De la vallé des Roses à la vallée Heureuse...

(réalisé) (partager)
Trek de 6 jours de Bou Taghrar à Agouti (Aït Boughemez), soit une traversée sud-nord de l'Atlas marocain, via le sommet du M'Goun. Carnet de route à 4 mains, retranscrit ici avec quelques images.
randonnée/trek
Quand : 23/05/14
Durée : 6 jours
Distance totale : 98.6km
Carnet créé par karukera le 02 janv.
556 lecteur(s)
(2 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : Approche... (mise à jour : 02 janv.)

Distance section : 17.1km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Approche... (mise à jour : 02 janv.)

Vendredi 30 mai : J-1 avant le sommet
Ou : Le paradis du géologue.
 
En route, yalla!!
Le voyage va être plus léger, vu qu'on ne porte plus les sacs :)
Le décor évolue tout le temps, les coloris sont étonnants, les champs et les villages s'enchaînent, les gens sont affairés à récolter, planter, porter, tout le monde a son rôle très défini, la vie est très rythmée par les tâches quotidiennes.
 
1h pour Talat Righane.
Le tighermt n'Aït Ahmed marque la fin de la vallée habitée.
 
1h de plus pour Aflalal. Remontée bonus à la source, sortie de sous les cailloux au milieu des chèvres.
N'Aït Ahmed
N'Aït Ahmed
Premières gorges à contourner, et là ça grimpe sec. C'est beau. On s'élève au milieu des buissons, chèvres, et quelques bergers qui observent. De grosses dalles lisses, des éboulements. Festival d'ocres. Névés au loin. La rivière en contrebas. Des abris en pierre sèche. Il fait chaud, pas un nuage.
 
Retour dans le lit de l'oued. Premières cheminées de fées. Décor somptueux, imposant, extravagant. Rose, violet, vert, jaunes divers.
Pause déjeuner dans ce cadre surréaliste. Saïd n'aime pas notre fromage qui a, certes, bien vécu à ce jour.
 
1h30 de marche supplémentaire sur un sentier facile, le long de la crête du M'Goun, et nous voilà au bivouac, il est 14h30. Easy!
 
En fait, l'après-midi est un peu longue quand on ne veut pas de thé à la menthe! Même en en voulant ceci dit. Pendant qu'on fait la sieste avec Saïd, Anna décide de partir en reconnaissance... Infatigable!
Je pars donc musique sur les oreilles, beuglant les Cowboys Fringants dans l'oued, surplombée à ma gauche par 1400m de montagne. 50 minutes plus tard je décide de faire demi-tour histoire de ne pas disparaître trop longtemps, pas bien convaincue par les indications de Saïd d'un sentier à 15 minutes de notre bivouac...
 
Retour au campement la Compagnie Créole dans les oreilles, faisant danser les abeilles et sourire les 2 gamins qui se sont approchés. Hamita et Nourthi, je crois, 6 et 3 ans, les joues desséchées, la morve au nez. Ils ne sont pas à la première tente qu'ils aident à monter, ils aiment les cacahuètes, les photos du bouquin de trek et la musique aux écouteurs. Sacrée vie pour ces bambins, qui passent 4 à 5 mois de l'année dans ces "pâturages"...
 
Tajine à la bougie (la française tient mieux que la marocaine!). Ce soir on dort dans la tente, demain réveil 5h. Tout plein d'étoiles. Pas de cailloux sous nos tapis... Bonne nuit!
Section précédente Section suivante
Commentaires