24 invités en ligne

Le Verdon : guide pratique

par ManonM dans En France 14 janv. 292 lecteurs Soyez le premier à commenter
Lac de Ste-Croix, plateau de Valensole et Grand Canyon vus du ciel (depuis un planeur).
Photo : Benoit Morel
Lac de Ste-Croix, plateau de Valensole et Grand Canyon vus du ciel (depuis un planeur).
Photo : Benoit Morel

Le Verdon
Entre lacs, rivières, canyon et parois mythiques, lavandes et préalpes

Texte : la rédac'

Internationalement connu dans le milieu de l’escalade, le “Verdon” l’est aussi dans celui de la navigation en eau vive. Le grand canyon est l’un des (le ?) plus grands d’Europe et n’a certainement rien à envier à nombre de ses homologues outre-atlantiques.
Outre les nombreuses activités de pleine nature, l’on vient aussi dans le secteur pour la visite de villages (comme Castellane, ou Moustiers-Sainte-Marie et ses faïences) ou la contemplation des lavandes en fleurs en début d’été sur le plateau de Valensole (où l’on voit d’ailleurs des scènes ubuesques de couples venant poser parmi les lavandins en habits de mariage loués pour l’occasion…).
En complément du grand dossier Verdon publié dans Carnets d'Aventures 67.

Photo : Anthony
Photo : Anthony
Au-dessus des Gorges, près de Rougon.
Photo : Anthony
Au-dessus des Gorges, près de Rougon.
Photo : Anthony
Entre Castellane et Rougon.
Photo : Anthony
Entre Castellane et Rougon.
Photo : Anthony

Le parc naturel régional du Verdon

Constitué autour du bassin versant du Verdon, à cheval entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Var, le territoire du parc assure une douce transition géographique et géologique entre les préalpes et la Provence. C’est un espace qui doit composer entre forte affluence touristique et protection d’une nature riche.
Le parc se définit lui-même en 7 grands paysages : les 3 massifs préalpins que sont le Montdenier (1750 m), le Chiran (1905 m), et le Mourre de Chanier (1930 m) ; le plateau de Valensole ; les forêts de la vallée de l’Artuby ; les gorges du Verdon ; les basses gorges ; les collines du Haut-Var ; les lacs de Castillon, Sainte-Croix, Quinson et Esparron. Afin de protéger faune, flore et milieu naturel, une réglementation générale s’y applique toute l’année, renforcée dans certaines zones particulières (lacs et gorges notamment).

Carte : Philippe Gady
Les itinéraires correspondent aux récits dans CA67.
Carte : Philippe Gady
Les itinéraires correspondent aux récits dans CA67.

Eau

Les 165 km du Verdon et ses deux principaux affluents, le Jabron et l’Artuby, constituent la principale source d’eau de la Provence et un espace de navigation varié : eau vive (à divers endroits selon l’embarcation et le niveau de difficulté), gorges, lacs de retenue. Également source d’énergie, les 5 barrages qui jalonnent le cours de la rivière imposent de toujours bien se renseigner (auprès des offices de tourisme, relais du parc ou écogardes) sur les jours de lâchers, de la même façon que l’on consulte les horaires et coefficients de marées en Bretagne. Certaines sections ne sont en effet navigables qu’en condition de lâcher (secteur de Castellane notamment), d’autres à l’inverse peuvent être dangereuses en cas de montée subite des eaux.
Rafting, randonnée aquatique, canyoning, hydrospeed, canoë-kayak, packraft, paddle sont autant d’activités possibles, facilitées par les nombreuses offres de location de matériel en saison.
La descente du Grand Canyon en eau vive est aussi belle que dangereuse et technique (le passage de l’Imbut a sûrement fait trembler plus d’un excellent kayakiste !) ; selon votre niveau, préférez des secteurs plus faciles en amont (voir le récit VTT+packraft dans le prochain numéro !), ou découvrez-le par voie terrestre !

Note en rapport avec le récit "Pour une poignée d'amandes" dans CA67 p.74 : une partie des gorges de Baudinard est interdite à la navigation des paddles → celle entre Montpezat et le barrage de Sainte-Croix. Plus d'infos sur la réglementation et les zones navigables ici.

Remplissage des gourdes dans l’une des cascades au bas du Grand Canyon.
Photo : Johanna.
Remplissage des gourdes dans l’une des cascades au bas du Grand Canyon.
Photo : Johanna.
Gorges de Baudinard. Moins parcourues, elles offrent un esthétique défilé dans une belle ambiance.
Photo : Olivier
Gorges de Baudinard. Moins parcourues, elles offrent un esthétique défilé dans une belle ambiance.
Photo : Olivier
Portage du paddle à travers le maquis pour franchir, le barrage de Quinson situé en amont du village éponyme.
Photo : Olivier
Portage du paddle à travers le maquis pour franchir, le barrage de Quinson situé en amont du village éponyme.
Photo : Olivier

Sentiers

Le parc du Verdon se trouve au carrefour de grandes itinérances qui dépassent largement ses limites : le GR4, la route Napoléon (à pied sur le GR406 ou à cheval), la TransVerdon à VTT (cf. récit pages suivantes), entre autres. Et au cœur de son territoire, aux côtés de certains sentiers renommés (à juste titre) tels que le sentier Martel ou le sentier de l’Imbut dans les gorges, un vaste réseau de GR de Pays (les Tours du Verdon) est en plein développement.
En outre, les nombreuses petites routes, dont certaines extrêmement panoramiques, raviront les cyclovoyageurs.

Sur le GR4 aux abords de Chasteuil.
Photo : Anthony
Sur le GR4 aux abords de Chasteuil.
Photo : Anthony
Sur le plateau du Suech.
Photo : Anthony
Sur le plateau du Suech.
Photo : Anthony
Vers La Palud.
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Vers La Palud.
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Descente sur Moustiers avec vue sur le plateau de Valensole et le mont Ventoux au loin.
Photo : Anthony
Descente sur Moustiers avec vue sur le plateau de Valensole et le mont Ventoux au loin.
Photo : Anthony
Cachés dans les rangs de lavandes.
Photo : Anthony
Cachés dans les rangs de lavandes.
Photo : Anthony
Allée de chênes au-dessus d'Esparron.
Photo : Anthony
Allée de chênes au-dessus d'Esparron.
Photo : Anthony
Au pied des Cadières de Brandis.
Photo : Olivier
Au pied des Cadières de Brandis.
Photo : Olivier

Falaises

Le Verdon fait partie de ces sites incontournables pour tout passionné d’escalade. Nombre d’événements marquants dans l’histoire de l’escalade en France ont eu pour cadre le Verdon, et même les non-initiés ont aperçu le bandeau, le short et les solos de Patrick Edlinger dans Opéra Vertical, ou ont déjà visité le village de la Palud-sur-Verdon, petit par la taille mais grand par la réputation !
À côté de la fameuse falaise d’Escalès au coeur des gorges, avec ses 300 m et quelque 1500 voies, on trouve aussi des sites plus intimes tels que les Cadières de Brandis, le Teillon, le Chasteuil (rocher de Baux) ou encore les blocs de grès d’Annot juste en dehors de la limite nord-est du parc.
Une activité à pratiquer dans le respect des périodes (de janvier à août de façon générale) et zones de nidification des vautours et autres rapaces présents dans la région. Les voies sensibles sont généralement matérialisées par une affichette informative.

Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu

Quelques voies

Si vous choisissez de partir léger (corde de 80 m), voilà les secteurs du Verdon testés et approuvés par Guillemette, Laurine et Marie (cf. récit vélo et grimpe dans CA67).


Féline : à l’entrée des gorges. Joli monolithe à la difficulté abordable, notamment « L’arête de la Patte de Chèvre » (D) ou « Le Don de l’Aigle » (TD). Rappel de 40 m.

Les Malines : après une descente alpine par l'arête du belvédère, accès à deux pépites du Verdon : "Lame Fatale" (250 m, TD+) et "Les Fils de l'Haltère et du Pan" (250 m, TD+). Dans un registre plus facile, ne pas manquer "La Voie des Dalles" (250 m, D+)

Estellié : en rive gauche, pour les lève-tard et autres amoureux de la couette, à l'ombre en fin de matinée. Ne pas manquer "Tandem pour une évidence" (ED-, 250 m).

Couloir Samson, secteur de l'Offre : approche atypique par les tunnels du sentier Blanc-Martel... Frontale conseillée ! "Moralenemia" (ED-, 280 m), "L'Empreinte des Millénaires" (TD+, 250 m) et "L'offre" (TD-, 200 m) offrent toutes les trois de belles escalades dans un cadre sauvage. Magnifique vue sur la paroi du Duc !

Des secteurs de couenne de toutes difficultés (et de toute beauté !) pullulent dans les gorges ! Pensez à acheter les topos pour soutenir les équipeurs ("Verdon 2017 : 52 ans et 520 voies").

 

Arête sensationnelle. Le final de « Lame Fatale » permet de terminer cette grande voie en beauté.
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Arête sensationnelle. Le final de « Lame Fatale » permet de terminer cette grande voie en beauté.
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Les gouttes d’eau. Une grimpe en finesse dans cette structure rocheuse typique du calcaire verdonesque dans la voie « Les fils de l’haltère et du pan ».
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Les gouttes d’eau. Une grimpe en finesse dans cette structure rocheuse typique du calcaire verdonesque dans la voie « Les fils de l’haltère et du pan ».
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Louise ne se laisse pas impressionner dans la voie « Les limites des possibilités humaines ».
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu
Louise ne se laisse pas impressionner dans la voie « Les limites des possibilités humaines ».
Photo : Guillemette Chapuy, Laurine Hilaire, Marie Malzieu

Air et ciel

La région abrite plusieurs sites de vol libre, dont le très renommé Chalvet à Saint-André-les-Alpes, et les sites autour du lac de Sainte-Croix comme Moustiers-Sainte-Marie et Aiguines. Levez le nez un soir d’été et vous apercevrez des parapentistes jouir de leur point de vue suspendu jusqu’au coucher du soleil !
Enfin, la région est un lieu propice à l’observation du ciel nocturne, notamment favorisé par la politique de dépollution lumineuse engagée par les communes du parc. Deux observatoires permettent de belles observations à Bauduen et au Chiran.

Vol au-dessus du lac de Sainte-Croix.
Photo : Laurent Bonnet
Vol au-dessus du lac de Sainte-Croix.
Photo : Laurent Bonnet
L'observatoire du mont Chiran en fond.
Photo : Olivier
L'observatoire du mont Chiran en fond.
Photo : Olivier

Liens

parcduverdon.fr/fr
verdontourisme.com

Quelques idées bibliographiques / vidéos

- Une vie à grimper, Du chanvre aux JO, de Bernard Gorgeon, éd. Glénat. À travers son parcours, l’auteur évoque le développement de l’escalade en France dont nombre de jalons ont pour cadre le Verdon.
- Les Fous du Verdon, de Bernard Vaucher, éd. Guérin. La légende de la grimpe dans les gorges du Verdon.
- Opéra Vertical (et La vie au bout des doigts) les 2 films mythiques de Jean-Paul Janssen mettant en scène Patrick Edlinger.
- Eau vive dans le Grand Canyon et siphons, voir par exemple la vidéo de Nouria Newman.
- Le kit ITERRA EXPEDITIONS sur Le lac et les gorges du Verdon. 48 cartes pour découvrir la région en apprenant et s'amusant : feuille de route, déroulé des étapes, extensions, défis, infos faune et flore, terroir, conseils et astuces pour bivouaquer et partir en autonomie.

À découvrir !

Le kit Iterra Expéditions sur Le lac et les gorges du Verdon. 

Voilà une façon originale de préparer et de réaliser une itinérance ! Iterra Expéditions vient de lancer ce concept de voyage qui se présente sous la forme d’un kit de cartes (ici 48) invitant à découvrir la région abordée en apprenant et en s'amusant dans le respect de l’environnement et d’une consommation éco-responsable. Un itinéraire est proposé, modulable à l’envi, réalisable à pied ou à vélo, en famille, entre amis ou en solo, en bivouac, de 3 à 6 jours en fonction des choix d’extensions, de défis et du temps consacré à l’exploration de la faune, de la flore et du patrimoine. Il suffit de suivre le guide, agrémenté de cartes conseils, infos pratiques, instructives et jeux. Quelques minutes de prise en main sont nécessaires pour bien saisir le mode d’emploi et se familiariser avec le contenu et ainsi profiter au mieux de l’expérience sur le terrain. 

Plus d’info sur iterra-expeditions.fr

Commentaires