en

/ abri / tente /

Freelite 2 de MSR

Freelite 2
par Anthony 22 déc. 472 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager) 2

Résumé :

Pour faire très simple, on peut dire que la MSR Freelite est une version allégée de la Hubba Hubba NX déjà testée auparavant. À vrai dire, en approfondissant, il y a quelques petites différences, que nous allons voir ici. Et si cette version light vous suffisait pour tous vos trips ?

En bref

Note globale :
Poids total (constaté) : 1345 g

Prix approximatif : 400 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Légère tout en restant spacieuse pour 2
  • Installation très facile, en tarp ou en double toit
  • Bon compromis pour un tarif contenu

Améliorable ?

  • Davantage d'aération sur le double toit, mais en même temps la chambre est très aérée avec beaucoup de moustiquaire
item photo
Cadre du test : go light !

Chez MSR, parmi la large gamme de tentes 2 places, trois d’entre elles sont sujettes à la comparaison :
  • la Hubba Hubba NX est la tente sans compromis : spacieuse tout en restant assez légère
  • La Freelite en est une version allégée
  • Et la Carbon Reflex est la tente ultralégère, pensée pour grappiller des grammes partout où cela est possible !

Détail intéressant : ces 3 tentes sont dans des prix très similaires. Il s’agit donc plutôt de choisir en fonction de ses besoins qu’en fonction de son porte-monnaie ! Bien entendu, il existe d’autres modèles de tentes 2 places chez MSR : l’Elixir, l’Access et la Hubba Tour.

L’été dernier, j’ai voulu tester quelques tentes qui permettaient une certaine polyvalence : avoir une bonne tente double toit pour les conditions plus fraîches, mais également pouvoir l’emporter en mode tarp les beaux jours, pour s’alléger au maximum. Chez MSR, la Freelite et la Carbon Reflex se prêtent bien à ce jeu. Je me suis donc servi principalement de la configuration minimaliste : double toit, arceaux et footprint. Bien entendu, j’ai aussi utilisé la tente en mode double toit pour me faire un avis complet. En partant très souvent en mode BUL (Bivouac Ultra Light), je suis un fervent utilisateur de tarps, sous toutes ses formes : de l’abri minimaliste à 300g au modèle spacieux à près d’1 kg, j’essaye tout !
item photo
Freelite versus Hubba : le jeu des 7 erreurs

Si elles ne sautent pas aux yeux, les différences sont pourtant bien là. En voici une petite liste rapide :
  • La Freelite n’est pas totalement autoportante. Elle l’est presque, mais 2 sardines sont tout de même nécessaires pour faire tenir l’ensemble.
  • La hauteur de la Freelite est légèrement inférieure (91 cm contre 100 cm).
  • Les tissus utilisés sont plus légers (double toit, tapis de sol)
  • Dans la chambre, la surface de moustiquaire est plus importante pour la Freelite.
  • Les portes de l'abside ne s’ouvrent pas de la même manière
  • La Freelite n’a pas de système d’aération sur le double toit
  • La chambre de la Freelite n’a qu’une poche de rangement de petit matériel
Voilà, ça fait 7. Il y en a sûrement d’autres, mais elles ne méritent pas d’être mentionnées ici ! Maintenant que le décor est planté, allons voir sur le terrain comment ces différences se ressentent.
item photo
Montage et démontage : toujours facile

C’est habituel avec MSR : le montage est simple comme bonjour. Les sangles de réglage permettent de facilement ajuster la tension de la chambre et de la toile extérieure. Comme l’arceau est asymétrique, on prend un peu de temps au tout premier montage pour repérer le bon sens, et ensuite, c’est instantané, plus besoin de réfléchir. Ca tombe bien, on ne veut pas réfléchir quand on monte une tente :). En mode tarp, avec le footprint, c’est très facile aussi. 

La Freelite fait partie des tentes qu’on peut qualifier de semi-autoportantes : c’est un compromis intéressant qui facile le montage, et qui économise du volume d’arceaux. De toute façon, même si elle était autoportante comme une Hubba Hubba, il faudrait quand même planter des sardines (ou trouver un autre moyen) au niveau des 2 absides. 

En 6 sardines, le tour est donc joué. 4 haubans sont présents, aux 4 points cardinaux de la tente. L’espace entre la chambre et le double toit est très correct. Tous ces éléments font qu’il n’y a pas de souci à se faire en cas de conditions venteuses.

Quant au démontage, il est aussi facile. La tente est relativement compacte une fois rangée. MSR fournit un sac de rangement qui permet de ranger rapidement les éléments de la tente puis de les compacter ensuite pour arriver à un volume correct. Il y a même une petite cloison qui permet de séparer double toit et chambre, si l’un des deux est mouillé. En revanche, ce sac pèse tout de même 75g, ce qui est loin d’être le plus léger en la matière : en contrepartie, on y gagne en facilité de pliage. 
OK, là il manque un truc. Mais comme ça on voit bien la structure d'arceaux : en 'Y' d'un côté, en 'I' de l'autre. Et la tête se place du côté Y, j'y reviens plus loin.
OK, là il manque un truc. Mais comme ça on voit bien la structure d'arceaux : en 'Y' d'un côté, en 'I' de l'autre. Et la tête se place du côté Y, j'y reviens plus loin.
item photo
De gauche à droite : la Carbon Reflex 2, le CA#54 et un chat, la Freelite 2, et la Hubba Hubba NX.
De gauche à droite : la Carbon Reflex 2, le CA#54 et un chat, la Freelite 2, et la Hubba Hubba NX.
Le footprint, rangé dans son étui intégré : c'est juste pour la photo, parce que le ranger dedans est ni facile ni pratique ! Je préfère le tasser dans un coin de mon sac (ou dehors s'il est humide). Un coup de ciseau vous permettra donc d'économiser quelques grammes sur le footprint ;-)
Le footprint, rangé dans son étui intégré : c'est juste pour la photo, parce que le ranger dedans est ni facile ni pratique ! Je préfère le tasser dans un coin de mon sac (ou dehors s'il est humide). Un coup de ciseau vous permettra donc d'économiser quelques grammes sur le footprint ;)
À l’intérieur : spacieux et confortable pour 2

Bien que légèrement plus petite que la Hubba Hubba NX, à l’intérieur, on ne se sent pas à l’étroit. La hauteur reste correcte, et l’arceau central crée un volume qui n’a rien à envier à la Hubba Hubba. J’y ai d’ailleurs dormi avec le matelas Big Agnès Insulated Q-Core SLX qui est très épais : aucun souci.
Confort pour 2, c'est un palace tout seul ! (là j'ai dormi dans le "mauvais" sens : l'idéal est de placer la tête où l'arceau est en Y, donc au niveau des pieds ici :-)
Confort pour 2, c'est un palace tout seul ! (là j'ai dormi dans le "mauvais" sens : l'idéal est de placer la tête où l'arceau est en Y, donc au niveau des pieds ici :)
Les absides sont elles aussi très spacieuses : avec une abside par dormeur, l’organisation des affaires à l’intérieur est facile. Ce sont d’ailleurs exactement les mêmes que la Hubba Hubba NX, à un détail près : elles ne s’ouvrent pas de la même manière. Les photos parleront mieux.
Sur cette porte on voit bien que :
- elle est enroulée sur la droite.
- donc le zip est sur la gauche
Eh bien c'est exactement l'inverse sur une Hubba Hubba NX, où le zip est placé à droite.
Sur cette porte on voit bien que :
- elle est enroulée sur la droite.
- donc le zip est sur la gauche
Eh bien c'est exactement l'inverse sur une Hubba Hubba NX, où le zip est placé à droite.
Dans de rares cas, le système de la Hubba prend l’avantage : on peut ouvrir et fermer de l’intérieur sans même mettre une main dans l'abside. Mais comme les parois de l’abside sont tout de même assez verticales, il est très facile d’attrapper le curseur du zip depuis l’intérieur de la Freelite, sans effort. En bref, sur cette dernière, l’entrée et la sortie de la tente sont faciles, nul besoin d’être contorsionniste :).

La chambre comporte une surface moustiquaire importante, tout en étant placée intelligemment. En effet, le tissu plein remonte convenablement au niveau de la tête et des pieds, venant stopper les courants d’air désagréables tout en garantissant une très bonne ventilation. À ce sujet, je regrette l’absence de système de ventilation sur le double toit. C’est la conception asymétrique qui assure à elle seule une ventilation correcte : au niveau des pieds, la toile extérieure ne descend pas jusqu’au sol. Par conséquent, il faudra bien planter la tente du bon côté, pour placer la tête du côté “fermé”. Inconvénient direct de ce système : impossible de le fermer. Dommage, surtout en mode tarp !
Du côté où l'arceau est en 'Y', le double toit descend assez bas. C'est le côté où il vaut mieux mettre la tête, pour avoir un tantinet plus d'espace et ne pas avoir de courant d'air.
Du côté où l'arceau est en 'Y', le double toit descend assez bas. C'est le côté où il vaut mieux mettre la tête, pour avoir un tantinet plus d'espace et ne pas avoir de courant d'air.
De l'autre côté, où l'arceau fait un 'I', on voit bien qu'il y a un jour entre le sol et la toile de tente. Sur cette photo on voit un autre petit détail d'asymétrie, vous le voyez ? (réponse photo suivante)
De l'autre côté, où l'arceau fait un 'I', on voit bien qu'il y a un jour entre le sol et la toile de tente. Sur cette photo on voit un autre petit détail d'asymétrie, vous le voyez ? (réponse photo suivante)
Vu d'un peu plus haut, on remarque que l'abside ne peut être roulée que sur un pan, pas l'autre. Dommage, car pour quelques grammes dérisoires, ça permettrait d'ouvrir en grand, le matin par exemple.
Vu d'un peu plus haut, on remarque que l'abside ne peut être roulée que sur un pan, pas l'autre. Dommage, car pour quelques grammes dérisoires, ça permettrait d'ouvrir en grand, le matin par exemple.

Matériaux et légèreté

La Freelite mise sur des matériaux légers pour sa cure d’amaigrissement. Et on peut dire que c’est réussi, puisque sur l’ensemble double toit + chambre + arceaux, ce sont près de 400g d’économisés par rapport à sa grande soeur la Hubba Hubba NX. Bien sûr, il y a un peu moins de tissus, mais c’est surtout les nylons à plus faibles deniers qui allègent l’ensemble. 

Pour autant, je ne qualifierais pas la Freelite de fragile. La précaution reste de mise, sans devoir être maniaque non plus. Seul le tapis de sol nécessitera d’être doublé, ce qui est assez commun aux tentes de cette gamme de poids. Les arceaux sont des ‘Yunan UL’ (certaines Freelite sont commercialisées avec des arceaux Easton) qui semblent robustes (avec un épaississement au niveau des jonctions, comme les arceaux DAC Featherlite). D’ailleurs, il n’y a pas de kit de réparation fourni, gage de qualité ? :)
item photo
Conclusion

J’arrive déjà à la conclusion et j’ai l’impression de ne pas avoir dit grand chose. En fait c’est parce que je n’ai pas grand chose à redire sur cette Freelite, qui fait très bien son travail. Quelques petits points peuvent être améliorés, notamment l’aération. Mais dans l’ensemble, c’est une tente fiable, qui s’allège modérément pour le plaisir de nos épaules ou de nos sacoches (rayez la mention inutile !), sans compromettre le confort qui reste bien au rendez-vous. Un bon investissement pour s’alléger sans crainte donc commencer à éliminer quelques grammes superflus dans vos sacs donc :)
item photo

Caractéristiques générales

Note globale :
Poids total (constaté) : 1345 g
Double toit : 439g / Chambre : 411g / Arceaux : 308g / Footprint (vendu séparément) : 204g / 10 sardines : 95g / Sac arceaux : 12g / Sac sardines : 5g / Sac rangement tente : 75g

Pays de fabrication

Chine

Tissus

Toile extérieure : Silnylon ripstop 15D enduit PU (1200 mm)
Chambre : Polyester micromesh 10D
Tapis de sol : Nylon ripstop 15D enduit PU (1200 mm) et DWR

Autoportance

Autoportance : non
marque : MSR

Prix approximatif : 400 €

Commentaires