Tout ce qui ne nous tue pas

par Johanna dans Livres et DVD 25 mai 141 lecteurs Soyez le premier à aimer ! : Soyez le premier à commenter share(partager)

Tout ce qui ne nous tue pas

Scott Carney

Sur la trame d’une enquête journalistique au sujet de la méthode Wim Hof, cet ouvrage étudie comment des techniques d’exposition au froid, de respiration, de méditation, de conditionnement environnemental (utiliser notre environnement pour déclencher des réponses autonomes et explorer comment en regagner de la conscience – vous en saurez plus en lisant le livre) peuvent nous rendre plus forts, physiquement et mentalement. Bien plus qu’une simple investigation journalistique, Scott Carney va loin dans le test et l’application sur lui-même de ces méthodes (dont certaines assez simples et accessibles à mettre en œuvre), et peut donc témoigner des résultats qui changent sa façon de vivre. Loin de l’ouvrage ésotérique évoquant des pratiques obscures et des étranges gourous, on trouve ici le résultat d’une enquête sérieuse, de la rencontre de scientifiques, chercheurs, médecins, militaires, professionnels du sport et de l’entrainement physique (avec références bibliographiques scientifiques), le tout raconté sous la forme d’un cheminement personnel mêlant investigations et aventures…
C’est passionnant et ça se lit tout seul !

Éd. Amphora. 287p + 16p photos couleur. 17x24cm. 19,50€

Recension par Johanna

Voici plusieurs mois que je teste notamment : les douches froides quotidiennes (2mn minimum, 2 vraies minutes hein, parce qu’au début, on a l’impression d’avoir tenu longtemps et puis, quand on met un chronomètre et qu’on lit 28 secondes… smiley), moins chauffer la maison en général et accepter une exposition plus ponctuelle à un froid modéré (par exemple travailler 2h en t-shirt le matin par 16° avant de mettre le chauffage), 2mn quotidiennes de trempages des extrémités – pieds et mains –  dans de l’eau glacée (5°C maxi), ainsi que le jeune intermittent quotidien (je ne mange rien entre la fin du dîner et le lendemain début d’après-midi a minima, en faisant du sport de fond sans souci) voire le jeûne de plusieurs jours (lire à ce sujet le compte-rendu de notre trek de 6 jours en jeûnant), quelques techniques de respiration assez simples, un peu de yoga, un peu de techniques mentales simples de type préparation mentale, autohypnose, méditation. Et je suis ravie des effets ! Impression de bien mieux résister au froid, en général dans la vie de tous les jours, mais aussi lors d’activités sportives en extérieur (impression certes subjective et non mesurable scientifiquement mais tout de même à prendre en compte smiley), et ponctuellement sur des baignades dans de l’eau froide (moins de 10°C) dans laquelle je rentre assez facilement (bien plus que d’autres non habitués). Impression que le corps accepte bien plus aisément (que moi avant ou que d’autres personnes) des périodes de jeûne, d’effort et d’inconfort thermique plus longues. Bref un gain en confort et en autonomie, et donc en liberté !
Car oui, l’objectif, en tout cas pour moi, est bien de gagner en liberté, entre autres… Comme disait David : « une liberté physique bien réelle, mais aussi une liberté intérieure. Une certitude en plus. Un besoin en moins. Une possibilité en plus de profiter du monde sans le trouver hostile ». 
 

Tout ce qui ne nous tue pas
Commentaires