1 membre et 13 invités en ligne

Cyclopédie alpine. Rando, vélo et écomobilité

par Christine Faury
16 mars
204 lecteurs

Christine est convaincue par la mobilité douce depuis longtemps déjà. L’utilisation des transports les moins polluants détermine chacun de ses projets de voyages, petits ou grands. Véritable ambassadrice de la mobilité douce, elle tente à chaque fois de convaincre ses compagnons de cordées de l’accompagner en montagne en train, en bus ou à vélo, et adhère depuis longtemps à l’association Mountain Wilderness au sein de laquelle elle a activement participé au programme Changer d’Approche. Récit de deux semaines de randonnées en Maurienne avec approches à vélo.

 

Sortis du brouillard.
Il faut descendre jusqu’au Petit Argentier pour échapper enfin aux brumes.
Sortis du brouillard.
Il faut descendre jusqu’au Petit Argentier pour échapper enfin aux brumes.

 

Texte et photos : Christine Faury
 

La situation sanitaire incongrue de cette année 2020 était peu propice à la préparation mentale du voyage à vélo à l’étranger que je convoitais pourtant depuis longtemps. D’un autre côté, le besoin de passer du temps en montagne ne me quittait pas. Alors pourquoi ne pas réunir les deux activités ? Cette année-là, c’est donc randos avec approches à vélo !  

 

 

... et la suite ?