Tente Mountain Hardwear EV2

par Coralie dans Tentes 04 nov. 2013 5764 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Tente d’assaut 4 saisons monoparoi

EV2 Mountain Hardwear C'est une tente 4 saisons monoparoi légère (1980 g sans les sardines) très bien conçue, de bonne facture très facile à monter même par conditions difficiles.Elle est parfaitement adaptée au campement hivernal dans la neige. Les matériaux utilisés et les finitions sont très bons. Mais comme toute monoparoi, cette tente présente un certain nombre d'inconvénients pour l'itinérance dont il vaut mieux être conscient...

Tente de bonne facture très facile à monter même par conditions difficiles (crochets extérieurs, lanières permettant de facilement mettre les arceaux et ensuite de planter des skis pour maintenir les lanières, sardines en Y, peu d’éléments distincts – et donc moins de risque d’envol !). La tente a une très bonne rigidité au vent et est dépourvue de zone de potentielle accumulation de neige. Elle est parfaitement adaptée au campement hivernal dans la neige. Les matériaux utilisés sont très bons (piquets DAC, fermetures à glissière YKK ; tissu ripstop enduit) ; les finitions sont bonnes : doubles coutures avec bande d’étanchéité, tissu renforcé aux zones les plus sollicitées (là où sont les arceaux notamment).

L’intérieur est spacieux (largeur aux épaules de 125 cm, surface de 3,2 m2 ; on y tient à deux avec deux sacs) et bien accessoirisé (4 poches, des aérations accessibles depuis l’intérieur). Mais attention, il faut relativiser cet espace avec le fait qu’il n’y a pas d’abside !Tout compris, la tente monoparoi EV2 pèse moins de 2,1 kg. Elle est donc plus légères que les tentes 4 saisons double-parois que nous avons testées l’an dernier (cf. Carnets d’Aventures n°30).Si l’on compare les poids normalisés (c'est-à-dire toiles de tente + arceaux), la plus légère des tentes double-parois testées à cette occasion était la Nallo de Hilleberg (2060 g) ; soit seulement 80 g de plus de l’EV2 monoparoi.

Bonne ventilation pour une monoparoi : il y a 6 ouvertures (dont une au sol au niveau de l’entrée, vraisemblablement pour permettre une circulation d’air du bas vers le haut). Mais l’aération sera forcément moins bonne que dans une tente double-paroi où la tente intérieure est toujours fabriquée avec des tissus ayant une grande respirabilité. De plus, dans une tente double-paroi, la condensation se forme sur la face interne du double-toit, alors que dans une monoparoi, elle est directement au contact avec les occupants de la tente.

Cette tente a aussi les autres inconvénients d’une tente monoparoi, notamment à cause de l’ habitacle unique (le tapis de sol couvre toute la surface de la tente), il est impossible d’y cuisiner. Y stocker une grande quantité de matériel (potentiellement sale et mouillé…) sera également compliqué. Dans une tente à double paroi, l’air emprisonné entre la toile intérieure et le double-toit permet une certaine isolation thermique qu’une mono-paroi n’aura pas. Par ailleurs, les occupants auront plus tendance à toucher la toile que lorsqu’il y a un double-toit, ce qui favorisera l’infiltration d’eau par fortes pluies !
Les crochets qui permettent d’accrocher les arceaux à la toile semblent être les points de faiblesse de cette tente : on nous a déjà signalé une casse lors d’un fort coup de vent.

C’est donc une tente légère et robuste, très bien conçue, qui s’adresse plutôt à des alpinistes qui ne recherchent pas le confort. Mais en itinérance, ne pas avoir d’abside où l’on peut cuisiner ou entreposer son matériel (potentiellement sale, trempé…) est assez gênant.

Quelques données
Poids des arceaux : 580 g
Poids d’une sardine : 12 g
Nombre total de sardines : 9 g
Poids total des sardines : 108 g
Toile de tente : 1400 g
Poids normalisé (toile de tente+ arceaux) : 1980 g
Poids total constaté : 2088 g
Prix constaté : 589 €
Tente semi-autoportante : il faut ajouter 2 sardines pour bien tendre l’auvent.
Longueur de l’intérieur : 255 cm (dont 51 cm d’avancée/auvent)
Largeur de l’intérieur : 125 cm
Hauteur intérieure : 100 cm
Arceaux DAC Featherlite NSF Green de 9 et 10 mm
Passage des arceaux à l’extérieur de la toile de tente par des crochets
Fermetures à glissières étanchéifiées YKK
Tissu de la toile de tente : Nylon Ripstop 30 D avec enduction polyuréthane (PU), charge hydrostatique : 1 200 mm. Avec bandes renforcées aux zones fragiles. (à titre de comparaison, les double-toits des tentes 4 saisons Hilleberg sont indiquées à 3 000 mm, les Lightwave à 5 000 mm et la Fury de MSR à 1 500 mm)
Tissu du tapis de sol : Nylon Ripstop 40 D avec enduction PU et silicone, charge hydrostatique : 3000 mm.
Coutures : double fil avec bande d’étanchéité (toile de tente et tapis de sol)

Bonne rigidité globale
Bonne rigidité globale

Tente profilée pour éviter les prises au vent...un peu moins de confort à l'entrée !
Tente profilée pour éviter les prises au vent...

Tente profilée pour éviter les prises au vent...un peu moins de confort à l'entrée !
...un peu moins de confort à l'entrée !

Une bonne ventilation, les aérations sont accessibles depuis l'intérieur
Une bonne ventilation, les aérations sont accessibles depuis l'intérieur

Aérations présentant des prises au vent minimales
Aérations présentant des prises au vent minimale

De larges sangles pour passer les sardines ou des cornières voire des skis
De larges sangles pour passer les sardines ou des cornières voire des skis

De larges sangles pour passer les sardines ou des cornières voire des skis

De larges sangles pour passer les sardines ou des cornières voire des skis

Commentaires