Randonnée à cheval dans les Alpes

par Coralie dans Récit 14 sept. 2012 mis à jour 30 oct. 2012 4815 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Entre France et Italie, deux randonneurs à cheval sur les Alpes

En complément de leur récit de randonnée à cheval entre la France et l’Italie publié dans Carnets d’Aventures n°29 (voir le sommaire, le commander), Sophie Valeron et Sylvain Pettinotti présentent l’itinéraire détaillé qu’ils ont emprunté.

Ils se font déposer au col du Lautaret pour rejoindre un petit village de la Valle Varaita au pied du mont Viso puis sont revenus au point de départ en partie par un autre itinéraire.

L’aller

Jour 1 : Col du Lautaret – Le Casset

Du col du Lautaret jusqu’aux portes de Serre Chevalier le sentier est bon et descendant jusqu’au Casset. Nous bivouaquons à la sortie du village.

Jour 2 : Le Casset – La Vachette.

Entre le Casset et Le Mônetier des Bains, le sentier est facile et large, possibilité de ravitaillement au Mônetier. Ensuite direction les Guibertes puis prendre le GR 50 que l’on quitte juste avant Villeneuve – La-Salle-les-Alpes. Traversée de Villeneuve – La-Salle pour récupérer le grand canal (sentier étroit mais facile en bordure d’un petit canal, attention parfois des arbres en travers…), traversée au pied de la station de Serre-Chevalier 1350, route forestière jusqu’au hameau de Forville. L’itinéraire est descendant. Puis à Forville nous traversons la nationale 91 très fréquentée pour rejoindre l’Enfer et le Paradis et traverser Briançon par le haut. Arrivée sur la place au pied de la cité Vauban (attraction assurée, site très fréquenté par les touristes), puis récupérer le GR5 jusqu’à La Vachette pour rejoindre la direction Montgenèvre.

Jour 3 : La Vachette – Fonts de Cervières.

Départ de la Vachette par le GR 5 en direction de Montgenèvre sur un sentier bien large avec de bonnes grimpettes. Ravitaillement possible à Montgenèvre. Puis on emprunte les pistes de ski alpin en direction de la cabane des douaniers sur les crêtes, puis du lac des Sarailles. Vue panoramique sur la suite du périple.

Sur les hauteurs de Montgenèvre
Sur les hauteurs de Montgenèvre

Descente par un petit sentier de montagne jusqu’au hameau de La Chau aux fermes traditionnelles du Queyras. Traversée sur de larges chemins desquels il ne faut pas sortir à cause des marécages profonds et des zones humides alentour. Arrivée sur la départementale montant vers les Fonts de Cervières. Après une portion de route peu fréquentée dans une jolie vallée ouverte, on récupère un large sentier forestier menant jusqu’aux Fonts de Cervières. Le bivouac est autorisé dans le hameau ; il y a un refuge à proximité.

En montant au col Blanchet
En montant au col Blanchet

Jour 4 : Fonts de Cervières – Pierre Grosse

Montée par le GR 58 jusqu’au col de Péas, les montées se font sur sentiers de montagne. Après ce large col minéral où les moutons sont rois, descente par un petit sentier de randonnée qui rejoint la route forestière menant à la bergerie de Péas. Longue descente sur route forestière jusqu’au hameau de Meyriès (fontaine). Puis petit sentier très étroit, glissant et raide jusqu’à Ville-Vieille. Traversée de Ville-Vielle (ravitaillement possible) en direction de l’église où l’on récupère un sentier montant sur quelques centaines de mètres. Courte traversée de route avant de récupérer un large sentier menant vers le hameau de Prats Bas. Bon sentier grimpant jusqu’aux premières maisons de Molines en Queyras. Traversée du village de Molines (route du col Agnel) jusqu’au village de Pierre Grosse. Bivouac au bord de l’Aigue Agnelle sous le village.

En quittant Molines-en-Queyras vers le col Agnel
En quittant Molines-en-Queyras vers le col Agnel

Jour 5 : Pierre Grosse – Col Agnel

Large piste forestière facile jusqu’au pont de l’Ariane. Route du col Agnel jusqu’au refuge Agnel, bivouac sous le col.

Devant le mont Viso, au col Agnel
Devant le mont Viso, au col Agnel

Jour 6 : Col Agnel – Casteldelfino

Col Agnel, descente sur la route du col jusqu’au premier lac puis sur un petit sentier raide et étroit balisé U19. Le sentier s’arrête avant la 3e épingle à cheveux avant Chianale. Puis portion de route très fréquentée jusqu’à Chianale. Traversée de Chianale (eau, ravitaillement possible) et direction sentiero GianCarlo Crotto, sentier en balcon qui chemine jusqu’à Pontechianale. Possibilité de ravitaillement. Après le camping, bon sentier qui longe le lac de Castello jusqu’au village de Castello. Traversée du barrage délicate (vent, fanions l’été, vélos…). À Castello, sous le petit musée un sentier large descend en fond de vallée jusqu’à Casteldelfino. Traversée du village en direction des pistes de ski de fond. Bivouac le long du torrent Varaita.

Entre Chianale et Pontechianale
Entre Chianale et Pontechianale

Fontaine de Pontechianale
Fontaine de Pontechianale

Jour 7 : Casteldelfino – Becetto

Large chemin de type piste forestière longeant le torrent jusqu’au hameau de Torrette. Après Torrette, attention, la piste a été emportée par des inondations il y a une dizaine d’années : traversée à gué du torrent. On récupère un sentier puis on traverse la route direction Confine. Remontée vers un petit chemin en balcon jusqu’à Calchieso. Traverser de nouveau la route pour rejoindre Sampeyre. Traversée du village pour rejoindre le sentier menant à Becetto.

Entre Casteldelfino et Sampeyre
Entre Casteldelfino et Sampeyre

Le retour

Jour 8 : Becetto – Chianale

Nous remontons la vallée sur d’agréables sentiers forestiers jusque sur les hauteurs de Chianale,
Jusqu’à Chianale, même itinéraire qu’à l’aller (sentiers forestiers et en balcon). Bivouac après Chianale en direction des cols St Véran et Biancetta.

Pause à Chianale
Pause à Chianale

Jour 9 : Chianale – Refuge de la Blanche

Montée au col Biancetta par des petits sentiers de montagne escarpés avec quelques passages un peu raides (attention, terrain gras par endroits par temps humide). Passage au Lago Blu, col Biancetta (le point le plus haut de la randonnée, 2 897 m) puis descente par un sentier très rocailleux en direction du refuge de la Blanche. Bivouac entre le refuge et la Chapelle de Clausis.

Le lac Bleu
Le lac Bleu

Jour 10 : Refuge de la Blanche – Lac de Roue

Large piste forestière facile jusqu’à St Véran (emprunté l’été par la ligne de minibus St Véran/Chapelle de Clausis). Traversée du plus haut village d’Europe pour récupérer un sentier qui descend tranquillement jusqu’à Molines. Ravitaillement possible. Traversée du village puis même itinéraire qu’à l’aller par les hameaux. Un bon chemin en balcon rejoint Château Queyras. Traversée du village. Courte portion de route délicate dans les gorges (route étroite, fréquentée avec aucune visibilité) jusqu’à un chemin raide à droite indiquant le lac de Roue. Longue montée raide en forêt et arrivée au bord du lac. Bivouac au bord du lac.

St Véran
St Véran

Jour 11 : Lac de Roue – Chalets des Ayes

Du lac, descente sur Arvieux par un chemin large jusqu’au hameau Les Maisons, puis petite route jusqu’à Arvieux. Ravitaillement possible. Remontée de la vallée jusqu’à Brunissard par routes et hameaux et récupération du GR5 à hauteur de La Chalp (bon sentier). Traversée de Brunissard, le GR5 chemine sur une petite route jusqu’au camping de l’Izoard que l’on traverse. Montée par une route forestière jusqu’au hameau de l’Échaillon puis on récupère un sentier escarpé jusqu’au col des Ayes, toujours sur le GR5. Descente par de petits sentiers jusqu’aux Chalets de Vers le Col et bivouac au bord du torrent des Ayes avant les chalets des Ayes.

Eaux du Queyras
Eaux du Queyras

Jour 12 : Chalets des Ayes – Le Casset

Des chalets des Ayes on rejoint l’entrée de Villard-Saint-Pancrace par une longue route forestière poussiéreuse et accessible aux voitures. Traversée de Villard-Saint-Pancrace, « banlieue de Briançon. » Ravitaillement possible. Traversée de la nationale par le rond-point au sud de Briançon pour rejoindre la direction Puy-Saint-Pierre par un chemin étroit bordant un petit canal. Nous longeons le canal jusqu’au hameau Le Chabas au nord de Briançon. Nous empruntons des portions de petites routes à travers les hameaux jusqu’à Pramorel et retrouvons un sentier remontant jusqu’à Serre Chevalier 1 350. Même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au lieu de bivouac avant le Casset.

Jour 13 : Le Casset – Col du Lautaret

Petites portions de routes et larges sentiers.

Lotus
Lotus


Cartes nécessaires pour ce périple :
IGN 1/25000e 3536OT Briançon Serre-Chevalier Montgenèvre
IGN 1/25000e 3637OT Mont Viso St Véran Aiguilles
Pour une vue plus globale : IGN 1/50000e Queyras Ubaye
Istituto Geografico Centrale carta dei sentieri et dei rifugi n°6 au 1/50000e MONVISO

L'équipage
L'équipage



Commentaires