Fat&Fly : un ORVNI en Normandie

(réalisé) share(partager)
Longer au plus près la côte normande, de Deauville à St Malo, sur un fatbike. Matériel BUL, auquel j'ai ajouté un parapente ultraléger pour voler en bord de mer :)
S'y rendre de manière douce :
Précisions : Plusieurs gares sont intéressantes : Le Havre, Deauville, Caen, Cherbourg, Granville, St Malo... Ne pas hésiter à consulter la carte TER de Normandie, il y a plein de petites gares qui ne sont pas si loin de la côte, surtout à vélo !
fatbike / parapente vol-rando
Quand : 23/09/17
Durée : 18 jours
Distance totale : 652.5km Dénivelées : +2620m / -2607m
Alti min/max : 0m/174m
Carnet créé par anthony le 26 nov.
modifié le 09 avr.
874 lecteur(s) - 8
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : Mont St Michel (mise à jour : 15 déc.)

Distance section : 140.9km Dénivelées section : +400m / -411m
Section Alti min/max : 5m/83m
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Mont St Michel (mise à jour : 15 déc.)

Dimanche, je quitte mes deux adorables hôtes. La météo est magnifique et un très léger vent de nord est annoncé : je retourne au décollage de Granville. Peine perdue, la brise restera trop modérée toute l'après-midi. Je me suis donc occupé en alternant lecture et gonflage...

Les prochains sites de vol sont à moins de 15 kilomètres de Granville : il s'agit de Carolles et Champeaux. Ensuite, il ne restera plus qu'à rouler jusqu'à St Malo. La météo est incertaine, une bonne surprise peut se cacher dans cette incertitude... C'est le moment de sortir à nouveau l'arme ultime du parapentiste : la patience. 

Dit autrement, il s'agit d'alterner entre découverte des sentiers, lecture, chocolat chaud dans un bar, sieste... Tout en jonglant avec une météo qui s'avère plutôt capricieuse. D'où ma trajectoire chaotique dans les environs de Carolles !
Bivouac dans les environs des falaises de Champeaux. Le bivouac est majoritairement interdit sur le littoral dans cette zone, et c'est bien dommage à cette saison !
Bivouac dans les environs des falaises de Champeaux. Le bivouac est majoritairement interdit sur le littoral dans cette zone, et c'est bien dommage à cette saison !
Je passe la matinée dans l'agréable bar de Champeaux où une bonne surprise m'attend : il est possible de troquer un bouquin. Chouette, j'ai fini le mien ! La pluie passée, je retourne au décollage de Carolles.
Carolles.
Technique d'attente au sec.
Carolles.
Technique d'attente au sec.
Autre technique d'attente.
Autre technique d'attente.
Même sans panneau, il impose le respect je crois...
Même sans panneau, il impose le respect je crois...
Sur les hauteurs de Carolles-plage.
24h plus tôt, je passais au même endroit. Le décollage est à une centaine de mètres.
Sur les hauteurs de Carolles-plage.
24h plus tôt, je passais au même endroit. Le décollage est à une centaine de mètres.
Nouvelle après-midi de para-waiting sur un décollage, sans succès. Je retourne chercher un bivouac persuadé que ce sera bon le lendemain. Au réveil, les impacts de gouttes sur la toile de tente achèvent mes derniers espoirs. Tant pis, le vol avec vue sur le mont St Michel ne sera pas pour cette fois...
S'il était comestible, un seul spécimen suffirait à préparer plusieurs omelettes.
Vous avez dit humidité ?
S'il était comestible, un seul spécimen suffirait à préparer plusieurs omelettes.
Vous avez dit humidité ?
Avant de quitter le secteur, je retourne dans le bar de Champeaux pour troquer le livre que j'avais déjà troqué la veille : une bonne journée de parawaiting suffit pour dévorer un livre. Une averse passe et ensuite, c'est parti pour le tour de la baie du mont St Michel pensais-je...
Plage de St-Jean-le-Thomas, le mont St Michel est en vue.
Fait inespérée : une butte sur ma gauche et de l'air sur ma droite... Ni une ni deux, je sors le matériel de vol : c'est ma dernière chance de voler du voyage.
Plage de St-Jean-le-Thomas, le mont St Michel est en vue.
Fait inespérée : une butte sur ma gauche et de l'air sur ma droite... Ni une ni deux, je sors le matériel de vol : c'est ma dernière chance de voler du voyage.
Bingo !
Peut-on s'assoir sur le mont St Michel ?
Bingo !
Peut-on s'assoir sur le mont St Michel ?
ORVNI en action.
Cette sensation de passer quasi-instantanément du cycliste au volant est définitivement grisante. Pendant ce vol, j'aurai pour seule compagnie deux cavaliers et un kiteur.
Le dépaysement est total.
ORVNI en action.
Cette sensation de passer quasi-instantanément du cycliste au volant est définitivement grisante. Pendant ce vol, j'aurai pour seule compagnie deux cavaliers et un kiteur.
Le dépaysement est total.
Bec d'Andaine.
La voile à nouveau rangée, j'entame le grand détour qu'impose le contournement de la baie du mont St Michel.
Bec d'Andaine.
La voile à nouveau rangée, j'entame le grand détour qu'impose le contournement de la baie du mont St Michel.
Aux alentours du Groin du sud.
Bien qu'humide, le GR est varié et facile à suivre.
Aux alentours du Groin du sud.
Bien qu'humide, le GR est varié et facile à suivre.
Couleurs automnales inattendues.
Couleurs automnales inattendues.
Pointe de Roche Torin.
Pointe de Roche Torin.
Pointe de Roche Torin. Un endroit magique !
Pointe de Roche Torin. Un endroit magique !
Mont St Michel by night.
Mont St Michel by night.
Les Herbus et ses moutons de prés salés (AOP).
Les Herbus et ses moutons de prés salés (AOP).
Sentier rectiligne, le mont St Michel dans le rétro.
Sentier rectiligne, le mont St Michel dans le rétro.
Courte section sur voie verte, pour changer de décor.
Courte section sur voie verte, pour changer de décor.
À Cherrueix, je retrouve enfin la plage. Le revêtement n'a en revanche rien à voir : pas de sable ici, mais un concassé de coquillages. Cancale est proche, la conchyliculture bat son plein.
À Cherrueix, je retrouve enfin la plage. Le revêtement n'a en revanche rien à voir : pas de sable ici, mais un concassé de coquillages. Cancale est proche, la conchyliculture bat son plein.
Pointe du Grouin. 
Le beau temps chasse la perturbation : cette image résume à elle seule la rapidité d'un changement de météo !
Pointe du Grouin.
Le beau temps chasse la perturbation : cette image résume à elle seule la rapidité d'un changement de météo !
Pointe du Groin.
Pointe du Groin.
Plage du Verger.
Les côtes déchiquetées bretonnes ont remplacé les grandes plages normandes. Seules de petites anses permettent encore de fouler le sable.
Plage du Verger.
Les côtes déchiquetées bretonnes ont remplacé les grandes plages normandes. Seules de petites anses permettent encore de fouler le sable.
La progression devient bien plus délicate : le sentier des douaniers est interdit aux vélos et les plages sont courtes (petites anses). Je navigue à vue sur des sentiers un peu en retrait, en faisant quelques incursions en bord de mer.

Si la Normandie se prêtait parfaitement au jeu du fatbike+parapente, la progression en bord de mer me semble désormais chaotique en Bretagne. L'arrivée à St Malo tombe donc à point nommé : sans le savoir, c'était idéal de s'arrêter ici.
La Guimorais, petit et grand Chevret.
Un magnifique site de vol que la météo ne me permettra pas d'essayer ces jours-ci. Il faudra revenir !
La Guimorais, petit et grand Chevret.
Un magnifique site de vol que la météo ne me permettra pas d'essayer ces jours-ci. Il faudra revenir !
Rothéneuf.
Parfois, le GR passe en zone submersible. Intrépide ?
Rothéneuf.
Parfois, le GR passe en zone submersible. Intrépide ?
Clin d'oeil du ciel à mon arrivée à St Malo.
Une belle manière de résumer la météo rencontrée : aléatoire et capricieuse mais fantastiquement belle !
Clin d'oeil du ciel à mon arrivée à St Malo.
Une belle manière de résumer la météo rencontrée : aléatoire et capricieuse mais fantastiquement belle !
A St Malo, je retrouve des amis : Alex (de l'équipe), Fred et Nath, avec qui je passe une très belle soirée, bien qu'un peu déphasé après toutes ces péripéties.

Clap de fin ! Avec une chouette sensation d'avoir été pleinement dépaysé, pas si loin de chez moi finalement...
Après une belle journée chez Alex, je fais le retour en une petite journée : TGV+TER+TER+bus.
Après une belle journée chez Alex, je fais le retour en une petite journée : TGV+TER+TER+bus.
Accueil triomphal de Potiron au retour dans les Hautes-Alpes.
Accueil triomphal de Potiron au retour dans les Hautes-Alpes.
Si ce chat vous intrigue, n'hésitez pas à consulter ses aventures :)
Commentaires

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018