La Suisse à vélo du Léman au Sud Tyrol par les plus beaux cols

(réalisé) share(partager)
Quand on aime faire du vélo en montagne, l’idée de parcourir les Alpes à vélo est très attirante… mais les Alpes, c’est grand et ça demande un peu de temps ! Pour cette motivation de dernière minute à quitter mon bureau surchauffé (30°C avec la clim), je n’ai qu’une grosse semaine, ça sera donc les Alpes Suisses. Les itinéraires cyclables sont bien plus développés qu’en France et on trouve de belles pistes cyclables bien larges au milieu de nul part (méfiance tout de même, parfois les « itinéraires cyclables » suisses empruntent des pistes plutôt adaptées aux vélos tout chemins voir aux VTT). De tranquilles pistes cyclables le long des rivières, de très beaux cols cyclistes bien grimpants, des vues sur les glaciers suisses (dont le plus grand des Alpes) en surchauffe... Une aventure sans carburant fossile qui mettra à rude épreuve ma monture et sa chaîne également touchée par la hausse des températures.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Accès au Lac Léman en TER (gare d'Evian ou Thonon les Bains) depuis Grenoble ou le reste des Alpes Retour depuis l'Italie et la ville de Bolzano en train, avec une reprise du vélo à Bardonecchia pour passer la frontière par le col de l'Echelle, et...
vélo de randonnée / randonnée/trek vélo de route
Quand : 12/08/17
Durée : 8 jours
Distance totale : 388.3km Dénivelées : +6362m / -3085m
Alti min/max : 218m/2864m
Carnet créé par Vinc1 le 04 nov.
modifié le 05 nov.
127 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 3 (mise à jour : 05 nov.)

Distance section : 46.7km Dénivelées section : +3647m / -1324m
Section Alti min/max : 1054m/2864m

Description :

Journée principalement de repos avec une randonnée pour aller voir le plus long glacier des Alpes : le glacier d’Aletsch

Randonnée au glacier d'Aletsch :
Monter par le téléphérique (Fiescheralp-Eggishorn) depuis la station jusqu'à Eggishorn (la montée à pied sur un grand domaine skiable sur une montagne bien abîmée n'ayant pas grand intérêt) : le téléphérique nous dépose à 2800m, presque au sommet d'Eggishorn!
Un itinéraire balisé permet d'effectuer une traversée en crête jusqu'au sommet du Bettmerhorn sur un chemin d'abord bien large (mais qui s'effondre, il était un peu en travaux à mon passage), puis passant sur des rochers (pas de vraie escalade, il y a parfois quelques barreaux ou marches en métal pour s'aider). La vue depuis la crête est magnifique sur les glaciers.
Une fois au Bettmerhorn, on peut descendre par un sentier sans difficulté afin rejoindre un belvédère avec vue sur le glacier, puis poursuivre le sentier afin de longer le glacier et de boucler en retournant au téléphérique, en passant par le lac Vordersee (refuge possible, sans doute sympa si on a le temps)

A vélo de Fiesch à Gletsch :
Reprendre l'itinéraire cyclable n°1 par Ernen. C'est d'abord bien plat, puis ça se raidit à partir de Oberwald.
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 3 (mise à jour : 05 nov.)

Jour 3 :
Petite journée de repos, c’est à dire que je vais randonner du côté du glacier d’Aletsch, le plus long glacier des Alpes Mobilité douce oblige, j’emprunte le téléphérique pour me rendre au sommet (ou presque) d’Eggishorn (il faut dire que la montée en station n’a pas grand intérêt). J’emprunte d’abord un itinéraire en crête assez rocheux offrant une vue plongeante sur le glacier puis je rejoins le sentier permettant de boucler le long du glacier.

Je redescends en début de soirée (bien que le ciel s’éclaircie complètement et que ça donnait envie de rester bivouacquer... si j'avais eu un vrai duvet!) pour enfourcher à nouveau mon vélo. mais le parcours étant assez plat et linéaire, j’en profite pour tester le train suisse sur quelques arrêts histoire aussi de gagner du temps : la montée du vélo dans le wagon spécial vélo est assez sportive (difficile de comprendre pourquoi le wagon vélo est bien plus haut que les autres, heureusement que le contrôleur nous aide 🙂 et le tarif dissuasif car il faut payer le double du prix normal pour embarquer son vélo…

Un peu de vélo et me voilà à Gletch pour y passer la nuit, avec un plantage de hamac assez accrobatique au vu du peu d’arbres disponibles (ou comment tendre un hamac entre des buissons au raz du sol).

SUITE DU PERIPLE ET PHOTOS A VENIR
Jour 3
Départ du parcours en crête...
Départ du parcours en crête...
Jour 3
Le glacier le plus long des Alpes !
Le glacier le plus long des Alpes !
Sur l'arête
Sur l'arête
Jour 3
Jour 3
Jour 3
Jour 3
Balade hors sentier sur les moraines
Balade hors sentier sur les moraines
Section précédente
Commentaires

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018