Pompe kayak Sealect Designs

par Michael dans canoë - kayak - divers 25 janv. 2013 mis à jour 31 janv. 2013 3024 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Pompe kayak avec flotteur Sealect Designs Bilge Pump

La pompe en action : l'eau pompée est évacuée par un orifice déporté et placé sur le haut de la pompe.Après un dessalage en mer, le cockpit du kayak se remplit immanquablement d'eau. Une fois le kayak remis à flot (c'est à dire retourné dans le bon sens), selon la quantité d'eau dans le cockpit, il est très difficile d'y remonter dedans sans l'avoir en grande partie vidé. Plusieurs outils peuvent être utilisés pour vidanger l'eau rapidement. Les plus efficaces sont la pompe à pied et la pompe de pont qui permettent de vidanger l'eau tout en étant assis dans le kayak. Le moins efficace sera une simple écope (ce qui est déjà beaucoup mieux que de ne rien avoir). Une solution intermédiaire est une pompe telle qu'on la présente dans ce test...

Note : pour d'autres infos sur les manoeuvres de sécurité en kayak, vous pouvez vous référer au Carnets d'Aventures n°20, numéro spécial "Voyager sur l'eau".


Ses spécifications :
- poids : 490 g
- longueur mini (c'est à dire telle qu'elle est sur le pont du kayak) : 55 cm
- longueur max (déployée) : 94 cm
- diamètre : 4,5 cm
- débit de pompage : un peu plus d'1 L pour 3 mouvements de pompage
- prix approximatif : 25 €

Elle s'apparente un peu à une grosse seringue. Elle est équipée d'un flotteur en mousse. Sa prise en main est facile et le système de pompage est évident. Le débit de pompage a l'air assez bon, et il est clair que l'on videra plus rapidement un bateau avec cette pompe qu'avec une écope en plastique. Les essais n'ont cependant pas encore été faits dans des conditions de dessalage, c'est à dire en étant dans l'eau à côté du kayak ; il faudra alors voir si le positionnement de la pompe et sa mise en action sont compatibles avec une position pas trop inconfortable du kayakiste, déjà malmené par son dessalage et stressé par l'urgence de remonter à bord...

L'engin est un petit peu encombrant sur le pont d'un kayak, mais c'est le prix à payer pour son efficacité (une pompe plus petite serait moins encombrante, mais logiquement moins efficace aussi) ; efficacité qui en fait son intérêt...
On pourra regretter que le fabricant n'ait pas donné à cet élément de sécurité une couleur un peu plus vive, et n'ait pas prévu un leash léger ou un moyen de l'accrocher à l'embarcation par un bout de cordelette... On pourra toujours nouer une cordelette fine entre le flotteur et l'embout d'évacuation de l'eau pompée, ou pratiquer un ou deux petits trous dans le caoutchouc de ce même embout, pour y faire passer la cordelette.

La pompe en action : l'eau pompée est évacuée par un orifice déporté et placé sur le haut de la pompe.
La pompe en action : l'eau pompée est évacuée par un orifice déporté et placé sur le haut de la pompe.

La pompe en action : l'eau pompée est évacuée par un orifice déporté et placé sur le haut de la pompe.
La pompe en action : l'eau pompée est évacuée par un orifice déporté et placé sur le haut de la pompe.

Le manchon noir sur le tube principal sert de flotteur.
Le manchon noir sur le tube principal sert de flotteur.

Pompe comprimée, couleurs gris clair et noir.
Pompe comprimée, couleurs gris clair et noir.

La pompe trouvera sa place sur le pont du kayak (ici sous un filet de pont).
La pompe trouvera sa place sur le pont du kayak (ici sous un filet de pont).

La pompe trouvera sa place sur le pont du kayak (ici sous un filet de pont).
La pompe trouvera sa place sur le pont du kayak (ici sous un filet de pont).

La pompe trouvera sa place sur le pont du kayak (ici sous un filet de pont).
La pompe trouvera sa place sur le pont du kayak (ici sous un filet de pont).

Pompe déployée (longueur 94 cm) ; en vis à vis du pied, l'orifice déporté et évacuateur de l'eau pompée.
Pompe déployée (longueur 94 cm) ; en vis à vis du pied, l'orifice déporté et évacuateur de l'eau pompée.

Commentaires