Eté 2019 : Seatrekking dans les Abers (Bretagne côte nord)

(réalisé) share(partager)
Nage en eau libre itinérante sur 3 jours avec bivouac dans le Pays des Abers.

La nage en eau libre et l’apnée de compétition sont des sports. Le seatrekking est leur incarnation et leur fusion spirituelle qui procure une expérience immersive dans l’écosystème marin et qui nous amène à reconsidérer l’échelle du temps et des éléments.
nage / randonnée aquatique apnée
Quand : 05/07/19
Durée : 3 jours
Distance globale : 13.3km
Carnet créé par Barbenoire le 26 mai
modifié le 05 sept.
Coup de coeur ! 1178 lecteur(s) - 13
Vue d'ensemble

Le topo : Section 1 (mise à jour : 29 mai)

Distance section : 3.2km

Description :

Parcours :Plage de Porz Grac'h --> Ile Valan --> Ile Vierge
Distance parcourue : 3,2 km
Durée totale :02h15
Temps de déplacement :1h45 de nage
Temps de pause :30 min
Ma position

Milieu traversé :

Environnement : [île, mer, haute mer, côte] Biotope : [marin]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 29 mai)

Section 1
Après une soirée de discussions, le choix de notre premier seatrek en Bretagne s’est porté sur la côte nord du Finistère, pour son caractère sauvage et authentique, son littoral morcelé, mais aussi ses phares légendaires, une faune et une flore unique et la beauté de ses estuaires appelés Abers. 

Les conditions météorologiques favorables étant réunies, l’heure du départ était arrivée. Nous nous sommes donc retrouvés sur la commune de Landéda, en face du phare de l’île Vierge, et avons commencé à nous équiper en répartissant le matériel entre les quatre participants. 
1er jour : Début du seatrek

15h : Nous enfilons notre combinaison, bonnet néoprène, cagoule, masque et tuba et accédons à la mer, palmes à la main, sans grande difficultés. C’est parti pour 3 jours de nage en autonomie, d’îlots en îlots, dans l’intimité de la nature.

Dès les premiers instants de notre immersion, un léger frisson nous parcourt. Est-ce la caresse rafraîchissante de l’océan Atlantique remplissant nos combinaisons ou tout simplement l’excitation de quitter nos vie modernes ? Probablement un peu des deux. 
Rangement des appareils photos et coordination du binôme.
Rangement des appareils photos et coordination du binôme.
Section 1
Après un rapide briefing dans l’eau, nous constituons les binômes, rangeons les appareils photos et nous mettons d’accord sur la direction à prendre : le phare de l’île Vierge. 

Les corps s’allongent dans l’eau et les mentons se collent progressivement à la poitrine. Les têtes sont maintenant dans l’axe du corps, nos doigts serrés comme des écailles de nageoires, plongent dans l’eau sans bulles et sans bruit. Les jambes atteignent leur régime de croisière et nos corps creusent un sillon dans cette immense étendue d’eau salée. 

Nos battements cardiaques se mettent à résonner à nos tempes avec une chaleur douce et réconfortante. Ce métronome physiologique nous fait redécouvrir les codes et les secrets du corps et nous suivra tout au long du seatrek.
Petite pause pour se désaltérer.
Petite pause pour se désaltérer.
Le Phare de l'île Vierge vu de l'île Valan.
Le Phare de l'île Vierge vu de l'île Valan.
En route pour l'ïle Vierge.
En route pour l'ïle Vierge.
Débarquement et recherche d'un endroit pour le soir.
Débarquement et recherche d'un endroit pour le soir.
Après plus de 2 heures de nage et d’immersion complète dans cet univers marin il est temps pour nous de sortir de l’eau et de trouver un endroit pour bivouaquer.

Le soleil est couchant, l’herbe moelleuse à souhait et des blocs de granit nous abritent du vent. Il n’y a pas âme qui vive sur l’île que nous avons choisie.
Section 1
Bivouac à l'abri du vent dans le respect de la faune et de la flore.
Bivouac à l'abri du vent dans le respect de la faune et de la flore.
Soleil couchant sur la côte nord bretonne.
Soleil couchant sur la côte nord bretonne.
Section 1
Commentaires
share posté le 29 mai

MariT
2 messages
Je rentre d’un bivouac de 3 jours à Fontainebleau , et là , je tombe sur les couleurs, les images et les sensations qui me font tellement défaut depuis le 😷😷. Vous m’avez remplie de BONHEUR.... Merci à tout ceux qui on participé à ce partage tellement BON et BEAU, que je ne peux vous décrire mon plaisir de retrouver avec des mots ce qui me manque depuis trop longtemps 🏊🏼‍♀️🏊🏼‍♀️🏊🏼‍♀️🏊🏼‍♀️.
share posté le 29 mai

Barbenoire
4 messages
Merci pour ce touchant témoignage MariT. Je viens de mettre à jour la philosophie de cette activité qui nous construit et nous guide, mes frères et moi depuis notre adolescence.

Mettre par écrit ces passages aquatiques ne fut pas facile comme première expérience de récit.

Je suis encore plus touché que cela vous ait plu.
share posté le 02 juin

MariT
2 messages
Alors encore BRAVO, car pour une « première expérience » je m’y suis retrouvée sans difficulté....
C’est tout mon corps qui s’est lover dans la douceur, le bercement et la liberté qu’offre l’étendue de la mer. Je suis Toujours dans la sensation et je sais que Plonger dans la description pour partager ces sensations là avec la pureté qui sienne, n’est pas simple. Moi je dis toujours, il faut AIMER ça pour comprendre. Donc continue de nous emmener à l’eau👍🏼

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60