La traversée des Alpes au fil des années

(réalisé) share(partager)
Après la traversée des Pyrénées par la H.R.P. en 2006 et 2008 (deux fois 24 jours), les Alpes nous ont appelés !
Nous avons débuté cette traversée en 2009 (20 jours de Sospel à Modane) puis nous avons continué en 2012 (17 jours de Modane à St Maurice en Suisse). En 2016, ce furent 17 jours en Suisse de St Maurice à Engelberg. 
Et enfin, en 2018 : 20 jours d'Engelberg à Imst dans le Tyrol Autrichien.
Au fur et à mesure que nous avançons, les temps d'accès et de retour allongent notre voyage ! Mais c'est avec plaisir que nous retrouvons l'endroit laissé des années plus tôt.

Au début, nous avons suivi la Via Alpina mais nous préférons faire notre tracé nous-mêmes pour être le plus souvent en haute montagne. Par contre, la traversée des grosses vallées s'est faite la plupart du temps en train ou bus et quelques fois avec une remontée en téléphérique d'alpage pour éviter la chaleur. Nous n'avons plus envie de souffrir pour rien et la Suisse et l'Autriche sont vraiment au top au niveau des transports en commun !
randonnée/trek
Quand : 17/07/18
Durée : 74 jours
Distance totale : 1043.1km
(dont réalisés 970.7km)
Dénivelées : +69614m / -69216m
(dont réalisés d+:66965m / d-:66820m)
Alti min/max : 353m/2891m
Carnet créé par Luciole17 le 05 avr. 2018
modifié le 08 déc. 2018
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Sans commentaires sur le réseau ferroviaire français.... mais en Suisse et en Autriche : c'est parfait !
593 lecteur(s) - 6
Vue d'ensemble

Le topo : J 42 (mise à jour : 15 juin 2018)

Distance section : 14.3km Dénivelées section : +899m / -1162m
Section Alti min/max : 2177m/2878m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J 42 (mise à jour : 15 juin 2018)

Col du Sanetch/Serin

Journée riche en émotions ! Il faudrait toujours se fier à son instinct, à la petite voix qui chuchote "n'y va pas !".
Déjà, en préparant cette étape, le passage à 3000m ne me branchait pas trop et j'ai certainement négligé certaines vérifications avant le départ. Et sur place, la grande quantité de neige à 2400 m aurait du nous alerter.
Dajà, après la Grande gouille nous avons perdu du temps en se trompant de direction, (du dénivelé supplémentaire donc fatigue...). Nous avons mangé tard, dans le froid à 2600 m. Nous avons continué à monter vers le Col des Audannes malgré l'arrivée du brouillard. Le sentier, fait d'éboulis, partaient sous nos pieds. Ensuite, la traversée de deux névés raides et une série d'échelles m'ont beaucoup stressée. La main courante menant à la dernière série d'échelles était cachée sous la neige et il fallait traversé un gros névé qui se terminait dans le néant. Mon compagnon a commencé par glissé dans les éboulis et s'est rattrapé au bord du vide... Là, j'ai perdu tous mes moyens, avec en plus le grésil qui s'est mis à tomber... Je n'ai même pas réfléchi, j'ai pris mon téléphone et appelé le 112. Les secours ont été très réactif et l'hélico est arrivé rapidement. Bonjour la rando dans les airs au bout du filin ! Ils nous ont laissé au refuge des Audannes après un petit débriefing et le relevé de nos identités. Des secouristes vraiment très sympas qui nous expliqués qu'ils n'arrêtaient pas de venir chercher des gens comme nous  qui se faisaient avoir par l'enneigement tardif, exceptionnel cette année. En tant que montagnards chevronnés, on s'est quand même sentis idiots de ne pas s'être renseignés avant...
Bref, ça nous servira de leçon ! D'autant plus qu'on a bien galéré ensuite avec nos assurances pour se faire rembourser la facture...
La gardienne du refuge nous a déconseillé le col suivant (col des Eaux Froides) encore plus dangereux, donc on a sagement pris le sentier du bas pour retrouver les bons pâturages et du terrain plat.
Sur l'arête de l'Arpille
Sur l'arête de l'Arpille
J 42
la Grande Gouille
la Grande Gouille
Montée vers le col des Audannes
Montée vers le col des Audannes
Si on glisse c'est  500 mètres de vol....
Si on glisse c'est 500 mètres de vol....
Le refuge des Audannes
Le refuge des Audannes
J 42
Ouf ! sauvés !
Ouf ! sauvés !
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57