Réchaud à bois Kuenzi Magic Flamme

par olivier dans Réchauds 03 juin 2009 mis à jour 16 juin 17329 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Le kuenzi en fonctionnement Réchaud pliant très compact une fois replié. Bel objet bien réalisé (qualité suisse), en acier inoxydable. Le pliage/dépliage est ultra-simple, ingénieux et efficace. Le foyer est surélevé, sur une plaque, ce qui protège le feu du sol (meilleure efficacité si le sol est froid ou humide, et cela préserve le sol) ; la plaque est perforée ce qui permet une meilleure alimentation en oxygène. En revanche, il n’est pas suffisamment isolé pour empêcher la végétation inflammable à proximité directe de prendre feu. Attention donc avec ce réchaud. Le gros volume de chargement de bois est bien pratique, on remplit une bonne fois pour toutes de combustible (on peut mettre des morceaux de bois assez gros) pour faire bouillir l’eau, et, une fois le feu lancé, on pose la popote et on attend. Si, d’aventure, la quantité de bois était insuffisante, recharger le réchaud est très facile car les fentes d’accès sont assez larges. Ce réchaud fonctionne bien, le feu brûle fort, il est puissant et simple d’usage. De plus, il est de plus très stable. Convaincant... Pour le commander, voir le site du fabricant : www.kuenzi.com.

Note : Nous avons reçu une nouvelle version du réchaud, il s’agit du MG-NG (Magic Flamme Next Generation). Il est identique en tout point à la version précédente en dehors du fait que la nouvelle version est percée de multiples petits trous sur les cloisons. Il est livrée avec de petites pattes qui se glissent dans ces trous. Le but est d’en faire un support pour réchaud à alcool type Trangia (mais on peut aussi mettre des bougies ou des pastilles d’alcool gélifié, ou un P3RS). Le réchaud fera alors un pare-vent pour le réchaud à alcool et support à popote. L’intérêt est donc d’augmenter la polyvalence et de pouvoir utiliser le réchaud aussi dans les zones où le feu de bois est interdit. La solution à alcool sera nettement plus sûre du point de vue du risque d’incendie.

Poids : 515g (pour la nouvelle version). Prix : env. 75 €.

Le bois comme combustible

L’intérêt du bois c’est qu’il est gratuit, abondant et qu’il n’est pas nécessaire d’en transporter. Le gain de poids est conséquent pour un long voyage et l’autonomie s’en trouve renforcée.
Inconvénients : c’est un peu plus compliqué à mettre en œuvre (quoique par rapport à un réchaud à essence…) : collecte du bois sec, allumage, entretien du feu, durée d’ébullition un peu plus longue (là encore ça dépend, voir le Vital Stove et sutout la Kelly Kettle qui explosent les temps)… Au niveau du risque d’incendie, c’est potentiellement plus dangereux que les autres types de réchauds. Par ailleurs, même si on trouve du bois dans de nombreux endroits, certaines zones qui en sont dépourvues (haute montagne, zones glaciaires, etc.). La cuisine au bois est salissante, les popotes se retrouvent pleines de suie (un peu moins vrai avec les réchauds à bois ventilés). Et, bien entendu, la cuisine au feu produit un peu de fumée.
 

Note générale sur les réchauds à bois

Par rapport à un simple feu, les réchauds à bois présentent l’avantage d’être en général plus puissants, car l’alimentation en air est étudiée. D’autre part, les parois réfléchissent la chaleur vers le foyer, ce qui leur permet de mieux brûler (feu = combustible + comburant + chaleur). Le feu dans un réchaud à bois produit normalement nettement moins de fumée (pour les raisons que nous venons d’évoquer). Le foyer est également contenu ce qui est plus sûr (par rapport aux risques d’incendie). Ils sont faits pour que l’on puisse y poser une casserole. La quantité de bois nécessaire pour cuisiner est inférieure à ce que demanderait un feu normal. Bref, beaucoup d’avantages en faveur d’un réchaud à bois plutôt que le simple et ancestral feu de bois.

L'ancien Kuenzi à gauche le NG à droite
L'ancien Kuenzi à gauche le NG à droite

 

Les petits trous dans les parois permettent de passer des "agrafes" servant de support à un réchaud à alcool par exemple
Les petits trous dans les parois permettent de passer des "agrafes" servant de support à un réchaud à alcool par exemple

 

Réchaud à bois Kuenzi Magic Flamme NG
Réchaud à bois Kuenzi Magic Flamme NG

 

Utilisation en consommation de bois faible, mais on n'a plus la grille du bas et le rendement est moins bon
Utilisation en consommation de bois faible, mais on n'a plus la grille du bas et le rendement est moins bon

 

Réchaud à bois Kuenzi Magic Flamme NG replié
Réchaud à bois Kuenzi Magic Flamme NG replié

 

Réchaud à bois replié
Réchaud à bois replié

 

Réchaud à bois replié
Réchaud à bois replié

 

Utilisation du NG avec un réchaud à alcool Trangia
Utilisation du NG avec un réchaud à alcool Trangia

 

Utilisation du NG avec un réchaud à alcool Trangia
Utilisation du NG avec un réchaud à alcool Trangia

 

Le kuenzi en fonctionnement
Le kuenzi en fonctionnement

 

Le kuenzi en fonctionnement
Le kuenzi en fonctionnement

 

Le support de la popte est très stable
Le support de la popte est très stable

 

L'eau bout assez vite (7mn30 pour 1l lors de notre test)
L'eau bout assez vite (7mn30 pour 1l lors de notre test)

 

L'eau bout assez vite (7mn30 pour 1l lors de notre test)
L'eau bout assez vite (7mn30 pour 1l lors de notre test)

 

Les larges trous permettent de facilement recharger en bois
Les larges trous permettent de facilement recharger en bois

 

Commentaires