évasion

par Johanna dans Encarts 08 mai 2006 mis à jour 30 oct. 2012 1158 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

L'évasion, Sylvain Tesson

Le 24 avril 1941 un homme s'évade du goulag au cœur de l'hiver sibérien.
Il s'appelle Slavomir Rawicz. Il a 24 ans. Il fait route vers le sud.
Commence l'évasion la plus épique de toute l'histoire de l'humanité. Il marche 6 000 kilomètres, pendant 2 ans.
Sans carte, sans vivres, traqué, ignorant tout de la géographie.
Il traverse les régions les plus hostiles et les plus méconnues du globe.
Sibérie, Mongolie, désert du Gobi, Ganzhou, Tibet, Himalaya, Bengale…
Il n'a qu'un seul but : fuir. Vers la liberté. Vers la mer.

Nous ne savons pas si l'aventure de Rawicz est véridique.
Nous ne savons pas si A Marche Forcée est une fiction ou un récit vécu.
Mais nous savons qu'il existe au cœur de l'Eurasie des étendues immenses. Des territoires méconnus et hostiles à l'homme. Des plateaux d'altitude et des vallées sauvages. Ils sont sur la route que décrit Rawicz.
6 000 kilomètres de solitudes. Occupées par des peuples oubliés échoués sous des horizons inaccessibles.

A Marche Forcée sert surtout de fil conducteur pour se lancer.
Pour rendre hommage aux évadés du goulag.
Pour écrire et réfléchir autour de ce thème enivrant qu'est l'évasion.
Pour explorer la Haute Asie encore mal cartographiée.
Pour croiser les nomades perdus des confins.
Parce qu'il paraît que c'est impossible.
Pour l'Aventure.
Tibet, vallée menant au monastère de Rumtek

Commentaires