Vivre, Ma tragédie au Nanga Parbat

par Johanna dans Livres et Films 13 déc. 2019 354 lecteurs Soyez le premier à aimer ! : Soyez le premier à commenter share(partager)

Vivre
Ma tragédie au Nanga Parbat

Élisabeth Revol

Fin janvier 2018, la tentative d’ascension hivernale du Nanga Parbat d’Élisabeth Revol et Tomasz Mackiewicz prend un tournant tragique. S’enclenche une spirale médiatique qui laissera des séquelles psychologiques pour Élisabeth, qui n’a pourtant pas besoin de soucis supplémentaires. Un an plus tard – un an pour tenter de digérer l’indigérable, dépasser la culpabilité et reprendre pied dans la vie –, l’alpiniste livre un récit poignant et très personnel de son parcours de vie et de ces trois jours incroyables (au sens littéral). Certains y verront une tentative de justification ou de thérapie. Et puis ? A-t-on besoin de se justifier d’écrire ?
Le texte, que l’on a du mal à quitter tant il est prenant, nous fait découvrir à quel point ce petit bout de femme est une extraterrestre ! Résistance physique et psychologique, compétences alpinistiques et sang-froid, Élisabeth Revol est impressionnante et sa survie dans les conditions hostiles et glaciales du Nanga Parbat est un miracle. Comment des activités aussi dangereuses que l’alpinisme de très haute altitude passionnent-elles certains au point de devenir indispensables à leur équilibre, et ce malgré les souffrances et les drames qu’elles occasionnent ? C’est peut-être en lisant cet ouvrage et le rapport que l’auteur entretient avec la montagne que je commence à comprendre qu’il y a certaines choses qu’il ne faut peut-être pas chercher à comprendre… Pas avec des éléments rationnels en tout cas.
À lire avec une bonne doudoune !

Éd. Arthaud. 232p. + cahier photos 16p. 13,5x22cm. 19,90€

[Recension par Johanna Nobili]

Vivre, Ma tragédie au Nanga Parbat
Commentaires