3 invités en ligne

Utiliser son gras et jeûner

par David Manise
publié le
19 sept. 2023
167 lecteurs

Utiliser son gras et jeûner : le régime cétogène

L’objet de cette chronique n’est PAS de faire l’apologie du régime cétogène ou de ses dérivés, ni de vous expliquer comment perdre des kilos pour l’été.
Vous me connaissez depuis assez longtemps pour savoir que j’affectionne particulièrement mes bourrelets. Ils sont isolants, confortables, rassurants, et surtout ils sont une assurance-vie en cas de disette prolongée. Et s’il peut m’arriver (comme en ce moment) de faire quelques petits ajustements dans mon style de vie pour faire redescendre mon poids, c’est avant tout pour des raisons de fonctionnalité, de bien-être, et de prévention des problèmes de santé plutôt que pour plaire un peu plus aux ayatollahs des abdos sur Instagram.
Alors pourquoi parler du régime cétogène ? Parce que c’est une excellente préparation pour les moments difficiles.

Anecdote.
Je suis au Québec. Je dois avoir 15 ou 16 ans, à la louche. Je suis avec un de mes cousins, et on se fait une descente de rivière. 6 jours tout seuls avec une armée de sacs-poubelle en guise de sacs étanches, on descend le courant, on gère les rapides, on apprend à travailler ensemble tant bien que mal. Et puis là, « Houston, on a un problème ». Je ne me souviens plus des détails, mais je me souviens que le 3e jour, on se rend compte qu’il ne nous reste presque plus rien à manger. Je ne sais plus si c’était juste une erreur de calcul, un sac oublié quelque part, ou un ours qui nous avait mangé notre lunch, cette fois-là. Mais je me souviens très bien que j’avais faim, et qu’il restait 3 jours de pagaie, et qu’on avait beau chercher et se renvoyer la responsabilité comme une patate chaude, la réalité était là : on n’avait plus rien à manger, et il restait 3 grosses journées à descendre avant de trouver un village.
... et la suite ?