sensibles, avec rapidement des formations de phlyctènes.
Nous avons rapidement informé l’importateur, qui malgré nos relances étagées sur trois mois, n’a jamais pris le temps de répondre à nos interrogations.

Les 275 ne disposent pas de protection latérale contre l’abrasion comme les 318. Le tissu mesh se trouve à vif et s’use rapidement en contact avec le rocher.

La légèreté de ces chaussures leur confère une certaine vulnérabilité dans le temps, passé les 1200 km, un des talons (le droit) des 318 s’est mis à s’affaisser à l’intérieur (voir photo). Je ne suis pas des plus lourds (77 kg) ni pronateur (bien au contraire, j’ai une petite balance en supination). Résultat les chaussures sont inexploitables pour marcher.

La pare-pierre frontal des 318 s’est également rapidement décollé du chaussons (voir photo).


Comportement :

Comme sur nombre de (toutes?) paires de chaussures, la présence d'une membrane type Gore-tex n’est pas synonyme d'imperméabilité durable.
En effet, passé l’exaltation des premières sorties où on revient les pieds au sec, la membrane donne très rapidement des signes de faiblesse aux points de plus fortes contraintes, et les chaussons prennent l’eau d’un peu partout :

  • au niveau des coutures qui perforent la membrane,
  • de la languette,
  • des endroits de fortes contraintes (plis),
  • des décollements de pièces (pare-pierre avant, voir photo un peu plus bas).


Les semelles sont pourvues de vrais crampons, bien espacés de façon à avoir un maximum d’évacuation en condition humide. Cette semelle ne met pas à l’écart les autres terrains de jeu en se conformant aux aspérités du terrain, la tenue est excellente sur les pierriers, l'herbe, les dalles, le sable, la terre battue, etc. Ce sont vraiment des chaussures qui accrochent sur toutes les surfaces.

La finesse de la semelle sous les métatarciens et les phalanges pourra déranger les pieds des voyageurs les plus sensibles. La semelle se conformant vraiment sur les aspérités du terrains, les plus convexes (cailloux par exemple) ont tendance à se faire ressentir pouvant occasionner des blessures sur des pieds peu gainés.

En revanche, pour arriver à une telle accroche, Inov’8 a utilisé une semelle à gomme tendre qui, si elle favorise l’accroche, est très vulnérable à l’abrasion et se décrépit assez rapidement, quel dommage !


En résumé :

Très confortables, sûres en terrains variés ; en revanche très vulnérables aux affres de la nature, elles seront malheureusement peu propices aux voyages nature pour lesquels nous attendons d'une paire de chaussures qu'elle soit durable et fiable !

Ce que nous avons apprécié :

  • Légèreté
  • Confort
  • Accroche

Ce que nous regrettons :

  • Assez vulnérables
  • Usure prématurée
  • Peu durables
  • Membrane GTX fantaisiste
  • le SAV Inov’8

Bilan global
Imperméabilité notes-0 5
Légèreté notes-4
Confort notes-4 5
Accroche notes-4 5
Durabilité notes-2 5

Vue latérale droite des 318
Vue latérale droite des 318

Vue intérieur gauche des 318
Intérieur gauche des 318

Vue extérieur gauche des 275
Extérieur gauche des 275

Mouillés aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur
Mouillés aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur

Vue globale de la semelle des 275
Vue globale de la semelle des 275

Vue globale de la semelle des 318
Vue globale de la semelle des 318

Laçage
Laçage

Empreinte de la semelle
Empreinte de la semelle

Souplesse de la semelle
Souplesse de la semelle

Soupelle de la chaussure permettant de se conformer aux aspérités du terrain
Soupelle de la chaussure permettant de se conformer aux aspérités du terrain

Soupelle de la chaussure permettant de se conformer aux aspérités du terrain
Soupelle de la chaussure permettant de se conformer aux aspérités du terrain

Déchirure des tissus à l'insertion du tendon d'Achile
Déchirure des tissus à l'insertion du tendon d'Achile

Déchirure des tissus à l'insertion du tendon d'Achile
Déchirure des tissus à l'insertion du tendon d'Achile

Décollement rapide de la semelle du pare-pierre
Décollement rapide de la semelle du pare-pierre

Décollement rapide de la semelle du pare-pierre
Décollement rapide de la semelle du pare-pierre

Décrépitude de la mousse amortissante
Décrépitude de la mousse amortissante

Décrépitude de la mousse amortissante
Décrépitude de la mousse amortissante

Affaissement intérieur de la mousse occasionnant une pronation à droite
Affaissement intérieur de la mousse, occasionnant une pronation droite (alors que j'ai une tendance à la supination)

Pas de protection latérale rendant le tissu très vulnérable
Pas de protection latérale rendant le tissu très vulnérable

Usure rapide de la semelle de contact
Usure rapide de la semelle de contact

Décollement de la semelle
Décollement de la semelle


Sur sentier
Sur sentier

Dans les pierriers
Dans les pierriers


Sur sentier calcaire patiné
Sur sentier calcaire patiné

Terrain schistique
Terrain schistique

Terrain schistique
Terrain schistique



Commentaires