3 membres et 32 invités en ligne

Y a pas photo !

Bonjour Carnets d’Aventures,
La photo et tout particulièrement la photo de voyage a une force insoupçonnée. Votre numéro d’été 2018 en est la preuve (ndlr : CA52) . À sa réception, j’ai immédiatement ressenti un pincement au ventre, une tension globale dans tout mon corps. Sans que je n’arrive à comprendre pourquoi, cela a continué pendant plusieurs semaines, juste en voyant la couverture du magazine à chaque fois que je quitte mon travail (laissé dans la salle d’attente de mon cabinet de kiné, cela me permet d’avoir de chouettes conversations avec mes patients). Un midi, je décide de me poser devant pour comprendre ce qui se passe. Enfin le déclic ! J’ai presque la même photo prise lors de mon tour du monde à vélo couché en 2013-2014. Il est alors clair pour moi que je dois repartir voyager, et ce sera la traversée de la Nouvelle-Zélande à pied (Te Araroa trail), un vieux rêve de plus de dix ans. Bonne nouvelle – supplémentaire – il me reste quelques mois pour postuler au Working Holiday Visa (PVT) avant d’atteindre l’âge maximum. Ce qui m’amena à un départ prévu en juin 2020… Évidemment, le départ n’a pas eu lieu, mais un peu plus de deux ans plus tard, je reçois un email de l’immigration néo-zélandaise : « votre visa est de nouveau valide, vous avez six mois pour entrer dans le pays et le valider ». Ni une ni deux, me voilà à faire mes premiers pas sur la Ninety Mile Beach et les premières étapes du Te Araroa trail pour quatre mois et demi de marche. Ensuite, je travaille six mois sur place et repars pour six mois de randonnée à travers ce magnifique pays, parcours plus de 6000 km et dors dans plus de 100 hut locaux. Merci à ce magazine qui me fait voyager tous les trimestres et me pousse à repartir !

Jonathan