Voie du Puy à vélo (St Jacques de Compostelle)

(réalisé) share(partager)
Cette fois-ci je n’ai pas cherché à m'initier à de nouvelles activités comme le bivouac dans la neige, une découverte du kayak au fil de l'eau, ou une traversée des Pyrénées sur les crêtes, mais une randonnée à vélo. Et parce l’évasion n’est pas toujours synonyme d’éloignement et d’isolement de la civilisation, je suis parti de chez moi à Dijon, pour rejoindre le Puy-en-Velay et parcourir la voie du Puy. Il s’agit d’un chemin de Compostelle, mais par respect des opinions et des croyances, l’aspect religieux n’est jamais abordé ici sans préciser d’ailleurs si moi-même je suis croyant ou non. L’itinéraire est plutôt vallonné avec plusieurs sections non bitumées, ce qui risque procure de bonnes suées avec mon vélo pas vraiment léger du haut de ses 19 kg hors chargement. Toutefois le véritable enjeu réside sans doute dans le combat intérieur que je livre avec la maladie. En attendant le départ, mon vélo s’est fait bichonner par mes soins avec une grande révision des 10 000 km et dont je partage les photos. Pour le trajet, je me suis basé sur le topo "Voie du Puy aux Pyrénées à vélo" de Philippe Calas. A partir de la 3ème section [J6-J8] la plupart des photos sont commentées.

Un petit film amateur de ce récit est à venir.  « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn », c’est aussi d’autres itinérances à pied, à vélo, en kayak, passées et à venir.
Facebook : http://www.facebook.com/72rayonsdespoir
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCnkL_-ZY-08DOjwy-pzbTYg
vélo de randonnée
Quand : 13/05/21
Durée : 23 jours
Carnet créé par JB_Dijon le 21 juin
modifié le 24 juin
147 lecteur(s) - 11
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : [J21-J23] (mise à jour : 24 juin)

Objectif remplit : Saint-Jean-Pied-de-Port est atteint ! Quand je jette un œil sur la carte, je ne vois pas les 1500 kilomètres parcourus, les milliers de mètres de dénivelé grimpés, la vingtaine de jours et nuits passés hors de 4 murs, mais ce qui me vient à l'esprit ce sont la beauté des paysages, des villages pleins de charme, des édifices remarquables, des lieux empreints d'histoire, de belles rencontres, et in fine la satisfaction d'être arrivé au bout ! A travers mes voyages l'effort physique et le sentiment d'évasion sont ma façon de lutter contre la maladie, même si cela doit passer par quelques moments difficiles. Au fond la clé ne réside ni dans la souffrance, ni dans la performance, mais dans le plaisir que chacun peut se procurer en concrétisant ses rêves quels qu'ils soient, sans les remettre à plus tard, sans céder à la peur d'échouer, et d'en sortir épanoui. Sur ce parcours débuté au seuil de ma porte, tout était splendide, et j'espère que les photos vous auront transmis la multitude des ambiances traversées (vignes, fleuves, montagnes, villages, monuments, forêts, ...). L'année prochaine avec Pégase nous reprendrons la route sur la partie espagnole, mais d'ici là j'ai d'autres voyages et de beaux paysages à partager avec vous... A très bientôt. PS : les photos sont commentées.
Gîte qui accueille les tentes, une bonne alternative au camping lorsqu'il n'y en a pas, ou tout simplement par envie de rencontrer du monde plus facilement.
Gîte qui accueille les tentes, une bonne alternative au camping lorsqu'il n'y en a pas, ou tout simplement par envie de rencontrer du monde plus facilement.
Exemple typique de route "toboggan", succession de montées - descentes assez raides et qui mettent à mal tantôt mes cuisses, tantôt mes freins.
Exemple typique de route "toboggan", succession de montées - descentes assez raides et qui mettent à mal tantôt mes cuisses, tantôt mes freins.
Quel plaisir de rouler sur les petites routes très peu fréquentées. J'en ai particulièrement emprunté dans le Gers.
Quel plaisir de rouler sur les petites routes très peu fréquentées. J'en ai particulièrement emprunté dans le Gers.
L'Adour. Photo prise depuis le pont d'Aire-sur-l'Adour. J'ai quitté le Gers et me voilà dans les Landes, la fin approche !
L'Adour. Photo prise depuis le pont d'Aire-sur-l'Adour. J'ai quitté le Gers et me voilà dans les Landes, la fin approche !
Sortie d'Aire-sur-l'Adour que l'on aperçoit en contrebas. J'ai confondu cette fontaine avec celle de Sainte-Quitterie. Princesse Wisigoth convertie à la religion chrétienne, décapitée pour avoir refusée d'épouser un Germain, une source aurait jailli où sa tête tomba.
Sortie d'Aire-sur-l'Adour que l'on aperçoit en contrebas. J'ai confondu cette fontaine avec celle de Sainte-Quitterie. Princesse Wisigoth convertie à la religion chrétienne, décapitée pour avoir refusée d'épouser un Germain, une source aurait jailli où sa tête tomba.
C'est plat et c'est en ligne droite : du jamais vu depuis bien longtemps ! Pégase profite de ce petit relâchement pour se faire dorer la pilule 😄
C'est plat et c'est en ligne droite : du jamais vu depuis bien longtemps ! Pégase profite de ce petit relâchement pour se faire dorer la pilule 😄
C'est toujours plat et rectiligne. Décidément je me demande si dans les Landes, ils n'auraient pas un penchant pour les lignes droites 😉
C'est toujours plat et rectiligne. Décidément je me demande si dans les Landes, ils n'auraient pas un penchant pour les lignes droites 😉
Le chemin de Saint-Jacques (GR65) est toujours très bien aménagé. Ici une petite passerelle pour franchir un cours d'eau les pieds au sec.
Le chemin de Saint-Jacques (GR65) est toujours très bien aménagé. Ici une petite passerelle pour franchir un cours d'eau les pieds au sec.
Me voilà dans les Pyrénées-Atlantiques, dernier département sur ma liste. Le relief commence à réapparaître, la verdure aussi. Le temps est poisseux, l'eau des fines gouttelettes qui s'immiscent partout finit par tout mouiller.
Me voilà dans les Pyrénées-Atlantiques, dernier département sur ma liste. Le relief commence à réapparaître, la verdure aussi. Le temps est poisseux, l'eau des fines gouttelettes qui s'immiscent partout finit par tout mouiller.
Un groupe de marcheurs sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Cette scène courante a été plutôt occasionnelle sur mon parcours, car j'étais hors-saison et le covid a freiné la fréquentation des étrangers.
Un groupe de marcheurs sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Cette scène courante a été plutôt occasionnelle sur mon parcours, car j'étais hors-saison et le covid a freiné la fréquentation des étrangers.
Finalement j'aime bien les reliefs et les virages, parce que c'est plus joli à regarder 🤩 Et quand le moral se porte bien, les pédales tournent plus vite 🙂
Finalement j'aime bien les reliefs et les virages, parce que c'est plus joli à regarder 🤩 Et quand le moral se porte bien, les pédales tournent plus vite 🙂
Sur la fin les pentes sont souvent courtes et raides (8-12%), mais 15% ça doit être le record. Avec le poids des sacoches à l'arrière la roue avant décollait à chaque coup de pédale 😄
Sur la fin les pentes sont souvent courtes et raides (8-12%), mais 15% ça doit être le record. Avec le poids des sacoches à l'arrière la roue avant décollait à chaque coup de pédale 😄
Les Cénobites tranquilles (à orthographier correctement pour éviter la confusion... 🙂). Petit aménagement insolite en accès libre à destination des marcheurs de Saint-Jacques.
Les Cénobites tranquilles (à orthographier correctement pour éviter la confusion... 🙂). Petit aménagement insolite en accès libre à destination des marcheurs de Saint-Jacques.
C'est confirmé, le vert a supplanté les espaces agricoles qui à mon goût étaient un peu trop présents depuis plusieurs jours. 🙂
C'est confirmé, le vert a supplanté les espaces agricoles qui à mon goût étaient un peu trop présents depuis plusieurs jours. 🙂
Remparts de Navarrenx qui ont inspiré Vauban.
Remparts de Navarrenx qui ont inspiré Vauban.
... et je finis comme j'ai commencé : mouillé ! 🙂
... et je finis comme j'ai commencé : mouillé ! 🙂
Et pour ce dernier jour je roule souvent sur une grande route circulée 🙁
Et pour ce dernier jour je roule souvent sur une grande route circulée 🙁
M'y voilà enfin après environ 1500km, des milliers de mètres de dénivelé, des galères dans les petits chemins, plein de jolis paysages et de belles visites : Saint-Jean-Pied-de-Port ! Petite récompense : il pleut tellement que j'ai les rues quasiment pour moi tout seul 👍
M'y voilà enfin après environ 1500km, des milliers de mètres de dénivelé, des galères dans les petits chemins, plein de jolis paysages et de belles visites : Saint-Jean-Pied-de-Port ! Petite récompense : il pleut tellement que j'ai les rues quasiment pour moi tout seul 👍
Le retour est une petite histoire. D'abord Pégase se fait des copains dans le train.
Le retour est une petite histoire. D'abord Pégase se fait des copains dans le train.
Puis nuitée à Bordeaux. Même si on ne fait pas lit commun c'est fusionnel, Pégase et moi on ne se quitte plus.
Puis nuitée à Bordeaux. Même si on ne fait pas lit commun c'est fusionnel, Pégase et moi on ne se quitte plus.
Changement de gare à Paris. Pégase devant Notre-Dame.
Changement de gare à Paris. Pégase devant Notre-Dame.
Paris royaume des vélos ? Pas encore, mais en tout cas depuis que j'y ai fait mes études les pistes cyclables se sont bien développées et les vélos y sont nettement plus nombreux.
Paris royaume des vélos ? Pas encore, mais en tout cas depuis que j'y ai fait mes études les pistes cyclables se sont bien développées et les vélos y sont nettement plus nombreux.
Ça s’appelle un credencial (spécificité St-Jacques). Il y a un tampon différent par jour en fonction du lieu où j'ai dormi, sauf Le Puy en Velay où je suis resté 3 nuits et 2 jours à cause de mon problème de genou. Lorsqu'il y a le tampon gîte, j'ai dormi dans le jardin sous ma tente 🙂
Ça s’appelle un credencial (spécificité St-Jacques). Il y a un tampon différent par jour en fonction du lieu où j'ai dormi, sauf Le Puy en Velay où je suis resté 3 nuits et 2 jours à cause de mon problème de genou. Lorsqu'il y a le tampon gîte, j'ai dormi dans le jardin sous ma tente 🙂
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64